Plaque professionnelle : quelles sont les règles et contraintes à respecter ?

La conception d’une plaque professionnelle est bien souvent une démarche difficile. Entre la taille, la matière, la fixation et le contenu de la signalétique, on se pose toute une série de questions qui relèvent plus des contraintes juridiques que de nos préférences personnelles. Mais qu’entendons-nous par plaque signalétique professionnelle ?

Il s’agit avant tout d’un support qui vous donne de la visibilité ou oriente les visiteurs sur l’emplacement de votre entreprise ou cabinet. La plaque signalétique apporte aux visiteurs des informations pratiques tout en lui inculquant un prestige ou une valeur positive de votre organisation. La conception de ce support obéit toutefois à des normes strictes, que ce soit dans le format et le matériau du contenant que dans le contenu. Et les règles ne sont pas les mêmes pour toutes les professions.

Les règles de conception d’une plaque signalétique professionnelle

Selon les résultats d’une enquête commanditée par les bureaux FedEx, plus de la moitié des propriétaires de PME reconnaissent l’efficacité de la signalétique pour attirer les clients et les orienter dans leurs démarches. Malheureusement, nombreux encore sont les professionnels qui ignorent les règles de conception des plaques signalétiques. Ainsi, le choix du support doit obéir à des règles qui en définissent la taille, la couleur et la matière de fabrication.

Plaque professionnelle et législation

En pratique, la plaque doit être assez robuste et durable pour résister aux chocs et intempéries ainsi qu’aux effets du temps. Côté matériau, la réglementation impose l’utilisation de l’alu au laser, du plexiglass, du PVC ou du laiton, en fonction des professions. Mais si les métiers d’artisan peuvent choisir leur matière de plaque, il n’existe pas d’alternative pour les professions médicales et juridiques, qui devront opter uniquement pour le laiton. De même, la taille du support obéit à des règles précises suivant le type d’activité. La plupart des professionnels choisissent le format 30 x 20 cm pour leur plaque, tandis que les professions juridiques optent pour le format 20 x 15 cm ou 25 x 15 cm. De leur côté, les médecins et autres agents de médecine n’ont pas de choix que de se limiter au format 30 x 25 cm. Pour aller plus loin dans les règles de conception d’une plaque signalétique, n’hésitez pas à vous informer sur ce site.

Que doit contenir une plaque signalétique ?

Là encore, la réglementation impose un contenu précis en fonction des professions. Ainsi, les médecins ne devront utiliser leur plaque signalétique dans un contexte publicitaire : le message ne doit contenir que l’identité du médecin, sa discipline et ses coordonnées. Et il en est de même aussi pour les plaques d’avocats et d’huissiers.

Quoi qu’il en soit, avant de graver votre plaque professionnelle, il est indispensable de vous renseigner auprès de l’ordre de votre métier. Celui-ci vous orientera alors dans la rédaction du contenu ainsi que sur le choix du format et du matériau. Par ailleurs, certains facteurs peuvent aussi vous imposer des contraintes spécifiques lors de la gravure de la plaque professionnelle :

  • le propriétaire du bâtiment qui supportera la plaque pourra imposer au graveur une couleur et une fixation spécifiques ;
  • la mairie, soucieuse du plan d’urbanisme, peut fixer des règles de conception ou vous renseignera sur les bonnes pratiques en matière de signalétique.

Laisser un commentaire