Les étapes clés pour bien vendre un bien immobilier

Qu’il s’agisse d’une maison ou d’un appartement, on espère toujours vendre dans les meilleures conditions et pourquoi pas en tirer une plus-value conséquente. Or, dans le cadre d’une vente immobilière, la législation française soumet le vendeur à la réalisation d’un certain nombre de diagnostics techniques dont la liste varie en fonction de la localisation géographique ainsi que de l’ancienneté du bien immobilier. L’estimation et la mise en valeur du bien vont également jouer sur le prix de vente que vous pouvez attendre.

La réalisation des diagnostics techniques obligatoires

Il existe au total 9 diagnostics techniques obligatoires : la loi Carrez, le diagnostic de performance énergétique (DPE), le diagnostic termites, le diagnostic amiante, le diagnostic plomb (CREP), le diagnostic ERP (état des risques naturels et technologiques), le diagnostic assainissement, le diagnostic gaz et le diagnostic électricité. Certains sont obligatoires selon la région où vous vous trouvez.

Ces diagnostics techniques doivent être établis par un professionnel certifié qui dispose des accréditations nécessaires pour être valides. Ils permettront aux acheteurs potentiels de se faire une idée de l’état général du bien mis en vente, et pour le vendeur, de se mettre à l’abri d’éventuelles poursuites après la transaction.

bien immobilier à vendre

L’estimation au juste prix du bien immobilier

Vous pouvez faire appel à une agence immobilière pour estimer le prix de votre maison ou appartement. Cependant, il est possible d’effectuer cette démarche en ligne, une option prisée, car elle offre un gain de temps considérable. En effet, vous obtenez une réponse en quelques minutes seulement, de plus, l’estimation de votre maison est gratuite. Pour fixer le prix de votre bien immobilier, ajoutez au montant estimé une marge raisonnable pour pouvoir négocier avec les personnes intéressées.

Il s’agit certainement de l’étape la plus délicate dans le cadre d’une vente immobilière, car elle permet de fixer un prix de vente réaliste, en parfaite adéquation avec l’état et le type de bien à vendre, mais aussi en accord avec le marché immobilier local.

La mise en valeur du bien immobilier

Pour vendre un bien immobilier rapidement, il est essentiel de le mettre en valeur afin de susciter un coup de cœur chez les personnes qui le visitent. Dans cette optique, il est conseillé de :

  • Rendre la décoration la plus neutre possible en enlevant les photos de famille, les tableaux, les bibelots…
  • Aérer les pièces en enlevant les meubles encombrants.
  • Effectuer les petites réparations qui s’imposent : sonnette défectueuse, poignée de porte cassée, joints de salle de bain…

Tout cela dans le but de faciliter la projection du visiteur dans la maison ou l’appartement. Pour mettre toutes les chances de votre côté, n’hésitez pas à recourir aux services d’un « home-stager », un professionnel chargé spécialement de retravailler la décoration et la présentation d’un bien à vendre avec les éléments dont vous disposez sur place.

L’étude des propositions et la formalisation de la vente

Toute proposition doit être minutieusement étudiée afin de trouver la meilleure offre, mais aussi l’acheteur le plus adéquat. Ne refusez pas catégoriquement toute offre en dessous du prix que vous avez fixé, restez ouvert à toute discussion.

Pour conclure une vente immobilière, il faudra réaliser des formalités administratives et juridiques, notamment la signature de la promesse de vente, de l’avant-contrat et de l’acte authentique.

Laisser un commentaire