Comment suivre le prix du cuivre au kilo ?

Certains pensent à des instruments de musique à vent en entendant le mot « cuivre ». D’autres ont l’image d’objets anciens comme des chaudrons ou autres contenants découverts dans les romans.

Aujourd’hui, ce métal est affiné et engainé, rarement aperçu par ses utilisateurs et composant pourtant les câbles de chargeurs de téléphones, les écouteurs ou autres matériels électriques ou électroniques, faisant office de conducteur d’électricité.

Mais le cuivre est également vendu et recherché pour d’autres fins. Dans cet article, vous découvrirez son histoire, sa valeur boursière, mais aussi et surtout comment suivre son prix au kilo.

Le marché du cuivre

Cuivre, une matière première appréciée

Depuis la découverte de l’électricité, le cuivre a gagné en popularité à cause de la globalisation de l’utilisation de cette nouvelle énergie. Plutôt que de la retrouver sous forme de bijoux comme dans l’Antiquité, de piques comme à l’Âge de Bronze ou encore sous forme de contenants comme au Moyen Âge, ce métal est de nos jours le conducteur incontournable de l’énergie électrique.

prix du cuivre au kilo
Le cuivre est un métal très utilisé grace à sa conductivité

Sur le marché des métaux, le cuivre est une matière qui suscite beaucoup d’intérêt et son utilité dans le monde de l’industrie d’aujourd’hui est indéniable. Notre époque moderne a d’ailleurs élargi ses champs d’utilisation, englobant désormais la technologie.

Le cours du cuivre

Si l’on s’intéresse au cours du cuivre, celui-ci a atteint un pic historique de 10 000 dollars la tonne durant l’année 2011. Cependant, depuis cette période, le coût a baissé considérablement jusqu’à en atteindre le plus bas, 4 000 dollars vers 2017.

Ce cours est d’un peu plus de 6 430 dollars la tonne au mois d’avril 2019. Son prix au kilo sur les marchés boursiers avoisine donc les 6,43 dollars. On constate une augmentation constante sur les premiers mois de 2019. Néanmoins, si l’on considère son évolution globale sur une année, son cours actuel est de 10 % moins important par rapport à celui en vigueur durant le premier trimestre 2018.

Son histoire
Les premiers pas du cuivre

Le cuivre est un métal qui a été découvert depuis bien longtemps déjà. Ce fut d’ailleurs le tout premier métal à avoir été travaillé par l’Homme. Cela tient probablement du fait que ce matériau ressemble vaguement à la pierre.

Quant à l’industrie métallurgique, celle-ci est née durant l’Âge de Bronze. Le cuivre est d’abord principalement transformé en outils pour devenir la matière première privilégiée pour la fabrication d’armes de défense et de chasse.

Les bouleversements durant l’Âge de Bronze

Cette ère permet une expansion importante de l’industrie du métal, d’où son appellation. Trois types de métal ont été découverts. Grâce à la fonte de minerais et la maîtrise des températures élevées, l’imagination et la créativité humaine s’élargissent.

De là se créent des armes de plus en plus perfectionnées grâce à des métaux rendus plus résistants. Le bronze, qui est composé de plus de 80 p. 100 de cuivre, devient alors la matière recherchée par les pays voulant s’épanouir du point de vue de l’armement.

Afin de retracer les premières utilisations du cuivre, l’Âge de Bronze peut se raconter en trois parties importantes :

  • Le Bronze Ancien (de 2 500 à 1 600 avant notre ère) : le cuivre et l’étain commencent à être commercialisés sous forme de lingots ;
  • Le Bronze Moyen (de 1 600 à 1 300 avant notre ère) : le commerce s’élargit et fait découvrir à l’Homme de nouvelles manières de travailler le cuivre ;
  • Le Bronze Final (de 1 300 à 900 avant notre ère) : plus de 4 000 épées sont recensées à ces dates.

Les pays producteurs de cuivre

Les premiers pays producteurs de cuivre sont : le Chili, le Pérou, la Chine, les États-Unis et l’Australie. En effet, entre 2013 et 2018, ces pays gardent le monopole. Et hormis le Chili qui est largement en tête en termes de production, ils produisent à peu près les mêmes quantités par an :

  • Le Chili : presque 6 millions de tonnes ;
  • Le Pérou : entre 1,3 et 2,4 milliards ;
  • La Chine : entre 1,6 et 1,9 milliard ;
  • Les États-Unis : environ 1,3 milliard ;
  • L’Australie : 950 millions en moyenne.

