Ambulanciers

Quelle formation pour devenir ambulancier ?

Un ambulancier est un professionnel de la santé, spécialement préparé pour aider les patients en situation d’urgence. Il est chargé de répondre aux appels d’urgence pour apporter les premiers soins et transporter les patients blessés ou malades vers un établissement médical. Pour cela, il reçoit une formation spécifique en médecine ou en soins infirmiers. Pour devenir ambulanciers, les postulants doivent réussir un programme d’enseignement technique agréé et en obtenir le diplôme.

Qu’est-ce qu’un ambulancier ?

Le principal objectif de l’ambulancier est de stabiliser le patient pour le transport. De manière routinière, il évalue rapidement la situation et détermine la marche à suivre pour chaque patient.

Ambulanciers
L’ambulancier peut choisir de pratiquer une procédure médicale sur place, s’il estime que le patient n’a aucune chance de se rendre dans un centre médical sans intervention médicale préalable. Il s’assure que le patient est à l’aise et correctement sécurisé dans l’ambulance.

D’autre part, l’ambulancier exerce diverses fonctions, mais est plus connu pour fournir des soins médicaux immédiats dans des situations d’urgence. Ceux-ci peuvent inclure des accidents de voiture, des catastrophes naturelles, des problèmes de santé à domicile et des accidents.

L’ambulancier accompagne également le patient à l’hôpital, en s’assurant que ce dernier reste stable pendant le trajet. Étant donné que les ambulances se déplacent généralement à grande vitesse, l’ambulancier peut apporter un soutien médical au patient dont l’état se détériore durant le trajet.

Les ambulances ressemblent de plus en plus à des hôpitaux sur roues, avec des dispositifs tels que des électrocardiogrammes (ECG) et certains appareils à rayons X à bord. Les ambulanciers sont formés pour utiliser correctement, rapidement et efficacement tous de ces appareils. Ils sont également formés à l’administration de médicaments par voie orale ou intraveineuse.

Les caractéristiques psychologiques qu’un sauveteur doit absolument posséder sont les suivantes: 

  • calme relatif dans des conditions défavorables
  • capacité de prendre rapidement des décisions équilibrées
  • sens du devoir et confiance en soi pour une action immédiate
  • patience et sérénité 

Quelles qualités personnelles doit posséder celui qui veut devenir ambulancier ?

Un assistant médical fait face quotidiennement à de nombreuses situations stressantes. Ainsi, une personne qui veut devenir ambulancier doit avoir une psyché forte et stable. Il doit toujours rester calme et être capable de trouver les mots justes pour rassurer le patient et parfois sa famille. Il est également important qu’il soit capable d’agir rapidement en cas d’urgence et de prendre une décision éclairée, en évaluant correctement l’état du patient.

Une bonne mémoire à long terme et une bonne capacité d’apprentissage sont très importantes pour le travail dans le domaine médical. L’assistant médical a besoin de connaître parfaitement l’anatomie humaine. Il doit avoir en tête les gestes de premiers secours et les symptômes de diverses maladies. Il devrait avoir des notions de pharmacologie afin d’utiliser les bons médicaments au bon moment.

Un tel travail exige de la responsabilité et de la maîtrise de soi. En outre, le personnel paramédical aura besoin de persévérance et d’attention. Le spécialiste devant entre autres conserver la documentation médicale appropriée. Il s’agit d’un poste à haut risque qui oblige les professionnels à agir avec rapidité et précision, dans l’idée de donner au patient les meilleurs soins possibles.

Le courage est une qualité essentielle de l’ambulancier. Lors d’accidents graves ou de catastrophes, il peut faire face à des situations très difficiles avec des morts, des blessures très graves et des membres de la famille désespérés et très inquiets. Pour ces raisons, il doit être quelqu’un de fort. Il ne peut pas s’effondrer émotionnellement sur les lieux d’un accident, mais il doit faire face aux épreuves et se rétablir rapidement, quelles que soient les circonstances. 

L’empathie est une qualité essentielle pour tout travailleur dans le domaine de la santé, mais surtout en cas d’urgence. A de nombreuses reprises, la tâche consiste non seulement à soigner des blessures ou des plaies, mais également à porter une attention psychologique à toutes les personnes concernées. L’ambulancier ne devrait pas non plus manquer de force émotionnelle afin de faire face à toutes sortes de situations. D’autre part, le souci du bien-être d’autrui doit également être présent.

Ambulancier en intervention nocturne
Même s’il intervient à des heures indues, l’ambulancier doit faire preuve d’empathie et avoir le souci du bien-être d’autrui.

Quelles sont les conditions requises pour accéder à la formation d’ambulancier ?

Pour accéder à l’emploi d’ambulancier, le postulant doit disposer d’un Certificat de Capacité d’Ambulancier (CCA). Le concours est ouvertes aux personnes ayant obtenu le Brevet des collèges (diplôme qui s’obtient en classe de 3ème). En plus de ce diplôme, le postulant doit détenir l’attestation de formation aux premiers secours (AFPS), une Attestation préfectorale d’aptitude à la conduite d’ambulance et un permis B de plus de 3 ans. L’âge minimum pour accéder au concours est quant à lui fixé à 18 ans. 

L’accès au concours doit être préparé dans des centres agréés par le Ministère des affaires sociales. La préparation dure 3 mois et elle est payante. Le postulant devra payer en moyenne 3.200 euros. Les conditions pour être un ambulancier sont extrêmement rigoureuses. Ce n’est donc pas un choix de carrière qu’il faut prendre à la légère. Un ambulancier possède le plus haut niveau de certification en ce qui concerne les techniciens en urgence médicale.

