Comment devenir trader ?

Comment devenir trader ?

Être trader est un métier qui fait beaucoup rêver dans le monde de la finance. Nécessitant un certain goût d’aventure et de prise de risque tout en jouant en quelques sortes avec le hasard, il permet de rapidement emmagasiner les sommes tout en risquant de se retrouver fauché du jour au lendemain. Pourquoi ce métier suscite-t-il tant l’engouement actuellement ? Découvrez alors le parcours et les formations à suivre pour pouvoir exercer en tant que trader.

Qu’est-ce qu’un trader ?

Le terme Trader vient de l’anglais et désigne une personne qui effectue des transactions sur le marché boursier grâce à des achats ou des ventes d’actions. Il s’agit d’un acteur dans le secteur financier qui se charge de faire fructifier les placements de ses clients.

Comment devenir trader ?
Le trader est une personne qui effectue des transactions sur le marché boursier.

 Œuvrant en tant que véritable professionnel dans le domaine, le trader négocie des produits financiers et peut travailler pour des institutions financières, des entreprises d’assurance ou des firmes cotées en bourse. Ainsi, il travaille en tant que salarié au sein d’une société et trade pour le compte des clients de l’entreprise.

D’un autre côté, le trader peut très bien exercer son métier pour son propre compte en tant que libéral et travailler comme trader en ligne. Dans la plupart des cas, il est poussé à investir les villes boursières où se situent les bourses de valeur ou les locaux des banques multinationales.

Comme de nombreuses personnes ont tendance à le penser, le trader ne fait pas uniquement qu’attendre et gagner de l’argent. Il se doit d’effectuer des analyses bien précises sur le marché et les opportunités qui lui sont offertes afin de minimiser les risques de perte et maximiser la rentabilité de son placement.

Ainsi, il va être amené à animer les marchés financiers tout au long de la journée et investir en bourse en vue de spéculer, acheter et vendre des actions, des titres ou des obligations. Son principal objectif est d’obtenir des marges bénéficiaires importantes pour ses clients ou pour son compte au moment de la revente.

Un trader doit constamment être à l’écoute des fluctuations sur le marché boursier afin de déceler la moindre évolution positive ou négative des cours. La mise en place d’une veille constante et des techniques d’analyse plus ou moins poussées sont quasiment obligatoires afin d’élaborer de manière efficace sa stratégie financière pour prospérer dans son métier.

Un trader peut parfois travailler de pair avec un analyste financier dans la mesure où il possède peu de connaissances en mathématiques appliquées au domaine des marchés boursiers. Ce précieux collaborateur se charge non seulement de collecter les données financières jugées importantes, mais également de les interpréter plus en profondeur.

Le monde de la finance et de la bourse étant particulière vaste, le trader se doit également d’identifier les risques, les opportunités et les menaces de ce secteur afin de mieux conseiller ses clients. Des outils informatiques perfectionnés (logiciels) sont mis à sa disposition pour gérer plus efficacement leur métier.

Quels sont les différents styles de trading ?

Les nouveaux traders semblent souvent perdus quant au choix du style de trading qui convient le mieux à leur personnalité. En effet, pour devenir professionnel, le trader en herbes doit choisir entre quatre principaux styles qui se différencient selon son attitude. Voici leur brève description.

Trading intraday

Le trading intraday est un style très apprécié par les détaillants sur le marché boursier. Il consiste à clôturer les positions plusieurs minutes avant la fin des opérations sur le marché. Les traders effectuent rapidement de nombreuses petites transactions en une journée.

L’intérêt du trading intraday est de gérer l’argent de la manière la moins risquée possible en calculant le temps des entrées et des sorties tout en dimensionnant raisonnablement les positions.

Que le trading soit un métier principal ou une source de revenus secondaire, ce style nécessite de prendre un levier supplémentaire afin de générer davantage de revenus. Il s’agit également de l’un des styles de trading les plus agressifs et les opportunités de transactions en une journée sont largement nombreuses, ce qui fait qu’il est plus facile de gérer plus facilement les gains par rapport aux pertes.

Malheureusement, le trading intraday nécessite une présence quasi constante sur les mouvements des bourses. C’est la raison pour laquelle il est déconseillé de le proposer aux personnes qui ont d’autres occupations que de rester figées sur leur écran à longueur de journée à la recherche de la moindre opportunité.

