Trois raisons de privilégier l’investissement locatif dans l’ancien

Le domaine de l’immobilier constitue un secteur prometteur. Selon l’INSEE, le nombre de personnes souhaitant investir dans ce domaine augmente tous les jours. En effet, malgré la crise du coronavirus, on constate un engouement important de la part des investisseurs. Il faut admettre que ces derniers se focalisent le plus souvent dans le neuf, car il présente plusieurs avantages comme la performance énergétique ou encore les déductions fiscales. Cependant, l’immobilier ancien offre aussi quelques atouts indéniables, mais lesquels ? Les éléments de réponse dans notre article.   

L’immobilier ancien pour avoir des places stratégiques 

En centre-ville 

En matière d’investissement immobilier, l’emplacement du bien est primordial. En effet, ce critère permet d’être rentable ou non le plus rapidement. Sur ce point, avoir un immeuble en ville est une valeur sûre. Néanmoins, ce n’est pas aussi facile qu’il n’y parait, car les prix sont très élevés. Pour s’en rendre compte, sachez qu’il faudra débourser une somme importante pour obtenir un appartement à Paris. 

Pour espérer une réduction des prix, il est conseillé d’investir dans de l’ancien. Certes, vous devez prévoir des travaux plus ou moins importants. Mais c’est plus avantageux, car vous êtes à proximité des : 

  • Des services de santé 
  • Des autorités publiques 
  • Des transports en commun 
  • Des commerces 

Pour éviter les erreurs de calcul, ne laissez aucun détail vous échapper. Pour que votre investissement locatif dans l’ancien soit rentable, vérifiez son emplacement. Sur ce point, des villes comme Rennes ou Marseille restent très intéressantes pour un investissement locatif.

Pour vous aider dans ce type de projet, pensez également à vous faire accompagner par des experts du sujet (passez par google ou par linkedIn pour en trouver, comme ici).

A la recherche d'un appartement dans l'ancien

En périphérie 

Dans les périphéries de la ville, on trouve souvent des immeubles neufs. Ils sont relativement onéreux, vous devez donc avoir un budget conséquent pour investir dans ce genre de secteur. 

Heureusement qu’il y a également des bâtiments anciens qui peuvent offrir plusieurs atouts comme l’emplacement ou encore le prix. En effet, ils sont souvent localisés dans des endroits stratégiques pour réaliser un investissement locatif rentable.

Des avantages fiscaux pour l’immobilier ancien    

Une défiscalisation assez nouvelle 

L’investissement d’un immobilier neuf bénéficie de plusieurs avantages sur les impôts. Mais, l’ancien offre aussi une défiscalisation intéressante depuis 2019. Cette dernière prend la forme d’une réduction des charges comme dans la loi Pinel. 

Pour profiter de cet avantage, le principe demeure assez simple, car il faut réaliser des aménagements dont le montant équivaut à 25 % du prix total de toute l’opération. En d’autres termes, il faudra prévoir des rénovations importantes de l’immeuble ancien. 

Un abattement sur les loyers perçus 

Sachez que la défiscalisation varie en fonction des zones. Pour une location classique, cela peut aller jusqu’à un abattement de 70 % sur les loyers perçus. Cela peut évidemment atteindre les 85 % si la gestion est confiée à une agence immobilière à vocation sociale. 

Cet abattement est proposé par la loi Cosse, pour en bénéficier, il convient de respecter certains critères : 

  • Location de votre immobilier en tant que résidence principale 
  • Location qui n’excède pas un certain plafond (selon les ressources des locataires) 
  • Signature d’une convention avec l’ANAH 
  • Respect des normes de défenses 

Pour devenir un rentier dans l’immobilier ancien, il y a quelques avantages fiscaux à prendre en compte. Pour en savoir davantage sur la question, cliquez sur le lien suivant : https://investirdanslancien.fr

Immeuble ancien : facilité de financement et de crédit immobilier 

Selon une fausse idée, lorsque l’on fait un investissement locatif immobilier, ce sera le loyer qui va payer le crédit immobilier. Or d’autres charges sont à prévoir comme les dépenses liées à la copropriété, le gardiennage de l’immeuble, le chauffage, l’entretien ou encore les rénovations à prévoir. La question qui se pose est donc de savoir où trouver les moyens adéquats pour trouver votre financement. 

Même si vous disposez d’un capital important, le recours à un prêt immobilier vous sera toujours indispensable. Sur ce point, les établissements financiers proposent plusieurs solutions pour investir dans l’ancien : 

  • Accompagnement dans votre projet 
  • Conseils pour le choix de l’immeuble 
  • Taux d’intérêt intéressant 
  • Calcul du taux d’endettement 

Malgré le fait que les banques acceptent facilement un crédit sur un investissement locatif dans l’ancien, elles demanderont toujours quelques garanties de votre part. Cela peut prendre plusieurs formes comme une hypothèque ou encore un système de caution. Un petit conseil, il n’est pas recommandé de recourir aux hypothèques, car c’est à la fois trop lourd et onéreux.   

Sachez aussi que vous pourriez bénéficier d’une plus-value importante en cas de revente.

Investissez dans l'ancien

Quels sont les points à vérifier pour votre investissement locatif dans l’ancien 

Avant d’acheter un ancien immeuble, il convient de prendre en compte quelques paramètres. Sur ce point, voici les conseils à prendre en compte : 

  • Bien prendre le temps d’évaluer le prix du bien. Cela signifie que vous devez faire une étude de marché afin de savoir si le prix proposé est intéressant ou non. Faites des comparaisons avec d’autres biens qui sont vendus dans la même localité. Sachez que le prix varie en fonction de plusieurs paramètres comme l’orientation, la vue ou encore la taille. Pour gagner du temps, n’hésitez surtout pas à engager une agence pour vous épauler dans votre démarche. 
  • Jetez aussi un coup d’œil sur les dépenses à prévoir comme les charges de propriétés ou encore les aménagements à prévoir. Ils peuvent constituer un frein au rendement de votre investissement. Un petit conseil, évitez les biens avec des chauffages collectifs ou avec un espace vert, car leurs entretiens s’avèrent assez élevés. Faites une estimation des travaux à prévoir en ce qui concerne l’immeuble (ravalement de façade, plomberie, humidité…).   

Conclusion 

Si vous voulez devenir un loueur meublé non professionnel, il convient de ne rien laisser au hasard. Votre investissement doit être le fruit d’une analyse ainsi que d’une mure réflexion. Évitez à tout prix la précipitation au risque de perdre beaucoup d’argent. Pour minimiser les risques, demandez conseil auprès des spécialistes en la matière, engagez même des agences afin de vous accompagner dans votre projet. Certes, vous devez payer ce type de professionnel, mais c’est le meilleur moyen d’assurer votre placement.  

Laisser un commentaire