Nantes et bord de Loire

Vaut-il mieux lancer son magasin en centre-ville de Nantes ou en périphérie ?

C’est bien connu, l’emplacement est un critère primordial lors de la création d’une entreprise commerciale, comme une boutique ou un magasin. À l’heure où bon nombre de villes françaises connaissent le déséquilibre du commerce, la ville de Nantes n’échappe pas au même phénomène : les magasins de périphérie progressent rapidement au détriment de ceux situés en centre-ville. Alors, comment choisir l’emplacement de votre magasin à Nantes ? Faut-il choisir le centre-ville ou plutôt la périphérie ?

Choisir le centre-ville nantais pour ouvrir son magasin

En 2015, 8,5% des locaux commerciaux en France étaient vacants, et la plupart se trouvaient en centres villes (chiffre de la fédération du commerce spécialisé Procos). Et cette situation est vécue comme un calvaire par de nombreux commerçants nantais, qui subissaient il y a quelques années une baisse sans précédent de leur activité. Heureusement, la Ville a su redonner une certaine dynamique au commerce du centre-ville en prenant des mesures aussi efficaces que :

  • les aides financières d’urgence,
  • les ouvertures dominicales,
  • les animations renforcées des commerçants,
  • le développement du tourisme d’affaires,
  • la mise en place de parkings supplémentaires,
  • l’investissement dans les transports en commun,
  • et l’extension du plateau piétonnier.

Pour qui cherche à ouvrir un local commercial à Nantes, choisir le centre-ville est donc une bonne idée, surtout si l’activité se prête suffisamment au commerce de proximité. Aujourd’hui, le centre-ville de Nantes se prête à toutes sortes d’activité commerciale, allant des magasins de créateurs aux magasins alimentaires, en passant par les pop-up stores. La Ville a d’ailleurs su fédérer les grosses enseignes afin de les aider à ouvrir de nouveaux centres commerciaux. L’objectif est simple : contrecarrer la concurrence d’Internet et des centres commerciaux de périphérie.

Nantes Centre Ville

La dynamique ascendante des commerces de périphérie

En périphérie de Nantes, les consommateurs sont habitués aux mégalopoles commerciales. Ces centres commerciaux sont particulièrement riches en magasins, et bien connus pour la diversité de leurs activités commerciales : grandes surfaces alimentaires, magasins de sport ou d’artisanat, restaurants, cinémas… De quoi répondre aux besoins des familles et d’occuper les plus jeunes pour toute une journée, voire pour une soirée shopping. Et les initiateurs des projets ne comptent pas en rester là : plusieurs grands projets de nouveaux centres commerciaux sont sur le chantier pour les prochaines années. Par ailleurs, ce sont les grandes enseignes et les franchises qui sont le plus attirées par la périphérie de Nantes. De quoi répondre ainsi aux besoins des entrepreneurs qui cherchent à ouvrir des magasins franchisés. À Nantes, la plupart des organismes demandent un apport propre de 10 000 à 40 000 euros en fonction de l’envergure du projet de franchise.

Cela dit, certaines activités sont plus susceptibles de réussir en périphérie qu’au centre-ville de Nantes. C’est notamment le cas des magasins d’habillement, des boutiques de sport et des magasins de produits alimentaires. Bien entendu, comme en centre-ville, il est essentiel de réaliser une étude de marché approfondie pour s’assurer que l’emplacement que l’on vise est fréquenté par des clients potentiels.

Laisser un commentaire