Quelle formation pour devenir formateur

Quelle formation pour devenir formateur ?

Pour optimiser la performance de leurs employés, de nombreuses entreprises font appel à des formateurs proposant alors des cours sur des domaines divers et variés. A noter que des particuliers peuvent également solliciter leurs services. Mais quelle formation faut-il suivre pour devenir formateur ? Tour d’horizon sur ce métier intemporel, qui ne cesse de se développer.

Qu’est-ce qu’un formateur ?

Le formateur est un éducateur dont la tâche principale est de fournir à un public particulier les savoir-faire indispensables pour exceller dans leur domaine de travail. Selon la demande des clients, il propose des formations ponctuelles (en une seule fois) ou périodiques (qui reviennent). Dans son activité, il a le choix entre plusieurs statuts :

  • Salarié : figurant parmi les employés officiels d’une entreprise ou d’un centre de formation, il reçoit un salaire mensuel ;
  • Professionnel dans une société porteuse : il ne se charge pas des contrats et des rémunérations mais reçoit un salaire de la société à laquelle il est affilié. Il n’a pas besoin de se déclarer juridiquement ;
  • Vacataire occasionnel : il travaille pour son propre compte. Pour bénéficier de ses services, il faut l’appeler directement. Il est payé après chaque prestation. Généralement, il ne dispose pas de statut juridique ;
  • Autoentrepreneur : contrairement au vacataire occasionnel, il fait du métier sa source de revenus principale tout étant son propre patron. Il est donc un travailleur déclaré juridiquement. 
Quelle formation pour devenir formateur
Le formateur a pour rôle de transmettre des savoirs aux employés.

Quelles sont les missions d’un formateur ?

Bien que sa mission principale soit de donner et animer les formations, un formateur se doit d’assurer des tâches antérieures et postérieures pour garantir une prestation de qualité.

Il doit d’abord passer par une phase de préparation. En se basant sur les sujets et/ou thèmes qui seront abordés, il établit un plan de cours détaillé, en fonction de la durée de son intervention. En effet, il est très important de maîtriser le timing pour avoir l’occasion de partager et expliquer toutes les informations utiles.

Selon le plan défini, il doit aussi rédiger les manuels de formation pour faciliter son travail et surtout la compréhension du public. Toutes les informations essentielles et éventuellement quelques notes importantes y sont disponibles, afin que l’assistance puisse totalement se concentrer sur les explications. Il doit aussi préparer les diaporamas et les diagrammes.

Ainsi, un minimum de matériel est requis, notamment un ordinateur et un vidéoprojecteur, surtout s’il travaille à son compte. Il doit aussi être capable de manipuler aisément les outils informatiques.

Ensuite, il gère aussi tout le déroulement de la formation et établit un emploi du temps adapté à ses préparations : heure d’entrée et de sortie, fréquence de cours, animations et bien d’autres encore. À la fin, il effectue une évaluation afin de savoir si son travail a été fructueux.

Pour résumer, les principales missions d’un formateur sont les suivantes :

  • Établir un plan de cours selon le domaine, les thèmes et les sujets ;
  • Rédiger un manuel de formation ;
  • Préparer des diaporamas pour faciliter les explications ;
  • Gérer entièrement le déroulement de la formation ;
  • Évaluer l’assistance.

Quelles formations suivre pour devenir formateur ?

Pour devenir formateur et surtout avoir l’autorisation de pratiquer ce métier, il est indispensable d’avoir des diplômes d’études supérieures ou des certificats de formations spécialisées. Les cursus suivants sont acceptés :

  • Licence professionnelle (Bacc +3) en science de l’éducation ou enseignement ;
  • Master professionnel (Bacc +5) en science de l’éducation ou enseignement ;
  • Formation dans des centres spécialisés dans le but d’obtenir un Certificat de Qualification Professionnelle.

Quelles qualités avoir pour devenir un excellent formateur ?

Bien au-delà des compétences intellectuelles, il est aussi essentiel d’avoir certains traits de personnalités pour devenir un formateur accompli. Voici les plus importantes.

Savoir exprimer ses idées

Le rôle principal d’un formateur est de transmettre ses connaissances à son public. Par conséquent, il est primordial qu’il sache exprimer clairement et logiquement ses idées afin que ses explications soient facilement compréhensibles.

Savoir attirer l’attention

Il est aussi très important de savoir capter et retenir l’attention de l’assistance afin qu’ils assimilent le maximum d’informations. Pour ce faire, il arrive même que le formateur soit amené à modifier sa manière de parler. Il doit aussi faire preuve de grande créativité pour animer les cours et éviter que les participants s’ennuient. En plus des théories, il doit penser à faire des séances de pratiques et d’échanges d’idées.

Être capable de se mettre à jour

Il est important de dispenser des cours à jour que les participants peuvent appliquer efficacement dans leur domaine de travail. C’est la raison pour laquelle le formateur doit être capable de s’informer tout seul sur les dernières nouveautés et de les comprendre afin de les transmettre à son  public.

