Comment déclarer vos revenus des sondages rémunérés ?

Comment déclarer vos revenus des sondages rémunérés ?

Parce que la rétribution d’argent pour les sondages rémunérés est minime, on s’imagine bien souvent qu’il n’est pas nécessaire de la déclarer. Mais la loi stipule que tout revenu perçu doit être déclaré. Nous pouvons considérer que les sondages rémunérés font partie de la catégorie « bénéfices de toutes opérations lucratives ». Cependant, il n’est pas toujours facile de savoir comment déclarer ce type de revenus, étant donné leur nature ponctuelle ? et non régulière.

Mais peu importe la nature de vos revenus, ils doivent être déclarés afin de ne pas risquer un conflit avec les services des impôts ou des finances publiques. Nous sommes là pour vous dévoiler la démarche à suivre.

Où faire apparaître les revenus des sondages rémunérés sur sa feuille d’impôt

Il s’agit de bénéfices non commerciaux

Les sondages rémunérés en ligne ne permettent certainement pas de gagner sa vie, cependant ils peuvent être un parfait complément de revenus pour arrondir ses fins de mois. Puisqu’ils ne représentent pas une activité ponctuelle, ils sont ce qu’on appelle des bénéfices non commerciaux. Appelés BNC, ils représentent les bénéfices perçus en dehors de toute activité commerciale. Ici il est question d’une activité de profession libérale ‘non réglementée’. Cette catégorie de professions regroupe toutes les activités qui ne sont ni commerciales, ni artisanales, ni agricoles et ni industrielles. Elles sont différentes des professions libérales réglementées, en ce sens qu’elles sont exercées en totale indépendance. Ce travail est personnel et ne nécessite aucune subordination. Dans ce cas précis, c’est principalement l’activité intellectuelle de la personne qui fournit le travail.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site suivant.

En 2019, la loi stipule qu’il faut les ranger dans la catégorie « Revenus liés aux services »

Chaque site de sondages rémunérés comporte une charte ainsi que des conditions générales d’utilisation, afin de bien stipuler la nature de l’activité et la manière dont l’argent sera versé puis déclaré. Les règles d’utilisation étant totalement différentes selon les sites, il vous faut les regarder attentivement. La législation de 2019 a établi une nouvelle règle concernant les revenus liés au covoiturage, à la location de biens ou encore aux sondages rémunérés. Il faudra donc faire apparaître ces revenus dans la nouvelle catégorie, intitulée « Revenus liés aux services ».

déclaration revenus sondages

Bien regarder les CGU (Conditions Générales d’Utilisation)

Toute personne acceptant de s’inscrire sur un site de sondages rémunérés est forcée d’accepter les CGU du site. Si elle les refuse, elle ne pourra pas s’inscrire et accéder aux sondages. Chaque site possède des CGU différentes et adaptées, il suffit donc d’aller regarder dans la catégorie « fiscalité » de chaque CGU pour savoir si les revenus que vous toucherez seront imposables ou non.

Le montant de vos revenus

Dans la grande majorité des cas, les revenus perçus pour les sondages en ligne demeurent assez faibles. De plus, il ne s’agit pas de revenus ponctuels, puisque ces sondages ne sont pas présentés chaque jour à la même heure. Vous pouvez ainsi en faire beaucoup en un seul jour et très peu le lendemain, cela dépend des demandes et de vos capacités. Il est donc extrêmement rare que vous atteigniez des sommes importantes avec ce type d’activité. Vous n’aurez pas à payer d’impôts sur ces revenus-là.

Les versements ou récompenses

Il est fréquent que les personnes répondant à des sondages rémunérés en ligne reçoivent en échange des récompenses : cartes cadeaux en tous genres ou paiements. Il s’agit donc principalement de complément de revenu, ou d’augmentation de pouvoir d’achat.

Tous les deux traitent spécifiquement des revenus perçus par l’activité de sondages rémunérés en ligne.

Laisser un commentaire