Création d'entreprise

Création d’entreprise : comment choisir son terminal de paiement ?

Selon une étude réalisée en 2018, 67% des Français préféreraient payer par carte bancaire plutôt qu’en espèces ou par chèque. Aujourd’hui, les internautes, habitués aux moyens de paiement en ligne, paient de plus en plus par carte bancaire et emportent de moins en moins d’espèces dans leur portefeuille. Accepter la carte bancaire dans sa boutique n’est donc plus une option pour les commerçants.

Dès la création de son entreprise, l’entrepreneur est dans le besoin de s’équiper de terminaux de paiement lui permettant de gérer différentes cartes de ses clients. Seulement, un terminal de paiement a un coût non négligeable : au-delà du coût d’achat ou de location de l’équipement, les fournisseurs prélèvent souvent des commissions sur chaque paiement. Alors, comment choisir son terminal de paiement quand on crée son entreprise ?

S’équiper chez une grande banque

Il y a encore quelques années, ce sont les banques qui fournissaient les entreprises en terminaux de paiement et en contrats monétiques permettant d’accepter les cartes bancaires. Même si de nouveaux acteurs ont fraîchement émergé, les opérateurs historiques restent encore la préférence de nombreuses enseignes de distribution.

Ainsi, si vous détenez un compte professionnel dans l’une des trois grandes banques françaises en matière de contrats de monétiques (Crédit Agricole, BNP et Crédit Mutuel), votre conseiller bancaire peut vous accompagner dans la mise en place de votre équipement.

En pratique, la banque vous proposera deux contrats essentiels que vous signerez avec elle ou ses partenaires :

  • Le contrat monétique (ou « contrat commerçant ») : ce contrat signé avec votre banquier décrit les conditions d’exploitation des cartes bancaires que vous acceptez (types de cartes acceptées, émetteurs acceptés, les règles de sécurité inhérentes à l’utilisation de l’équipement et la commission prélevée sur chaque paiement).
  • Le contrat de location des terminaux : la banque ou son partenaire vous fournit le terminal de paiement, et en échange, ils vous factureront des frais de maintenance en fonction de la nature de l’équipement (fixe ou mobile).
Terminal de paiement

S’équiper chez une startup

Depuis quelques années, des jeunes pousses proposent des alternatives plus innovantes pour aider les commerçants à s’équiper en terminaux de paiement sans passer par la case « banquier ».

Comme vous le découvrirez sur les avis et comparatifs du site www.afscm.org, de nombreux nouveaux acteurs commencent à séduire les entreprises et enseignes françaises. Parmi ces startups technologiques, citons :

SumUp, qui s’adresse aux micro-entreprises

Depuis quelques années, de plus en plus de micro-entrepreneurs se tournent vers les nouveaux acteurs modernes pour s’équiper en terminaux mobiles. Il s’agit des petits lecteurs accompagnés d’offres très simples, idéales pour les petites entreprises qui encaissent de manière ponctuelle.

BamPay, qui vise plutôt les plus grandes enseignes

Se positionnant comme l’alternative moderne aux banques, BamPay accompagne les commerçants plus établis à l’aide de terminaux de dernière génération. Visant les restaurants et les commerces de proximité, la startup propose aussi des contrats de domiciliation et toute une panoplie de services digitaux pour simplifier l’encaissement des moyens de paiement.

Laisser un commentaire