Salaire d’un ministre

Collaborateur direct du président de la république, un ministre est chargé de l’exécution du programme du gouvernement. Il doit prendre régulièrement des décisions exécutives qui influencent la vie de ses concitoyens. Diverses spéculations circulent en ce qui concerne le salaire d’un ministre de la république. Combien gagne-t-il en réalité ? Pour bien examiner la question, il convient entre autres de comprendre les conditions d’accession à la fonction ministérielle. Il s’avère également pertinent de savoir combien pèse le salaire d’un ministre français, en comparaison avec celui de ses pairs européens ou d’ailleurs.  

Combien gagne un ministre en France ?

En 2007, le traitement des membres du gouvernement a été fixé à 14.130,68 € par mois. Il consistait en une allocation de base de 10.068,40 €, une indemnité de logement de 423,89 € et une indemnité de service de 3.638,39 €.

François Hollande et Jean-Marc Aynault
Pour tenir la promesse de campagne de François Hollande, le Premier Ministre a présenté un décret réduisant de 30% le salaire des membres du gouvernement.

Le 17 mai 2012, Jean-Marc Ayrault alors Premier ministre a présenté un décret réduisant de 30% ce salaire qui s’élève désormais à 9.891,48 €. Lors de sa campagne présidentielle, le candidat François Hollande avait de cette mesure, l’une des promesses phares.

Comme avantages, ils ont droit aux choses suivantes :

  • un accès gratuit aux services de la SNCF (première classe),
  • un forfait pour le transport aérien,
  • une voiture de fonction avec chauffeur,
  • des frais de courrier et de téléphone,
  • un logement public appartenant à l’État ou pris en charge par l’État.

Dans le cas où il s’agit d’une maison louée par l’ État, celle-ci doit avoir une superficie maximale de 80 m2 avec une superficie supplémentaire de 20 m2 par enfant à charge.

Quelle est le salaire d’un secrétaire d’État ?

En 2007, le salaire des secrétaires d’État a été fixé à 13.825,89 € par mois. Il consistait en une allocation de base de 9 966,72 €, une prime de logement de 402,70 € et une indemnité de service de 3 456,47 €.

Le 17 mai 2012, le gouvernement de Jean-Marc Ayrault a présenté un décret réduisant de 30% le salaire des secrétaires d’État. Celui-ci s’élève désormais à 9 678,48 €. Il faisait ainsi écho à une promesse de François Hollande.

Les avantages accessoires à la fonction de secrétaire d’état comprennent un accès gratuit aux services de SNCF en première classe, un forfait pour les voyages en avion, une voiture de fonction avec chauffeur, ainsi qu’on forfait pour le courrier et les appels téléphoniques. Ils ont aussi droit un logement de fonction.

Quel est le salaire du Premier Ministre ?

Avant 2012, le salaire mensuel du chef du gouvernement a était fixé à 21.194,52 €. Il se décomposait en une rémunération de base de 15.101,09 €, un forfait logement de 635,84 € et une indemnité de service de 5.457,59 €.

En 2012, le gouvernement de Jean-Marc Ayrault, répondant à une promesse du Président de la République, a présenté un décret réduisant de 30% le salaire du chef de gouvernement. Ce traitement s’élève désormais à 14.836,16 €.

En plus de sa rémunération, le chef du gouvernement a droit aux avantages accessoires sont les suivants:

  • un accès illimité et gratuit aux services de la SNCF en première classe
  • un forfait pour les vols en avion
  • une flotte automobile avec des chauffeurs dédiés
  • un forfait de communication
  • un logement officiel à l’hôtel Matignon
  • des résidences secondaires à la lanterne de Versailles et au château de Champs-sur-Marne.
Logement du Premier Ministre
L’Hôtel Matignon est la résidence officielle du Premier ministre français.

Combien gagne un ancien ministre ?

Une légende urbaine voudrait que les anciens détenteurs de portefeuilles ministériels conservent des avantages à vie, de sorte que le débat resurgit à chaque fois qu’ils démissionnent ou qu’un nouveau gouvernement s’installe. La réalité est cependant aux antipodes de ces croyances.

