C’est quoi le quasi equity ?

L’article présente les quasi-fonds propres comme une solution de financement flexible pour les entreprises :

  • Positionnement hybride : entre les fonds propres et la dette, combinant des éléments de chaque.
  • Instruments principaux : comptes courants d’associés, obligations convertibles et prêts participatifs.
  • Avantages : diversification des financements, flexibilité financière, amélioration du bilan, réduction des coûts fiscaux, et soutien à la croissance.
  • Renforcement : apports en compte courant, levée de fonds et prêts d’honneur.

Les quasi-fonds propres constituent une solution de financement versatile pour les entreprises, positionnée entre les fonds propres classiques et la dette. Souvent utilisés par les entreprises en croissance ou en phase de stabilisation, ces instruments hybrides offrent une flexibilité financière appréciable tout en minimisant les risques. Explorons plus en détail cette option de financement innovante.

Qu’est-ce que les quasi fonds propres ?

Les quasi-fonds propres occupent une place unique dans la structure financière des entreprises. Ils ne sont pas une notion comptable à proprement parler mais sont souvent perçus comme des ressources financières s’apparentant à la fois aux fonds propres et à la dette. Concrètement, cette catégorie d’instruments financiers combine des éléments de la dette, tels que les prêts ou les obligations, et des capitaux propres, comme les actions.

Ils se comptabilisent comme de la dette, mais sont généralement reclassés par les financiers en fonds propres. Cette flexibilité permet d’améliorer la structure financière de l’entreprise et d’attirer des investisseurs potentiels par les divers avantages qu’ils offrent.

Quels sont les quasi fonds propres ?

Il existe plusieurs types d’instruments de quasi-fonds propres, chacun ayant des caractéristiques spécifiques :

  • Les comptes courants d’associés : Ces comptes représentent des apports financiers directs effectués par un ou plusieurs associés de l’entreprise. Ils permettent de renforcer les ressources financières disponibles sans recours à des sources externes de financement.
  • Les obligations convertibles : Ce sont des créances émises par une société pouvant être converties en actions ou parts sociales à une date ultérieure. Cette option permet aux entreprises d’attirer des investisseurs tout en augmentant potentiellement leur capital propre.
  • Les prêts participatifs : Positionnés entre un prêt à long terme et une participation au capital, ces prêts sont conçus pour consolider la stabilité financière à long terme de l’entreprise en offrant un soutien financier plus souple et durable.

Ces instruments représentent une source de financement précieuse pour les entreprises à la recherche de flexibilité et de solidité financière.

C'est quoi le quasi equity ?

Quels sont les avantages des quasi fonds propres ?

Les quasi-fonds propres présentent divers avantages, rendant ce type de financement attractif pour de nombreuses entreprises :

  • Diversification des sources de financement : Ils offrent une alternative aux emprunts traditionnels et aux actions ordinaires, permettant aux entreprises de diversifier leur portefeuille de financements.
  • Flexibilité financière : Ces instruments sont plus souples que les dettes à long terme, avec des modalités de remboursement ajustables et des conditions adaptées aux besoins spécifiques de l’entreprise.
  • Amélioration de la structure du bilan : En réduisant l’endettement net, ils renforcent la cote de crédit de l’entreprise, augmentant ainsi sa capacité d’endettement.
  • Réduction des coûts fiscaux : Certains types de quasi-fonds propres, tels que les prêts subordonnés, permettent aux entreprises de déduire les intérêts sur leurs impôts, abaissant ainsi le coût net de financement.
  • Non-dilution de la participation des actionnaires : En évitant l’émission d’actions ordinaires, les quasi-fonds propres permettent de lever des fonds sans diluer la part des actionnaires existants.
  • Soutien à la croissance : Combinant des caractéristiques de dettes et de capitaux propres, ces instruments peuvent réduire le risque financier global de l’entreprise, facilitant l’accès à de nouveaux marchés et opportunités de croissance.

Ces nombreux avantages expliquent pourquoi les quasi-fonds propres sont de plus en plus populaires auprès des entreprises.

Comment renforcer vos quasi fonds propres et fonds propres ?

Pour une entreprise souhaitant renforcer ses quasi-fonds propres et fonds propres, plusieurs options sont disponibles :

  • Apports en compte courant d’associé : Cela implique que les associés prêtent de l’argent à l’entreprise. Par exemple, un apport bloqué peut être exigé par des organismes comme la préfecture pour garantir que les fonds seront utilisés exclusivement pour le projet en cours.
  • Levée de fonds : Une augmentation de capital peut significativement renforcer les fonds propres, bien que cela entraîne une dilution des actions des actuels actionnaires.
  • Prêts d’honneur : Offerts par des organisations comme Réseau Entreprendre, ces prêts sans intérêt peuvent également être convertis en comptes courants d’associés, augmentant ainsi les capitaux propres disponibles.

L’outil des prêts participatifs s’inscrit d’ailleurs pleinement dans cette stratégie. Avec une période de remboursement longue et l’absence de garanties sur les actifs de l’entreprise ou le patrimoine du dirigeant, il contribue à renforcer les fonds propres tout en préservant l’autonomie financière de l’entreprise.

De plus, les intéressés peuvent vérifier leur éligibilité à différentes aides via un diagnostic spécifique de la BPI. Cette dernière calcule les fonds propres et quasi-fonds propres disponibles, comme expliqué plus en détail ici.

En bref, quels sont les intérêts des quasi fonds propres ?

Pour conclure, les quasi-fonds propres offrent de nombreux bénéfices aux entreprises cherchant à solidifier leur structure financière tout en conservant une flexibilité appréciable. Grâce aux différents instruments disponibles, comme les comptes courants d’associés, les obligations convertibles et les prêts participatifs, les entreprises peuvent renforcer leurs fonds propres sans subir une dilution de la participation des actionnaires existants.

Type de quasi-fonds propres Caractéristiques Avantages
Comptes courants d’associés Apport financier direct des associés Renforcement des ressources sans recours extérieur
Obligations convertibles Créances convertibles en actions/parts sociales Attire des investisseurs et potentialise le capital propre
Prêts participatifs Prêt intermédiaire entre un prêt à long terme et la participation au capital Soutien financier souple et durable

En qualité d’ancienne journaliste dans le domaine entrepreneurial, je peux confirmer que la maîtrise des quasi-fonds propres est cruciale pour toute entreprise souhaitant optimiser sa capacité de financement et rester compétitive sur le marché.