Le perfectionnement du cuivre

Le cuivre, un matériau aux multiples propriétés

Après plusieurs années d’utilisation et d’expérimentation, l’homme découvre de plus en plus de propriétés intéressantes du cuivre. L’usage ainsi que la transformation de ce métal ont alors augmenté de manière exponentielle au fil des siècles. Ce matériau qui n’était autrefois nécessaire que pour l’armement devient un métal industriel dont un monde imprégné de technologie ne peut se passer.

prix du cuivre au kilo
Le cuivre est une matière première indispensable dans l’industrie de la technologie

L’utilisation du métal rouge

Les propriétés exceptionnelles du cuivre permettent de le transformer en différents produits.

  • D’abord, c’est un excellent conducteur. L’argent est le meilleur conducteur, mais il coûte trop cher et est utilisé uniquement pour répondre à des besoins exceptionnels.
  • Ensuite, le cuivre résiste à la corrosion. L’on notera d’ailleurs que certaines voitures anciennes en sont couvertes avant l’application de l’habituelle couche de peinture. Les couches cuivrées protègent efficacement la tôle de la rouille.
  • Enfin, le métal rouge est l’une des meilleures matières à travailler en termes de malléabilité et de solidité, car même froid, il peut toujours être travaillé. Chaud ou soudé, il peut trouver différentes formes. Il est notamment présent parmi les composantes d’un chauffe-eau ou encore dans la fabrication des aiguilles en horlogerie.

Grâce à ces performances physiques et chimiques, il est possible de le transformer de mille et une manières, très différentes, mais toujours intéressantes :

  • Ustensiles de cuisine : de la casserole au four ;
  • Utilisation dans le bâtiment : éléments de plomberie, en tant que couvertures, pour le chauffe-eau ;
  • L’électricité : le cuivre équipe les câbles, les transformateurs, les interrupteurs ou encore les condensateurs ;
  • Les instruments de musique à vent : le saxophone, la trompette, les trombones, etc.

Comment suivre le prix du cuivre au kilo ?

Pour ceux qui souhaitent investir dans le cuivre ou tout simplement acheter ce matériau dans le cadre de travaux de création ou de construction, connaître le cours du prix au kilo est un must.

D’entrée de jeu, il est important de souligner que le cours du cuivre est généralement exprimé en tonne et rarement en kilogramme. Néanmoins pour obtenir son prix au kilo, il suffit de faire une conversion facile (diviser la valeur en tonne par 1000).

LME, la référence du cours des métaux

Le LME ou London Metal Exchange (marché des métaux de Londres) a été fondé en 1877. Elle commence d’ailleurs son business avec le commerce du métal rouge. Elle développe son capital et s’approprie officiellement le marché du plomb et du zinc en 1920.

Entre 1978 et 1989, elle étend son marché avec l’aluminium, le nickel et l’étain et continue plus tard avec l’alliage d’aluminium, l’acier et enfin le cobalt et le molybdène.

Son succès lui permet d’enregistrer une douzaine de milliards de dollars d’échanges par an. C’est à la Bourse de Hong Kong (Hong Kong Exchanges and Clearing) en fait l’acquisition en 2012 pour un montant avoisinant 1,5 milliard d’euros.

Dans tous les cas, le LME vous permet de connaître les prix du cuivre au kilo les plus fiables du marché, en temps réel.

L’offre et la demande

Comprendre ce dont les acheteurs ont besoin est la responsabilité du vendeur. La Chine, première consommatrice de cuivre, a réduit sa demande en 2015. À partir de cette période, elle commence à s’intéresser au recyclage de la matière bien que la qualité soit différente. Cela n’empêche que des changements sont remarqués dans le cours du prix du métal.

Ces détails sont d’une importance cruciale pour les investisseurs, car de tels choix de production influencent les prix de la tonne (donc celui du kilo) de manière conséquente.

prix du cuivre au kilo
Le prix du cuivre change en fonction de l’offre et de la demande

Certains investisseurs pourraient avoir le réflexe de stocker le maximum de matériau au plus bas prix dans de telles situations. En effet, ils se diraient que, tôt ou tard, le prix va remonter. En effet, le besoin en cuivre ne cesse d’augmenter, à l’échelle mondiale. Dans ce cas, il faudra néanmoins disposer des moyens nécessaires pour le stockage, pendant une période de temps indéfinie. La patience est souvent coûteuse, mais reste un bon moyen de faire fructifier un investissement.