Il est également formé sur le système avancé de maintien de la vie (SLA), qui comprend l’administration de liquides par voie intraveineuse, les injections, la prise de médicaments et la réalisation de procédures respiratoires avancées. D’autre part, il remplit bon nombre de fonctions comme le traitement des plaies, la RCP, l’accouchement et l’évaluation du patient.

Les ambulanciers sont généralement les membres principaux d’une équipe de sauvetage. Il dispose d’un entraînement plus intense et d’un plus grand pouvoir de décision. Cela signifie qu’il faut posséder de solides compétences en leadership et être capable de remplir des fonctions complexes pour sauver des vies dans des situations de crise extrêmement stressantes.

Un ambulancier doit rester calme et conserver l’autorité parmi les membres de son équipe dans les situations où une erreur peut faire la différence entre la vie et la mort. La plupart de ces professionnels travaillent comme urgentistes médicaux pendant quelques années pour acquérir de l’expérience. Certains programmes de formation exigent que le postulant ait travaillé en tant que technicien des urgences pendant environ six mois avant de commencer.

Les exigences éducatives pour être un ambulancier sont rigoureuses. Pour être acceptés dans un programme de formation d’ambulancier, certains instituts de formation exigent des connaissent minimales en biologie, en mathématiques et en anglais. Le programme comprend une formation en classe et une formation clinique dans les hôpitaux, les entreprises d’ambulances et les services d’incendie. Le postulant étudie l’anatomie et la physiologie, ainsi que des cours avancés de réanimation. 

Une fois qu’il a terminé la formation requise, la dernière étape consiste à passer un concours d’état. En tant qu’ambulancier certifié, il aura plus d’opportunités d’emploi. Il gagnera un salaire plus élevé et aura plus de responsabilités. 

Bien que les conditions requises pour être un ambulancier soient difficiles, le travail lui-même peut être extrêmement gratifiant. Être ambulancier nécessite un dévouement au travail qui en fait une vocation plutôt qu’un métier. Ce n’est certainement pas le bon choix pour tout le monde, mais pour beaucoup, c’est le travail de toute une vie.

Quel est le profil de carrière et le salaire d’un ambulancier ?

Un ambulancier paramédical sera souvent le premier professionnel de la santé à arriver sur les lieux. Il peut travailler en équipe ou seul dans une voiture d’urgence. Il peut même donner des conseils vitaux par téléphone, à partir d’un centre de contrôle ou en milieu clinique.

Véhicules d'urgences
Un ambulancier est aussi formé pour conduire tout type de véhicule d’urgences mis à sa disposition.

Dans tous les cas, il évaluera l’état des patients, prendra des décisions importantes, susceptibles de leur sauver la vie. Il déterminera s’ils peuvent être soignés sur les lieux ou s’ils ont besoin d’être transférés immédiatement dans un hôpital.

En tant qu’ambulancier, il peut :

  • utiliser du matériel de haute technologie, comme des défibrillateurs et des perfusions intraveineuses
  • administrer de l’oxygène et des médicaments
  • conduire un véhicule d’urgence
  • réanimer et stabiliser les patients
  • prendre des décisions cliniques clés en utilisant son jugement professionnel
  • échanger avec les patients, leurs amis et leurs parents
  • travailler aux côtés de la police et des services d’incendie et de secours
  • travailler en étroite collaboration avec d’autres professionnels de la santé tels que les médecins généralistes, le personnel des hôpitaux et les équipes de santé mentale

Après un concours d’intégration, l’ambulancier peut intégrer la fonction publique. Il pourra dans ce cas, être rattaché à un hôpital publique ou intégrer le SAMU. L’ambulancier fonctionnaire percevra un salaire qui dépendra de son grade. Le débutant percevra un salaire d’environ 1300 € nets, tandis qu’un ambulancier en fin de carrière peut s’attendre à un salaire qui tourne autour de 1750 € nets. 

L’ambulancier peut aussi travailler dans le privé. Dans ce cas sa rémunération est équivalente au SMIC (1480 euros bruts). A ce salaire, il faut adjoindre certaines primes. Il peut aussi s’installer à son propre compte. Cette activité courante dans le milieu rural requiert une autorisation préfectorale préalable. L’ambulancier qui veut s’installer à son propre compte doit également acquérir une ambulance conforme à la réglementation en vigueur. 

Dans son profil de carrière l’ambulancier peut encadrer une équipe ou superviser des opérations de terrain. En participant à des formations courtes, l’ambulancier peut changer de corps de métier devenir aide-soignant ou brancardier.

Sources :

  • http://www.imaginetonfutur.com/ambulancier.html
  • https://www.cidj.com/metiers/ambulancier-ambulanciere
  • https://www.nouvelleviepro.fr/info/222/reconversion-professionnelle-ambulancier
  • https://diplomeo.com/formations-metier-pour-devenir-ambulancier
  • http://etudiant.aujourdhui.fr/etudiant/metiers/fiche-metier/ambulancier.html
  • https://infos.emploipublic.fr/article/comment-devenir-ambulancier-eea-6401
  • https://solidarites-sante.gouv.fr/metiers-et-concours/les-metiers-de-la-sante/les-fiches-metiers/article/ambulancier
  • https://www.regionsjob.com/observatoire-metiers/fiche/ambulancier
  • https://www.formaguide.com/
  • http://www.onisep.fr/Ressources/Univers-Metier/Metiers/ambulancier-ambulanciere
  • https://www.orientation-pour-tous.fr/metier/ambulancier,14054.html 

Laisser un commentaire