Rachat de crédit

Les 4 principaux inconvénients du rachat de crédit

Le nombre de ménages touchés par le surendettement était à son niveau le plus bas en 2019. Selon la Banque de France, environ 143 000 dossiers ont été présentés auprès de la commission du surendettement, alors que le chiffre s’élevait à 162 936 en 2018. Si le surendettement semble prendre du recul en France, le rachat de crédit a toujours le vent en poupe, sachant qu’il constitue souvent la dernière porte de sortie pour les personnes surendettées.

En pratique, le rachat de crédit consiste à remplacer tous ses crédits actuels (crédits à la consommation ou encore immobiliers) par un crédit unique à mensualité plus faible. Cependant, le rachat de crédit n’apporte pas que des avantages. Découvrez dans cet article les dangers du rachat de crédits.

Le rachat de crédit, une opération coûteuse

C’est le premier danger du rachat de crédits. En effet, votre banquier essayera de jouer sur le taux d’intérêt et la durée de l’emprunt pour vous proposer des mensualités plus faibles. Ainsi, plus la période de remboursements est longue, plus le banquier proposera des mensualités faibles. En revanche, le coût total de votre nouveau crédit sera toujours élevé. C’est pourquoi il ne faut pas se fier au montant des mensualités pour choisir son rachat de crédit.

Le danger des impayés

Dans le cas de la renégociation de prêts immobiliers, vous allez devoir mettre votre bien immobilier entre les mains de votre banquier. Or, si jamais vous ne pouvez plus honorer les mensualités, votre bien immobilier peut être mis aux enchères. Sans compter que vous allez devoir payer des agios pour les impayés. Et en cas d’impayés récurrents, le banquier vous conseillera de déposer un dossier auprès de la commission de la Banque de France.

Le montant des frais annexes

Certes, le rachat de crédits a pour but d’optimiser votre budget et d’éviter les situations de surendettement. Cependant, même en utilisant un comparateur de rachat de crédits, vous ne pourrez pas éviter les frais annexes qui sont souvent coûteux :

  • frais de dossier,
  • frais de gestion,
  • indemnités pour les remboursements anticipés…

En tout cas, ces différents frais annexes vont inévitablement gonfler la facture finale, d’autant que certains de ces frais ne figurent pas toujours sur le contrat.

S’asphyxier sur le long terme
S’asphyxier sur le long terme

Le risque de s’asphyxier sur le long terme

Un danger majeur que la plupart des emprunteurs ne réalisent pas, c’est que le rachat de crédit consiste à rallonger la durée de l’emprunt. Pour mesurer l’étendue de ce danger, il est nécessaire de considérer la somme du coût total des crédits antérieurs et du crédit postérieur au rachat. Or, si le rachat de crédit a pour avantage de réduire le montant des mensualités, il risque aussi d’allonger considérablement la durée des remboursements. Ce qui au final augmente le coût total de l’opération. Le danger est que l’emprunteur risque de minimiser le poids de ces intérêts sur le long terme. Après avoir bénéficié d’une petite porte de sortie, l’emprunteur risque de s’étouffer sur le long terme.

Laisser un commentaire