Faut-il se former au design thinking ?

À l’heure où la concurrence bat son plein dans presque tous les secteurs d’activité, l’innovation est devenue la condition permettant aux entreprises de survivre. Or, s’il y a un département qui se consacre entièrement à l’innovation, c’est bien celui de la Recherche et du Développement. Cependant, le département de R&D à lui seul ne suffit plus à assurer l’innovation dans tous les processus de conception. D’autant que l’enjeu pour les prochaines années consiste à adopter l’innovation comme culture, mais non plus comme un simple département dans l’entreprise.

Mettant la créativité et l’innovation au cœur  de leur priorité, les GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon) et d’autres marques influentes ont rapidement adopté le design thinking, une approche enseignée dans les plus grandes universités du monde. Tour d’horizon sur le design thinking et sur les opportunités qu’il apporte dans l’entreprise.

conception d une application

Qu’est-ce que le design thinking ?

Contrairement aux idées reçues, le design thinking n’est pas le privilège des designers. Tous les grands innovateurs dans tous les domaines l’ont déjà pratiqué, que ce soit dans la littérature, l’art, la musique, les sciences, l’ingénierie et le monde de l’entreprise. Alors, pourquoi l’appeler « design thinking » ?

Le design thinking est tout simplement un processus itératif dans lequel nous cherchons à comprendre l’utilisateur, à remettre en question les hypothèses et à redéfinir les problématiques pour tenter d’identifier des stratégies et solutions pertinentes. Il propose une approche de résolution de problèmes basée sur des solutions. Vous comprendrez donc que le design thinking, c’est avant une façon de penser et de travailler, ainsi qu’un ensemble de méthodes pratiques.

Pourquoi le design thinking est-il important ?

En vérité, le design thinking est un process qui met au centre de ses priorités l’humain. Il encourage donc les entreprises à se concentrer sur l’utilisateur pour lequel elles sont créées. Le résultat est ainsi : de meilleurs produits, de meilleurs services, de meilleurs process internes à chaque entreprise. Lorsque vous vous apprêtez à créer une solution à un besoin commercial, la première question qui se pose doit donc consister à savoir quel est le besoin humain derrière toute cette offre.

En adoptant le design thinking, non seulement vous alliez l’utile d’un point de vue humain au faisable du point de vue technologique et économique. Et pas que ! Cette méthode permet également à vos collaborateurs, nouveaux dans le monde du design, d’utiliser des outils créatifs afin de relever toute une panoplie de challenges. L’essentiel est de commencer par agir et se poser les bonnes questions. Il s’agit, en effet, d’accepter des changements simples et de résoudre les problèmes sous un angle nouveau.

En somme, le design thinking est un process qui vous aidera, vous et votre équipe : 

  • à faire face aux besoins non satisfaits des utilisateurs, pour lesquels vous créez une offre commerciale ;
  • à réduire les risques associés au démarrage de nouveaux projets ;
  • à développer des solutions révolutionnaires dans tout domaine ;
  • à comprendre rapidement les besoins des utilisateurs ou clients.

Comme vous l’avez compris, le design thinking peut s’appliquer dans n’importe quel domaine où l’entreprise évolue. Mais nous retiendrons particulièrement les secteurs suivants :

  • le design de produits ;
  • la conception de service ;
  • la conception d’une expérience utilisateur ;
  • le business design ;
  • et tout changement organisationnel qui nécessite de l’apprentissage.

Les étapes et principes du design thinking

Véritable outil fédérateur, le design thinking essaie de réunir les ingénieurs et les décideurs marketing avec les créatifs. L’essentiel est donc d’associer au maximum les compétences analytiques des uns aux compétences intuitives des autres.

La démarche de design thinking fait alors intervenir l’ensemble des équipes analystes et créatives pour :

  • identifier une problématique de l’utilisateur et de comprendre son environnement ;
  • trouver un concept ou une idée qui permettra de résoudre cette problématique ;
  • concevoir ensuite la forme et le format qui incarneront le concept trouvé.

En clair, tout travail en mode design thinking doit répondre à trois principes :

  • la création collaborative qui favorise l’intelligence collective (tous les projets ne sont pas assurés de manière isolée par un seul département) ;
  • une gymnastique intellectuelle mise en place dans l’entreprise, favorisant ainsi l’intuition et l’analyse des collaborateurs ;
  • une importance accordée à l’étude des cibles afin de s’offrir une compréhension entière des expériences.

Si cette démarche est finalement « normale » pour les designers, une formation au design thinking devra, par contre, se faire auprès des autres départements voire auprès des dirigeants et cadres de l’entreprise.

design thinking parcours utilisateur

Comment se caractérisent les entreprises qui pensent design ?

Contrairement aux organisations traditionnelles, une entreprise adoptant la démarche du design thinking se caractérise avant tout par :

  • son empathie envers l’utilisateur (elle part d’abord des besoins de l’utilisateur afin de lui offrir une expérience mémorable) ;
  • sa culture du prototype (et de la persona) au sein de l’entreprise ;
  • un budget conséquent accordé dans le design (priorisation de l’imagination, ce qui implique tout un arsenal financier apporté à l’exploration) ;
  • une culture de la synthèse (préférence pour les pensées synthétiques mais puissantes). 

Il faut souligner que les entreprises familiarisées avec le design thinking ont compris depuis longtemps que le design n’est pas l’apanage des produits, des sites web ou des applications mobiles.

En résumé, apprendre à connaître vos utilisateurs est la première étape vers la création de produits et services qu’ils souhaitent et dont ils ont besoin. Gardez à l’esprit que vous ne pouvez pas savoir ce que vos utilisateurs pensent ou ressentent. La collecte de datas sur votre cible est une démarche essentielle de l’approche conceptuelle. Il faut que vous développiez vos compétences en étude de l’utilisateur.Vous n’avez pas besoin de beaucoup de temps ni de ressources pour créer une persona à partir de votre utilisateur représentatif. Il suffit de prendre un stylo et du papier ou d’autres ressources accessibles, comme des diapos Powerpoint, pour trouver et présenter vos idées. Vous allez pouvoir ensuite recueillir des commentaires qui vous aideront à mieux comprendre les besoins de vos clients avant d’investir dans la production.

Laisser un commentaire