Le salaire d'une aide-soignante

Salaire d’une aide-soignante

Le métier d’aide-soignante entre dans la catégorie des professions paramédicales. Sa mission est de dispenser des soins afin de préserver le bien-être d’un patient dont l’autonomie a diminué ou est perdue. Qu’est-il du salaire de ce professionnel de la santé ?

Qu’est-ce que le métier d’aide-soignante ?

Quelles sont ses missions ?

Une aide-soignante est une personne qui prodigue, au même titre que l’infirmier et sous les ordres de ce dernier ou en collaboration avec lui, des soins contribuant au bien-être et l’autonomie d’une personne.

Le salaire d'une aide-soignante
L’aide soignante entre dans la catégorie des professions paramédicales.

Dans le cadre de ses missions, elle aide l’infirmier dans les soins quotidiens du patient en s’occupant de son hygiène et de son confort. Les repas, la toilette, le transport de la personne en manque de santé figurent également parmi ses attributions.

Elle est également de bonne compagnie pour le patient. Effectivement, ce dernier a besoin de relations humaines et l’aide-soignante compte parmi ses relations les plus proches. L’aide-soignante peut même devenir une véritable confidente. Une chose est certaine, elle tient une place importante dans la vie de chaque patient qu’elle accompagne.

Il faut alors souligner le fait qu’une guérison ne se produit pas seulement grâce aux médicaments, l’environnement du patient est également essentiel. La seule présence de l’aide-soignante est précieuse. Dans tous les cas, une continuité des soins doit être assurée par l’ensemble de l’équipe, la communication est donc très importante.

Les qualités requises

Une aide-soignante doit avoir plusieurs qualités pour mener à bien sa mission et atteindre ses objectifs. Au-delà de ses qualifications et compétences, elle doit avoir de bonnes aptitudes physiques. En fonction du cas, il est possible qu’elle doive porter le patient. Il y a également les gardes de nuit.

Ensuite, il faut avoir un bon sens du relationnel. En plus d’être à l’écoute du patient, l’aide-soignante est l’interlocutrice de la famille, des amis et des connaissances. Il lui appartient de faire des comptes-rendus sur le quotidien de la personne dont il a la charge. Il rend notamment compte des petits problèmes quotidiens, mais aussi des évolutions.

Une autre grande qualité à avoir c’est l’empathie. Il faut savoir se mettre à la place du malade. De cette manière, l’aide-soignante est plus compréhensive et appréhende mieux l’état d’esprit de ce dernier.

La force de caractère est également fondamentale : ce travail nécessite, en effet, une adaptation rapide que ce soit physiquement et mentalement. Les patients peuvent se montrer capricieux et lunatiques. Quoi qu’il arrive, l’aide-soignante doit garder son sang-froid.

Enfin, il y a donc la maîtrise de soi pour exercer un métier dans le cadre duquel le stress est omniprésent. Il faut savoir gérer les différentes pressions : les réveils lors d’une garde de nuit, les accidents plus ou moins graves qui peuvent survenir, les crises de nerfs des patients, etc.  Tout cela doit être géré de main de maître.

Quelles sont les formations requises pour être aide-soignante ?

Il est possible de devenir aide-soignante après une année et demie de cours auprès d’un centre de formation qui dépend d’un hôpital. Ce cursus qui doit être accompagné d’un stage est sanctionné d’un diplôme d’État d’aide-soignant (DEAS). Vous pourrez y adhérer sur concours d’entrée qui se déroule comme suit :

  • Epreuve écrite de 2 heures se rapportant sur :
  • Un résumé de texte ;
  • Les mathématiques ;
  • Des connaissances générales sur la biologie humaine ;
  • Epreuve orale sur :
  • Des connaissances socio-médical ;
  • La motivation.

La seule condition qui pourrait dispenser de l’épreuve écrite est de posséder des diplômes de niveau IV ou tout au moins de diplôme du secteur sanitaire ou social de niveau V.

La formation proprement dite inclut des cours sur les règles d’hygiène, la communication, l’accompagnement quotidien des patients, etc. Les stages obligatoires peuvent se dérouler dans des endroits divers comme les centres psychiatriques, de chirurgie, de pensions, de pédiatries et bien d’autres services.

Chaque formation et stage fera l’objet d’évaluations pour l’obtention du diplôme. À souligner qu’il est également possible d’obtenir le DEAS par VAE ou Validation des Acquis de l’Expérience pour ceux qui ont travaillé au moins trois ans dans le secteur santé.

Le salaire d'une aide-soignante
Une aide soignante doit avoir un DEAS.

Quels sont les débouchés du diplôme DEAS ?