Lorsqu’il quitte son poste, un ministre conserve sa rémunération durant les 3 mois qui suivent sa démission ou sa révocation. Autrefois, cette durée était de 6 mois, mais elle a été réduite en 3 mois en 2013. Cependant, cet avantage n’est pas automatique. Il faudrait, au préalable, qu’il ait correctement déclaré son patrimoine et qu’il n’ait pas retrouvé d’activité rémunérée dans ce laps de temps.

De même, les anciens membres du gouvernement ne disposent pas d’une caisse de retraite spécifique. Tout comme le commun des français, ils cotisent à l’Ircantec (caisse complémentaire des contractuels de la fonction publique) et à la Cnav (Caisse nationale d’assurance vieillesse). Ils n’ont pas non plus droit à un logement aux frais de l’état.

Lorsqu’ils sont en fonction, les membres du gouvernement bénéficient d’une garde rapprochée. Une fois qu’ils ont quitté le gouvernement, la plupart ne bénéficie plus de cet avantage. Toutefois, ceux qui ont occupés des portefeuilles régaliens comme la défense, l’intérieur, la justice et les affaires étrangères peuvent continuer à en bénéficier. L’état veut en effet s’assurer qu’ils ne soient pas la cible de malfaiteurs désirant leur extorquer des secrets d’état.

Les anciens premiers ministres sont cependant un peu mieux lotis. Ils continuent à bénéficier d’un bureau, ainsi que d’une protection policière aux frais de l’état. Ces avantages peuvent être à vie s’ils le souhaitent.

Quelles sont les conditions pour être ministre de la république française ?

Nomination

En France, le Premier Ministre est nommé par le Président de la république. Le chef de l’Etat nomme aussi tous les autres ministres sur proposition du Premier Ministre. Le poste de ministre est essentiellement politique.

Incompatibilités gouvernementales

Avant la Cinquième République, un ministre pouvait cumuler sa fonction à un mandat parlementaire. Mais depuis la constitution de 1958, le poste de ministre n’est pas compatible avec la fonction de parlementaire. Cette incompatibilité vise à garantir la stabilité ministérielle, l’unité du gouvernement et l’indépendance vis-à-vis du Parlement.

En France, un ministre en activité ne doit pas exercer une autre activité professionnelle fut-elle privée. Il est tenu d’habiter à deux heures (au plus) de son cabinet ministériel.

Aussi, un ministre en fonction ne peut pas dans le même temps être membre du conseil constitutionnel, du Conseil de l’audiovisuel, ni du Conseil économique, social et environnemental.

Les ministres du gouvernement Jospin de ne devaient pas être à la tête d’une collectivité territoriale (région, département, commune). Mais cette incompatibilité, en vigueur de 1997 à 2002, n’a plus cours.

Déclaration de patrimoine

Depuis 1988, chaque ministre français doit déclarer sa situation patrimoniale lorsqu’il est nommé et à la fin de ses fonctions ministérielles. Cette condition vise à garantir la transparence de la vie politique.   

Mieux, depuis octobre 2013, les lois applicables sur la transparence de la vie politique ont été renforcées. Désormais, le ministre est tenu de transmettre sa déclaration de patrimoine à la Haute Autorité sur la transparence de la vie politique (HATVP) au début et à la fin de ses fonctions. Le ministre doit aussi déclarer à cet organisme les activités qu’il a exercées durant les 5 années qui ont précédé sa prise de fonction. Il doit aussi lui lister tous ses actifs financiers dans une déclaration d’intérêts. La HATVP publie ces déclarations qui restent consultable en principe jusqu’à la fin de la fonction ministérielle.  

Résidence
La Haute Autorité sur la transparence de la vie politique reçoit les déclarations de patrimoine et d’intérêts de chaque ministre (y compris le Premier Ministre) au début et à la fin de sa fonction ministérielle.

Quel est le salaire d’un ministre dans d’autres pays européens ?

Combien gagne un ministre allemand ?

Les salaires des membres du gouvernement sont constitués de différentes composantes. Les ministres fédéraux gagnent un peu moins, mais perçoivent tout de même un salaire d’environ 15.768 euros par mois. Ils ont également une somme forfaitaire annuelle libre d’impôt d’environ 3.681 €.