Quelle formation pour devenir formateur
Plusieurs qualités personnels sont requises pour devenir un excellent formateur.

Avoir un bon sens de l’écoute

Beaucoup pensent que durant une formation, tout le monde écoute et prend des notes pendant que le formateur s’exprime et explique. Cela est bien vrai, cependant, il est tout aussi important qu’il sache écouter attentivement les questions et remarques de chaque participant. De cette manière, il saura s’il a été compris, mais surtout, il sera apte à donner les conseils et réponses adéquats pour qu’ils comprennent mieux.

Avoir un bon sens de l’organisation

Que ce soit durant l’étape de préparation ou pendant la formation proprement dite, le formateur doit disposer d’un bon sens de l’organisation. Il est important que le plan de cours et les manuels soient rédigés en suivant une certaine logique. Il doit veiller à respecter les horaires de travail et les arranger de manière à parvenir à bout de toutes les informations à partager dans les temps, sans oublier les travaux pratiques et débats.

Être à l’aise devant un public

Le métier de formateur est réservé aux personnes qui n’ont aucun mal à s’exprimer devant un public. En effet, le stress, le trac ou encore la timidité sont parfois très perturbants et affectent la qualité de la prestation. Les idées s’entremêlent, les intonations changent et il arrive même que l’individu n’arrive plus à parler. Résultat : le public ne retient presque rien et la formation entraîne une perte de temps et d’argent considérable.

Être patient

Un formateur, tout comme un professeur ou une maîtresse, doit faire preuve d’une grande patience pour accomplir son travail efficacement. Les capacités de compréhension de chaque individu ne sont pas les mêmes. Et puis, les membres de l’assistance ont des personnalités différentes. C’est la raison pour laquelle, il doit avoir une bonne maîtrise de soi et rester calme dans toutes les situations (incompréhension, inattention, perturbation…).

Pourquoi avoir des connaissances sur le thème à traiter ?

Il serait difficile de transmettre des connaissances que l’on ne comprend pas soi-même. La qualité des explications en est affectée et l’assistance les assimile mal. Par conséquent, il est important qu’un formateur ait suivi des études spécifiques sur les thèmes qu’il traite et/ou propose.

Quel est le salaire d’un formateur ?

Le salaire d’un formateur varie en fonction de ses compétences (niveau d’étude), son expérience et le domaine dans lequel il travaille. Celui qui propose des formations de haut niveau et/ou d’expertise est mieux rémunéré.  S’il est dans la finance par exemple, il est possible qu’il reçoive jusqu’à 10 000 euros par mois.

Toutefois, d’un point de vue général, un formateur gagne aux alentours de 32 000 euros brut par an. Si les employés d’une entreprise reçoivent un salaire mensuel fixe, les vacataires professionnels ou autoentrepreneurs sont, quant à eux, rémunérés en fonction de l’ampleur de leur prestation. Par ailleurs, ils peuvent aussi d’être payés par heure ou par jour, selon leurs préférences.

Quelle formation pour devenir formateur
Le salaire annuel moyen d’un formateur tourne autour de 32.000 Euro.

Où chercher un emploi de formateur ?

En général, la majorité des entreprises et centres de formation embauchent des formateurs. Il est conseillé de se tourner vers celles dont les activités principales correspondent aux études supérieures suivies pour avoir plus de chances d’obtenir le poste. Habituellement, le contrat proposé pour ce genre de situation est à durée indéterminée.

Néanmoins, certains particuliers sollicitent également les services d’un formateur pour des prestations ponctuelles. La plupart du temps, ils recherchent un vacataire occasionnel, un professionnel dans une société de portage ou encore un autoentrepreneur. Dans ce cas, les contrats sont souvent à durée déterminée et les honoraires sont payés à l’heure.

Quels sont les avantages et inconvénients du métier de formateur ?

Les avantages :

  • Métier intemporel qui ne cesse de se développer en raison des avancées technologiques et la création de nouveaux emplois ;
  • Métier stimulant et favorisant le développement des connaissances et du sens relationnel après plusieurs d’années d’expérience ;
  • Métier offrant au formateur la possibilité de découvrir de nouvelles aventures enrichissantes grâce à la diversité des missions et des cibles.

Les inconvénients

  • La nécessité de se déplacer fréquemment pour dispenser les formations ;
  • La difficulté à trouver des clients pour les vacataires ou autoentrepreneurs, ce qui implique un revenu plutôt limité.

Conclusion

Pour conclure, il est important de remarquer qu’il ne suffit pas de répéter machinalement les informations trouvées sur internet et/ou dans les livres pour offrir une formation de qualité à son public. Il est important de bien les comprendre pour les communiquer de manière efficace afin que tous les participants comprennent facilement les explications et soient aptes à les appliquer dans leur quotidien.

En fonction de ses compétences et sa persévérance, un formateur peut espérer devenir un responsable de formation dans un service RH, consultant, coach, responsable pédagogique, et bien d’autres encore.

Laisser un commentaire