Comment devenir trader ?
Il existe plusieurs types de trading: trading intraday, swing trading, scalping et trading de position

Swing trading

Le swing trading se différencie du trading intraday par rapport à l’échelle de temps. En effet, dans ce style, les traders prévoient des évolutions des cours des actions sur le court terme durant la nuit. Les positions peuvent être figées pendant un certain qui peut aller jusqu’à des semaines.

Contrairement au trading intraday, le swing trading fait appel à un effet de levier beaucoup moins important. Etant donné que les traders sont exposés à des risques de fluctuation durant la nuit, des dispositions très spécifiques sont prises afin de limiter les risques et leur permettre même de figer les positions plus longtemps.

Les principaux avantages du swing trading sont la possibilité de mieux prévoir et gérer les mouvements des prix. Vous pouvez également négliger les fluctuations mineures journalières en cours de journée sans trop vous inquiéter.

Le scalping

Il s’agit d’un style de trading très rapide et les traders qui l’utilisent se nomment les scalpers. Ils travaillent sur des intervalles très courts, allant de quelques secondes.

Le scalping est un style convient parfaitement aux traders très actifs qui souhaitent prendre des décisions immédiates et souhaitant agir sans hésiter. Pour des personnes de nature impatiente, le scalping est un style qui est taillé pour eux, étant donné que les transactions peuvent être immédiatement rentables et ils peuvent changer rapidement d’objectifs dans la mesure où ceux en cours ne se déroulent pas comme prévu.

Devenir scalpeur requiert une grande notion de concentration et ne convient pas aux personnes distraites. Bref, si vous avez plusieurs activités en une journée, il vaut mieux vous passer du scalping sous peine de ne trouver aucun avantage lié à son utilisation.

Trading de position

Le trading de position est un style qui vise le long terme et qui nécessite des opérations qui durent sur plusieurs années. Ainsi, il convient uniquement aux traders les plus patients.

Le trading de position ne tient pas compte des petites fluctuations sur le court terme et nécessite moins d’effet de levier. Il se produit donc un temps d’attente beaucoup plus important entre chaque opération étant donné que les traders anticipent un mouvement structurel d’envergure dans le futur.

Les traders n’ont pas peur d’affronter les hauts et les bas du métier de trading et patientent plusieurs mois avant d’avoir l’opportunité d’obtenir un gain beaucoup plus important. Grâce à ce style de trading, ils raflent le gros lot la plupart du temps, mais le font sur un intervalle plus ou moins distancé.

Quelles sont ses missions ?

Les missions auxquelles est affilié un trader sont nombreuses et sont orientées vers un objectif principal : l’obtention de profits pour ses clients ou pour son compte suite à un placement effectué. Afin d’atteindre son but, il devra s’acquitter de nombreuses tâches, à savoir :

  • Obtenir des informations pertinentes sur le marché : une veille constante est obligatoire afin que le trader soit au courant des évolutions des cours ainsi que des taux de change. Il doit également être au courant de toutes les actualités tournant autour du marché financier et de boursier, tels que les principaux acteurs, les nouvelles sociétés cotées en bourse, les modifications des lois qui régissent ce secteur… pour cela, les traders font appel aux dives médias spécialisés dans l’économie et la finance pour s’informer continuellement.
  • Acheter et vendre en vue de réaliser des bénéfices : les traders achètent des titres et anticipent leur revente en vue d’obtenir le maximum de plus-value. Ce dernier va constituer leur bénéfice. La notion de prise de risque et de décisions est donc obligatoire, puisque les traders vont devoir procéder à la vente des actions/obligations tôt ou tard, avec une faible ou forte valorisation.
  •  Conseiller et donner ses avis d’expert à ses clients quant à l’achat et à la vente à réaliser : déployant son savoir-faire et ses expériences, il se doit de guider ses clients qui ne sont pas forcément des connaisseurs dans le domaine du placement et du marché boursier.
  • Faire des bénéfices : disposant d’outils et de stratégies efficaces sur le court ou le long terme, le trader mettra tout en œuvre pour réaliser un maximum de profit en achetant et en revendant les actions, obligations et les titres.
Comment devenir trader ?
L’objectif du trader est de faire du bénéfice sur les placements qu’il a effectué.

Quelle formation pour devenir trader professionnel ?