Après une seule journée au pouvoir, un membre du gouvernement fédéral a droit à environ 71.000 EUR d’allocation de départ. En fonction de la durée du mandat, cette indemnité transitoire peut atteindre jusqu’à 213.000 euros. Même si les indemnités transitoires sont déduites des revenus privés à partir du deuxième mois, elles restent une tapisserie d’ameublement somptueuse, à laquelle beaucoup dans le secteur privé ne peuvent que rêver.

Quel est le salaire d’un ministre italien ?

Les politiciens italiens ont publié leurs déclarations de revenus pour l’année fiscale 2015/2016, révélant exactement leur salaire.

Les chiffres sont disponibles sur le site web officiel du Parlement italien. Le chef du gouvernement Gentiloni a gagné 109.607 € lors de la dernière année d’imposition, gagnant un peu plus que son prédécesseur Matteo Renzi, qui a déclaré un bénéfice de 103.283 €. Renzi lui-même a vu ses bénéfices diminuer de 5.000 € par rapport à l’année précédente. Mais ce chiffre n’a fait de Gentiloni que le cinquième revenu le plus élevé du gouvernement.

Valeria Fedeli, en charge de l’Éducation, prend la tête du classement avec un total de 180.291 euros. Le titulaire du portefeuille de la Culture, Dario Franceschini, a déclaré un revenu imposable de 148.692 €. Anna Finocchiaro, en charge des Relations avec le Parlement, s’est classée en troisième position avec un revenu imposable de 144 853 euros.

À l’autre bout de la hiérarchie, Maurizio Martina a produit le plus petit revenu du gouvernement italien. Le détenteur du portefeuille de l’Agriculture a déclaré un revenu imposable de seulement 46.750 euros. Le ministre des Finances, Pier Carlo Padoan, a déclaré 49 958 euros à l’avant dernière place.

Après Gentiloni, on a le tenant du ministère des Transports, Graziano Delrio avec 104.473 euros, le titulaire du portefeuille du Travail, Giuliano Poletti (104.432 euros), le tenant des Affaires étrangères Angelino Alfano (102.300 euros) et le détenteur du portefeuille du Développement économique, Carlo Calenda (102.058 euros).

La tenante de l’Administration publique Marianna Madia et celui de la Justice ont déclaré 98.816 € au fisc. Le tenant du portefeuille des Sports, Luca Lotti a déclaré un revenu de 98 471 €. Le titulaire du ministère de la cohésion régionale Claudio de Vincenti a déclaré un montant de 97.728 €, tandis que le tenant du ministère de l’Environnement, Gian Luca Galletti a fait cas d’un revenu de 97.631 €. .

La titulaire du portefeuille de la Santé, Beatrice Lorenzin a engrangé 97 576 €, tandis que la tenante de la Défense, Roberta Pinotti a déclaré 96 663 €. La secrétaire du Conseil des ministres a déclaré 96 571 € et le titulaire du portefeuille de l’Intérieur, Marco Minniti a déclaré 92.237 €.

En ce qui concerne les partis rivaux du PD, Beppe Grillo, leader du Mouvement cinq étoiles, a gagné 71 957 €, soit une diminution importante par rapport aux 355.247 € qu’il avait déclarés l’année précédente. L’une des principales raisons de cette chute massive est le fait qu’en 2015, le leader anti-establishment a vendu une propriété.

Combien gagne un ministre en Suisse ?

En Suisse, les ministres, qui ont le nom de conseillers fédéraux, perçoivent un salaire annuel de 445.000 CHF (environ 416.000 EUR/451.000 USD), ainsi que 30.000 CHF supplémentaires par an pour certaines dépenses. Les conseillers paient un impôt sur ce revenu.

Les anciens conseillers ayant au moins quatre ans de service perçoivent une pension équivalant à la moitié du salaire des membres du Conseil fédéral en fonction. Si un conseiller quitte son poste pour des raisons de santé, il peut recevoir cette pension, même si sa durée de service était inférieure à trois ans.

Les conseillers fédéraux en exercice bénéficient d’un certain nombre d’avantages spéciaux, à savoir une voiture avec chauffeur pour les affaires officielles. Chaque conseiller a également le droit à une carte de voyage de première classe à vie. Ils bénéficient également d’une garde rapprochée.

Franc suisse
Dénommés conseillers fédéraux, les ministres suisses ont des salaires annuels de l’ordre de 445.000 francs suisses (un peu plus de 400 000 euros).