Après obtention du diplôme DEAS, il est possible d’accéder au métier d’aide-soignante. Cependant, il y a une opportunité d’exercer d’autres métiers comme auxiliaire de vie ou encore infirmier. De ce fait, il peut se dire que ce travail a de l’avenir.

En effet, la population française vieillit de jour en jour. De ce fait, les aide-soignantes qui étaient présentes vont partir à la retraite et il va y avoir des postes disponibles. 220 000 places seront à fournir jusqu’en 2020 :

  • 120 000 postes pour cause de départ à la retraite ;
  • 100 000 postes par création d’emplois.

Quel est le salaire d’une aide-soignante ?

Une aide-soignante gagne en moyenne 1 357 € net par mois. À souligner que cette professionnelle peut officier de nuit, dans quel cas il y a la majoration de 10 %.

Par contre, si l’aide-soignante est de classe C2 (supérieure), elle peut gagner 1 255 à 1 575 € par mois après plusieurs années d’expérience. Celles qui sont catégorisées C3 (exceptionnelle), leur rémunération oscille entre 1 319 et 1 764 euros.

Il est donc à noter qu’une aide-soignante gagne en moyenne 20 % de plus par rapport au SMIC si les majorations de nuit ne sont pas prises en compte.

Aide-soignante en gériatrie

La gériatrie est la médecine de la vieillesse et de ses maladies. Une aide-soignante qui se spéciale dans cette branche s’occupe des personnes âgées. Elle peut alors être affectée à des personnes qui ne sont plus aptes à prendre soin d’eux et qui ont besoin de compagnie. Il faut par exemple leur rappeler de prendre leurs médicaments.

Cette professionnelle de la gériatrie peut également être amenée à faire les courses pour les patients. Dans tous les cas, ces derniers ont besoin d’attention pour leur vie quotidienne. Dans l’ensemble, une aide-soignante en gériatrie gagne entre environ 1 620 et 1 724 euros par mois.

Aide-soignante en pédiatrie ou en puériculture

Les enfants ont toujours besoin de leurs parents. Lorsqu’ils sont malades, ces derniers ne sont pas forcément présents. L’aide-soignante qui s’occupe d’eux doit leur apporter du réconfort et leur faire oublier cette absence. Pour cela, elle devra leur prodiguer amour et attention.

Comme le ferait un parent, elle doit être douce, mais en même temps garder une petite dose de fermeté. Justement, prendre un médicament n’est pas facile pour un enfant. Il faut alors se montrer rigoureux.

S’occuper d’un enfant n’est pas simple et l’aide-soignante est rémunérée entre 1 610 et 1 845 euros environ par mois.

Aide-soignante à domicile

Une aide-soignante à domicile est à l’écoute du patient dans la mesure où il est le seul dont elle s’occupe. Elle est encore plus aux petits soins et cette proximité va automatiquement créer des liens.

Si le lien ne se crée pas, il est possible que le patient demande de changer d’aide-soignante. C’est également cette dernière qui va faire les courses par exemple sans oublier les tâches les plus importantes.

Dans ce cas-ci, le salaire mensuel d’une aide-soignante à domicile est compris entre 1 590 et  1 715 environ.

Aide-soignante en milieu hospitalier

Le milieu hospitalier est un endroit où le profil du patient change d’une chambre à l’autre. L’aide-soignante peut alors s’occuper d’un enfant comme d’une personne âgée, ou encore un patient comateux.

Il doit donc être multi-tâches en sachant jongler entre les besoins de chaque malade, les horaires d’administration des médicaments, les moments pour les besoins intimes des patients ou encore le moment où changer le linge.

Une personne travaillant comme aide-soignante en milieu hospitalier peut prétendre à une rémunération variant de 1 605 à 1 730 euros environ.

Le salaire d'une aide-soignante
Une aide soignante travaillant en milieu hospitalier s’occupe de plusieurs patients.

Aide-soignante en milieu psychiatrique

Le milieu psychiatrique est assez unique comme environnement. En effet, l’aide-soignante doit s’occuper de personnes ayant des troubles mentaux. Cette professionnelle doit alors être constamment en alerte et sur ses gardes. Même l’administration de médicament peut se révéler imprévisible.

Il est possible de prétendre à un salaire mensuel est de 2 000 euros par mois. Ce qui est supérieur aux autres catégories d’aide-soignante.

Une aide-soignante joue un rôle important dans le milieu hospitalier. Pour exercer ce métier, il faut justifier d’une formation et d’une expérience spécifiques. Le salaire dépend des conditions de travail et de l’ancienneté.

Laisser un commentaire