Les formations professionnelles : une alternative intéressante pour sortir du chômage

Si les formations professionnelles profitent aux salariés, elles sont également bénéfiques pour les demandeurs d’emploi. En effet, elles permettent d’étoffer leur CV et d’acquérir de nouvelles compétences en vue d’une reconversion professionnelle. Si vous faites partie des 3,5 millions de personnes au chômage en France en ce début d’année, il serait judicieux de suivre une formation professionnelle pour optimiser vos chances de retrouver du travail rapidement. Dans cette optique, privilégiez les formations professionnelles qui concernent les métiers les plus recherchés actuellement sur l’ensemble du territoire. Découvrez dans cet article quelques suggestions en ce sens.

Le CAP petite enfance

Selon l’étude BMO (Besoin en Main-d’Oeuvre) menée par Pôle Emploi auprès d’environ 1,7 million d’établissements en 2019, le secteur des services à la personne s’impose comme étant le secteur le plus porteur d’emplois actuellement. Les statistiques démontrent que les offres d’emploi et les recrutements dans ce domaine sont en constante augmentation depuis 2018 et la tendance devrait encore se poursuivre cette année.

Ce secteur comporte plusieurs métiers – aide à domicile, personnel de ménage, personnel soignant, mais si vous avez une affinité particulière avec les enfants en bas âge, vous pouvez envisager de devenir assistante maternelle. Si vous ne disposez pas encore des diplômes et des compétences nécessaires pour vous lancer, vous pouvez envisager le CAP petite enfance accessible facilement via une formation qui vous permettra de trouver rapidement un emploi dans ce domaine.

L’obtention de ce certificat vous permettra notamment de prétendre à d’autres métiers tels qu’auxiliaire de crèche ou agent d’animation. Vous pourrez ainsi travailler dans une crèche, une école maternelle ou primaire, un centre aéré ou encore au domicile de particuliers.

Avec environ 800 000 naissances enregistrées annuellement sur le territoire national, la demande de professionnels qualifiés de la petite enfance est continuellement alimentée. Cette demande est d’autant plus forte que les structures dédiées à accueillir les enfants en bas âge telles que les crèches ont des effectifs limités.

assistante maternelle

Aucun prérequis n’est nécessaire pour s’inscrire au CAP petite enfance. La formation professionnelle est donc accessible à tout le monde. Toutefois, il faudra une certaine préparation pour réussir l’examen. Si vous souhaitez vous perfectionner ou vous spécialiser, vous pourrez suivre d’autres études pour décrocher le bac pro SAPAT (Services aux personnes et aux territoires), le bac pro ASSAP (Accompagnement, soins et services à la personne), le diplôme d’état d’auxiliaire de puériculture, de moniteur éducateur ou encore d’éducateur de jeunes enfants.

CAP Agricole Métiers de l’agriculture

Si les métiers du service à la personne sont aujourd’hui très recherchés, certains secteurs ne cessent également de recruter. C’est le cas notamment des métiers de l’agriculture et en particulier celui de viticulteur. Cela s’explique surtout par le fait que le travail de la vigne est particulièrement difficile, comme tous les métiers de l’agriculture en général. En effet, le travail du viticulteur ne se limite pas seulement à s’occuper des vignes durant les vendanges. Ce travailleur doit également cultiver la vigne, récolter les raisins, fabriquer le vin pour ensuite le commercialiser. Il doit par conséquent être polyvalent pour travailler à la fois dans un bureau, dans les vignobles et dans les caves à vin.

Pour devenir viticulteur professionnel, vous pouvez suivre une formation professionnelle afin d’obtenir le CAP agricole métiers de l’agriculture en choisissant la spécialité vignoble ou le BPA Travaux de la vigne et du vin. Dans le cadre de la formation, vous serez amené à apprendre à préparer les parcelles, mettre en terre les plants de vigne, surveiller leur croissance et les protéger par l’utilisation des produits nécessaires, mais aussi à récolter les raisons. Vous serez aussi formé aux opérations en chai ou en cave à savoir le traitement de la vendange, le nettoyage du matériel, la vinification et l’élevage du vin.

Après l’obtention de ce certificat, vous pourrez poursuivre vos études pour décrocher un Bac pro Conduite et gestion de l’entreprise viticole, un Bac pro Technicien conseil vente en alimentation, option vins et spiritueux ou encore un Bac pro Responsable d’entreprise agricole. Vous pourrez par la suite poursuivre vos études durant deux ans en agronomie pour obtenir le BTSA viticulture œnologie ou pendant 5 ans afin d’obtenir le diplôme national d’œnologue ou pour devenir ingénieur agronome.

CAP Commercialisation et services en hôtel-café-restaurant

serveuse restaurant

Outre le secteur des services à la personne et celui de l’agriculture, le domaine de la restauration et de l’hôtellerie figure également depuis plusieurs années parmi les premiers recruteurs. En tête des métiers les plus recherchés en restauration et hôtellerie, on trouve le serveur qui est aussi connu sous le nom de garçon de café.

De manière générale, on distingue 2 types de serveurs : le garçon de comptoir et le garçon de salle. Dans tous les cas, sa mission principale sera de servir les clients. La différence étant que le garçon de comptoir reste au comptoir pour prendre les commandes et les servir alors que le garçon de salle se déplace vers la table des clients, qu’elle soit à l’intérieur de la salle ou en terrasse.

Dans les 2 cas, il s’occupe également de l’entretien des locaux et de son matériel de travail, de l’approvisionnement au service des boissons, de transporter et ranger les marchandises reçues. Selon la taille du restaurant ou du café, il peut être amené à travailler en équipe. Il est donc important de savoir travailler en équipe si vous voulez briguer un tel poste. Au vu des tâches à effectuer, il convient également d’être assez manuel, serviable et résistant à la fatigue.

Il n’est pas indispensable d’avoir un diplôme pour être garçon de café. Vous pouvez apprendre sur le tas les rudiments du métier. Cependant, pour séduire plus facilement les recruteurs, suivre une formation professionnelle reste un atout. Vous pouvez entre autres vous former pour obtenir un CAP commercialisation et services en hôtel-café-restaurant ou un CAP agent polyvalent de restauration.

Après quelques années d’expérience professionnelle en tant que serveur, vous pourrez prétendre au poste de gérant de café ou une spécialisation dans le service des cocktails et travailler dans des établissements de standing.

Laisser un commentaire