Quel est le salaire d’un ministre ailleurs dans le monde ?

Combien gagne un ministre aux États-Unis ?

Vingt et un fonctionnaires fédéraux occupent des emplois de niveau I, équivalent à celui d’un ministre et gagnent 210.700 dollars par an. Ces postes incluent tous les secrétaires de cabinet, tels que le secrétaire d’État, le secrétaire à la Défense et le secrétaire à l’Éducation, ainsi que le procureur général des États-Unis. Au nombre de ceux qui perçoivent un tel salaire, a aussi le représentant au commerce. , le directeur du Bureau de la gestion du budget, le directeur de la commission de la sécurité sociale, le directeur de la politique nationale de contrôle des drogues, le président de la Réserve fédérale et les directeurs des agences de renseignement.

Combien gagne un ministre au Canada ?

Au Canada, les membres du cabinet ministériel sont, avant tout, des parlementaires. Les salaires des députés canadiens sont ajustés le 1er avril de chaque année. Les augmentations des salaires des députés reposent sur un indice des augmentations des salaires de base résultant des principaux règlements d’unités de négociation du secteur privé.

Ces règlements sont maintenus par le Programme du travail du ministère fédéral de l’Emploi et du Développement social Canada (EDSC). Le Bureau de régie interne, le comité chargé de l’administration de la Chambre des communes, n’est pas obligé d’accepter la recommandation de l’indice.

Dans le passé, la Commission a gelé les salaires des députés. En 2015, l’augmentation de salaire des députés était nettement supérieure à celle proposée par le gouvernement lors des négociations avec la fonction publique.

Pour 2015-2016, les salaires des députés canadiens ont augmenté de 2,3%. Les primes perçues par les parlementaires pour des tâches supplémentaires ont également été augmentées. L’augmentation concerne également les indemnités de licenciement et les pensions des députés ayant quitté la politique.

Tous les députés perçoivent désormais un salaire de base de 167.400 dollars. Les députés qui ont des responsabilités supplémentaires, comme le Premier ministre, le président de la Chambre, le chef de l’opposition, les membres du cabinet fédéral, les ministres d’État, les chefs d’autres partis, les secrétaires parlementaires, les chefs de parti, les présidents de caucus et de comités de la Chambre des communes, reçoivent une compensation supplémentaire.

Ainsi le chef de l’exécutif reçoit un supplément de 167.400 $ pour un salaire total de 334.800 $. Les membres du cabinet fédéral perçoivent en plus un supplément de 80.100 $ pour une rémunération globale de 247.500 dollars canadiens. Les ministres d’état perçoivent, quant à eux, une indemnité de 60.000 dollars, pour une rémunération globale de 227.400 dollars.

Combien gagne un ministre singapourien ?

En octobre 1994, le gouvernement a publié un livre blanc intitulé « Des salaires concurrentiels pour un gouvernement compétent et honnête », dans lequel il était proposé de fixer les salaires des ministres et des fonctionnaires à deux tiers du revenu moyen des principaux salariés de six professions : comptabilité, banque, ingénierie, droit, entreprises manufacturières locales et sociétés multinationales. Ces professions ont été choisies parce que leurs principaux membres possédaient des compétences de gestion générales que devaient également posséder les membres du gouvernement.

Le salaire annuel d’un membre du gouvernement singapourien comprend une composante fixe et une composante variable. La composante fixe comprend la paie mensuelle et le supplément de salaire annuel du 13ème mois. La composante variable comprend une prime de performance, une composante variable annuelle et une prime nationale.

La prime de performance est déterminée par le chef du gouvernement; la composante variable annuelle est basée sur les performances économiques de Singapour; et la prime nationale repose sur plusieurs facteurs, notamment le taux de croissance du revenu médian réel, le taux de croissance réel du revenu le plus faible du 20e centile, le taux de chômage et le taux de croissance du PIB réel.

Au total, un membre du gouvernement moyen gagne environ 1,1 million de dollars par an, primes comprises. Il faut cependant ajouter que s’il n’est pas performant et si l’économie va mal, il peut obtenir un salaire bien en dessous de 1,1 million de dollars.

Sources :

Laisser un commentaire