Comment s’expatrier en Espagne ?

Qui n’est pas attiré par le beau temps espagnol et le soleil y persistant ? Vous aimez la paëlla ? Vous admirez les danseurs traditionnels de flamenco ? Vous adorez les traditions et la corrida ? À part ces différents clichés, l’Espagne est bien plus qu’une magnifique destination touristique. Découvrez la totalité des démarches à effectuer dans le but de vous aider dans la préparation de votre expatriation en Espagne.

Où s’expatrier et vivre en Espagne ?

Voici une liste de villes où vous pouvez vous expatrier en Espagne : Grenade, Tenerife, Las Palmas et Majorque. Voici d’autres grandes villes espagnoles où vous pourrez mener la belle vie sous le soleil !

Barcelone

Voici la ville qui a sans aucun doute le plus à donner pour un étranger. Il s’agit de la seconde plus grande ville espagnole. Vous pourrez y dénicher des centaines et des centaines de communautés d’expatriés. Vous n’aurez qu’à vous rendre sur Meetup ou toute autre portail semblable et vous serez forcément étonné par le nombre d’événements qui ont lieu quotidiennement. Leur finalité ? La rencontre ! Si vous faites des comparaisons avec d’autres villes en Europe telles que Londres ou Paris, les deux villes majeures du pays que sont Barcelone et Madrid sont nettement moins chères.

Madrid

Voici la capitale espagnole. Cette dernière est réputée pour ses beaux parcs et jardins. La ville compte également bon nombre de merveilles et de rues sublimes comme le Retiro. Les divertissements et loisirs ne manquent pas dans la capitale espagnole. Si vous adorez les spectacles, le théâtre et les concerts, Madrid est le lieu où il faut se rendre. Nous vous recommandons de faire un tour au théâtre afin de voir le Roi Lion. Dernier point positif : la capitale est un véritable paradis si vous êtes un gourmand !

Valence

La ville portuaire de Valence est essentiellement connue pour sa Cité des arts et des sciences, différentes structures futuristes intégrant un planétarium, un océanarium et un musée interactif. Si vous désirez profiter de ce que l’Espagne a à vous offrir sans pour autant dépenser trop, venez à Valence ! En effet, les logements et les locations sont peu chers. Présente sur la côte méditerranéenne de l’Espagne, la ville a subi des changements notables ces dernières années. Finalement, Valence est une des villes les plus dynamiques de l’Espagne.

Séville

Vous désirez partir à la découverte de l’image traditionnelle espagnole ? Dans ce cas, nous vous recommandons de vous rendre dans la capitale andalouse. Au programme, vous pourrez profiter de chevaux blancs, de robes colorées et de tapas. Même s’il s’agit de la quatrième plus grande ville espagnole, la ville a une ambiance de village. Vous désirez profiter des spectacles de flamenco ? Il n’y a pas mieux que Séville pour cela. Autre avantage : bon nombre de festivals de musique ont lieu (ils peuvent être traditionnels ou non traditionnels).

Quelles sont les démarches pour s’expatrier en Espagne ?

N’ayez pas peur : il n’y a pas besoin de langue de Cervantes pour s’expatrier en Espagne. Comme français mais surtout en tant qu’européen, les documents que sont la carte d’identité ou un passeport valide sont obligatoires. Or, il n’y a pas besoin de plus !

La libre circulation des travailleurs dans l’UE est possible dès l’âge de seize ans. Si vous pratiquez une activité non salariée, il faut être majeur. Finalement, les documents que sont le Visa ou le permis de travail ne sont pas utiles pour les ressortissants de l’Union Européenne.

Côté administratif, il est préférable d’indiquer votre expatriation à votre établissement bancaire et votre sécurité sociale. Il est essentiel d’effectuer un signalement de votre changement d’adresse Service des Impôts des Particuliers.

Comment faire une demande d’immigration pour l’Espagne pour les travailleurs permanents ?

Il est essentiel de préciser que la carte de résident est facultative. Ce document intègre un numéro NIE, et vous donne des droits identiques à un espagnol.

Néanmoins, les travailleurs permanents doivent au moins se doter d’un NIE (Numéro d’Identité d’Etranger) pour un séjour dépassant la barre des 90 jours. Pour les travailleurs temporaires, le NIE est grandement conseillé. Ce dernier est même obligatoire au-delà d’un délai de 90 jours.

Les différents programmes d’expatriation en Espagne ? (expatriation temporaire/permanente)

Pour effectuer une demande d’immigration pour l’Espagne pour un emploi temporaire, voici ce que vous devez faire.

Pour les travailleurs temporaires, le NIE est vivement conseillé. Il permet d’optimiser les démarches administratives, la recherche d’emploi et les possibles soucis avec les employeurs ou autres services en Espagne.

Pour un séjour inférieur à 90 jours : vous êtes un touriste. L’inscription dans les agences locales ou nationales pour l’emploi peut s’effectuer et le NIE est seulement facultatif. C’est à vous de choisir, en fonction de la demande, et votre employeur.

Pour un séjour au-delà de la barre des 90 jours : le NIE est obligatoire. La démarche est semblable à celle des travailleurs permanents.

Quelles sont les démarches à faire une fois en Espagne ?

Pour les résidents temporaires : en fonction de la durée du séjour, et de l’employeur, effectuez les démarches nécessaires pour le NIE.

Pour les résidents permanents, il faut le NIE. Vous avez fait le choix d’une location ou d’un achat (sauf cas exceptionnel de vivre chez des proches). Dans ce cas, il est nécessaire d’effectuer un recensement à la mairie de votre ville en vous dotant de votre passeport/carte d’identité et votre contrat de location/preuve d’achat immobilier. Un certificat de résidence vous sera donné. Voici les trois solutions s’offrant à vous pour les démarches espagnoles avec une inscription :

  • Au registre central des étrangers auprès du Bureau des étrangers de la province où vous êtes, ou via le commissariat de police. Vous aurez un certificat d’enregistrement.
  • Au registre des français à l’étranger qui offre avantages et protection française.
  • Et enfin, à la sécurité sociale espagnole. Effectivement, quand vous serez installé, vous n’aurez plus le régime de votre entreprise française. Vous bénéficierez de la protection sociale espagnole.

Enfin, pensez à faire la déclaration de votre nouvelle adresse au SIP (Service des Impôts des Particuliers).

Il y a t’il beaucoup d’expatriés français en Espagne ?

Si on en croit les chiffres du Quai d’Orsay et des registres espagnols de l’année dernière, c’est la province de Barcelone qui possède le plus grand nombre de Français du pays avec plus de 25 000 inscrits dans les registres municipaux, 20 000 sur les registres consulaires, ce qui correspond à un chiffre situé entre 35 000 et 40 000 Français vivant à Barcelone. Ils sont plus de 50 000 en Catalogne. Gérone est l’autre ville connue dans la région comme lieu de villégiature des Français. Dans tout le pays, les expatriés français sont plus de 166 000.

Laisser un commentaire