Afin de pouvoir prétendre être un trader professionnel, de longues études sont nécessaires. Un parcours universitaire d’au moins cinq ans est obligatoire. En France, le niveau de formation pour devenir trader est particulièrement excellent et les diplômes les plus reconnus pour accéder à ce métier sont les suivants :

  • Diplôme d’école de commerce ou de gestion spécialité finance ;
  • Diplôme d’IEP (Institut d’Etudes Politiques), spécialité Finance ;
  • Diplôme d’école d’ingénieur avec une formation complémentaire en finance ;
  • Masters professionnels : banque, finance, gestion, mathématiques, statistiques, droit ou économie (notamment le prestigieux Master Techniques Financières et Bancaires à l’Université Paris-Dauphine).

Pour ceux qui souhaitent prolonger leurs études, voici des formations dispensées au niveau Bac + 6 :

  • Mastère spécialité Finance,
  • Mastère spécialité Finance de marché,
  • Mastère spécialité Finance et gestions de risques (ENSAE ParisTech),
  • Mastère spécialité Finance, risque, contrôle.

Bien sûr, il est possible de devenir un excellent trader en n’ayant aucun diplôme d’études supérieures. En effet, en étant autodidactes, un individu lambda peut devenir un trader indépendant travaillant pour son compte.

Internet propose des formations en ligne pour devenir trader grâce à une école de trading virtuelle. Cette méthode est à la fois facile, moins chère et beaucoup plus rapide pour inculquer les bases et les techniques fondamentales du trading.

Quelles sont les qualités requises pour devenir un excellent trader ?

Devenir trader nécessite de nombreuses qualités et posséder les compétences requises ne suffit pas forcément à exceller dans le métier.

Premièrement, il doit faire preuve d’un grand sens de l’anticipation, d’une vivacité d’esprit et être constamment en alerte pour ne pas rater les opportunités qui peuvent se produire à tout instant.

Deuxièmement, un trader travaille souvent sous pression. Il doit donc savoir gérer le stress de manière efficace. En effet, il fait face à des enjeux économiques indéniables où des sommes importantes sont mises en jeu surtout lorsqu’il représente des clients. Les risques sont réels et le stress risque d’influer sur ses capacités de raisonnement et ses réflexes.

Troisièmement, il doit posséder une excellente condition physique surtout s’il est amené à travailler dans les salles de marché où l’affluence en personnes est énorme et les journées sont généralement longues.

Quatrièmement, le métier de trader revient presque à jouer à un jeu de hasard : des fois il perd, des fois il gagne. Un trader se doit donc d’avoir un excellent sens du jeu et être avant tout bon joueur. Un échec ne revient pas systématiquement à faire renoncer à ses objectifs et un gain doit le faire garder les pieds sur terre et non pas s’enflammer.

Cinquièmement, une excellente connaissance de l’Anglais est quasi indispensable. En effet, dans le monde des affaires, les clients ne se limitent pas à des francophones et la langue la plus couramment utilisée dans le ce genre de business est l’anglais.

Quel salaire et quelle évolution pour le trader ?

Le métier de trader est particulièrement bien payé. Dès les premières années de leur carrière, ils peuvent engranger beaucoup d’argent. Pour un trader professionnel travaillant en entreprise, le salaire moyen peut avoisiner les 4 000 € par mois selon ses compétences. Pour un travailleur indépendant, il est difficile de se faire un chiffre, puisqu’il varie selon les bénéfices qu’il obtient suite à une transaction.

Comment devenir trader ?
Le salaire d’un trader peut aller jusqu’à 4000 Euro selon sa compétence.

Ses qualités le font davantage évoluer comparé à ses compétences et il n’est pas rare de voir de nombreux traders travaillant en société raccrocher les crampons après seulement quelques années tellement les conditions sont éprouvantes.

Un trader voit de nombreux débouchés s’ouvrir à lui, notamment le métier d’analyste financier, de gestionnaire d’actions ou de trésorier en entreprise. Bref, tout ce qui touche la finance est un domaine où il peut exercer.

Conclusion

Le métier de trader est relativement récent qui est apparu suite à l’expansion de la cotation en bourse des grandes firmes et du marché boursier. L’image du trader est souvent faussée par de nombreux préjugés apparus à la télévision qui montrent un individu multimillionnaire roulant en voiture de luxe et propriétaire d’une belle villa. Cela a poussé de nombreux jeunes à prendre cette voie et beaucoup ont échoué. Les formations sur internet sont des plus qui aident à compenser, mais rien ne vaut les études universitaires qui sont à la fois complètes et durables.

Laisser un commentaire