Comment connaître le bon moment pour investir ?

Tout au long de l’histoire, certaines dates correspondant à des évènements économiques ou politiques se sont caractérisées par des chutes ou des hausses importantes du cours du cuivre (et d’autres métaux) sur le marché. Il est indispensable de savoir observer ce type de situation et analyser les effets qu’ils pourraient avoir sur le marché. L’observation et l’analyse sont des outils indispensables pour apprendre à vendre ou acheter au bon moment.

Justement, il ne faut jamais se précipiter : prendre des décisions impulsives peut vous faire perdre beaucoup d’argent. Toute variation doit faire l’objet d’une réflexion et être appréhendée dans sa globalité (contexte, antécédents, événements…).

Investir dans le métal

Les différents types de métaux dans lesquels vous pouvez investir

Les métaux précieux comme l’or, le palladium ou encore l’argent valent plus que les autres à cause de leur beauté et leur durabilité. Il s’agit d’investissements sûrs, d’autant plus que leurs cours sont généralement stables.

Cependant, les matières moins précieuses peuvent s’avérer tout aussi intéressantes. En effet, celles-ci font l’objet de transactions plus conséquentes et de très grandes quantités circulent sur les marchés. Il s’agit notamment du fer, de l’aluminium, du zinc et du cuivre. Ces métaux sont très utilisés dans les industries du bâtiment, de l’automobile, de l’électrique et de l’électronique, des secteurs en explosion en ce moment.

Investir dans le cuivre

Pour investir dans le cuivre, suivre son prix au kilo constitue une mesure parmi tant d’autres. Il est également essentiel de vous informer sur le produit avant tout. Observez également les différents graphiques proposés sur les sites spécialisés comme Boursorama, Cours des Métaux afin de mieux comprendre l’évolution du cours au fil du temps.

En effet, investir veut dire observer l’économie mondiale, l’évolution de la bourse sans oublier l’analyse des offres et des demandes.

Le prix du cuivre au kilo chez les ferrailleurs

4 à 6 euros

Si le prix du cuivre au kilo sur les marchés boursiers dépasse les 6 dollars, son cours moyen est un peu plus bas du côté des ferrailleurs. Ce qui est d’ailleurs aisément compréhensible dans la mesure où les quantités échangées sont beaucoup plus conséquentes en Bourse.

À plus petite échelle, c’est-à-dire en vendant quelques kilos (voire des centaines) de cuivre, le prix est d’environ 4 euros en 2019. À noter que le prix dépend néanmoins de différents paramètres, notamment sa qualité ainsi que sa forme. Il est, en effet, possible de vendre du cuivre à 6 euros et plus, mais cela reste rare.

prix du cuivre au kilo
Le prix du cuivre au kilo varie de 4 à 6 euros pour le premier trimestre de 2019

Comment trouver du cuivre à vendre ?

Pour gagner de l’argent en vendant du cuivre, il faut d’abord en trouver. La bonne nouvelle, c’est que ce métal est présent un peu partout. Vous en avez certainement chez vous. Attention, il ne s’agit pas des petites pièces de monnaie qui traînent dans votre maison.

Le meilleur moment de récupérer un maximum de cuivre, c’est dans le cadre de travaux de rénovation. En effet, ce matériau entre dans la composition et la fabrication de différents éléments d’une construction. On le retrouve notamment dans les circuits électriques. Certains éléments de tuyauterie en contiennent également.

Si vous vendez les câbles électriques renfermant du cuivre en l’état, vous n’en retirerez pas plus de 1,5 euro le kilo. Ensuite, il y a les tuyauteries en cuivre, les ferrailleurs peuvent les acheter à environ 4 euros le kilo. Ce prix est également valable pour les câbles de cuivre dont le plastique qui le recouvrait a brûlé. Pour retirer plus de ce matériau, il faut vendre du cuivre milberry. Une fois de plus, s’agit d’un fil de cuivre nu, obtenu après dénudage d’un câble industriel. Le prix du cuivre au kilo peut varier de manière sensible en fonction de sa qualité, de la forme sous laquelle elle se présente. Le cours n’est pas non plus le même suivant le marché où il est commercialisé. Le cours moyen en bourse se révèle, en effet, plus élevé que celui pratiqué par les ferrailleurs. Pour suivre le prix du cuivre au kilo, vous devez vous renseigner auprès de sites et institutions spécialisés ou glaner un maximum d’informations auprès des ferrailleurs de votre région.

Laisser un commentaire