Comment vendre un terrain viabilisé ?

On appelle terrain viabilisé un terrain qui est desservi par une voie d‘accès et dont la situation géographique se trouve à proximité des principaux réseaux. Il s’agit d’eau potable, d’électricité, de gaz, de téléphone, du réseau d’assainissement des eaux usées, etc. Les terrains viabilisés sont beaucoup plus susceptibles d’attirer les acheteurs. Quel est le processus de vente de ce type de terrain ?

La mise en valeur du terrain

Bien que cette étape semble évidente lors de la mise en vente, tous les propriétaires n’en voient pas l’importance. Pourtant, la mise en valeur du terrain viabilisé permettra d’attirer les futurs acheteurs. Cet aspect permet à l’acquéreur d’apprécier la forme du terrain, sa topographie et sa disposition. Pour mettre en valeur la parcelle, il faut tondre la pelouse, enlever les déchets qui sont à sa surface. Si les chemins d’accès ne sont pas uniformes, vous devez penser à les déblayer et à les rendre uniformes.

Le fait que la viabilisation du terrain soit déjà effective implique que le bornage a préalablement été réalisé par un géomètre expert. Ce dernier procèdera au relevé de surface du terrain viabilisé en fonction de vos souhaits et des informations contenues dans le PLU (Plan Local d’Urbanisme)

L’estimation immobilière du terrain

Une fois la mise en valeur achevée, on peut dire que le terrain est prêt à être vendu. Cependant, vous devez effectuer préalablement son estimation immobilière. Cette étape nécessite la prise en considération de plusieurs paramètres. Puisque dans votre cas, la parcelle est déjà viabilisée, sa valeur se verra considérablement augmentée.

Il importe de considérer cette modalité puisque ce type de vente a tendance à prendre du temps en raison de l’allongement des délais, des renégociations et des conditions suspensives. Si votre terrain viabilisé présente des servitudes, il est possible que sa valeur diminue. Comme exemple de servitude, nous pouvons évoquer le cas des droits de passage.

terrain viabilisé

Le dernier paramètre à prendre en compte lors de l’estimation immobilière du terrain est son environnement immédiat. Il s’agit entre autres de sa proximité de certaines commodités utiles au quotidien et à l’épanouissement. Ont droit de citer en l’occurrence, les écoles, les axes routiers, les hôpitaux, mais aussi des points d’intérêts naturels (plages, réserves naturelles, parcs, etc.). D’autres détails comme l’exposition ou la vue peuvent également agir sur le prix de vente du terrain viabilisé.

L’estimation immobilière est indispensable si vous voulez vendre votre terrain le plus rapidement possible. Toutefois, vous ne pourrez l’effectuer vous-même. L’idéal serait de faire appel à un professionnel de l’immobilier qui connaît bien le secteur.

L’élaboration de l’annonce immobilière

Pour rédiger votre annonce immobilière, il est essentiel qu’elle respecte certains critères de base. Retenez par exemple que celles qui contiennent des images des lieux sont beaucoup plus susceptibles d’attirer le regard des éventuels acheteurs. Il est donc vivement recommandé de prendre des images assez attractives du terrain viabilisé et de les associer au contenu de votre annonce immobilière.

Aussi, la qualité des photos sera déterminante pour éveiller l’intérêt des acheteurs. Il est préférable de les prendre pendant une journée ensoleillée depuis un endroit assez attractif. En ce qui concerne le texte de l’annonce, restez le plus factuel possible et faites la description du terrain et de son environnement. Il est également important de mentionner sa superficie et ses autres atouts.

La comparaison des offres

Vous recevrez plusieurs offres d’achat après avoir effectué l’estimation immobilière de votre terrain viabilisé. Pour avoir une large marge de manœuvre, il vous faudra comparer les différentes propositions qui vous sont parvenues. N’hésitez pas à poser des questions aux acheteurs et réfléchissez en faisant l’analyse des points positifs et négatifs de chaque offre.

Il est possible qu’à cette étape, vous ayez quelques doutes quant aux formalités concernant la vente. Il vous serait bien utile de faire appel à un professionnel comme un notaire ou un agent immobilier.

La finalisation de la vente

Il s’agit de la dernière étape pour que l’acquéreur entre légalement en possession du terrain viabilisé. Elle se déroule en 3 étapes.

  • La réception de l’offre d’achat de l’acheteur ;
  • La signature d’un compromis de vente ;
  • La signature de l’acte de vente.

Par ailleurs, il vous faudra faire preuve de patience, car la vente d’un terrain est un processus qui peut prendre du temps en raison des différentes formalités. La durée entre la signature du compromis de vente et de l’acte de vente peut aller jusqu’à 6 mois.

Les différentes formalités administratives

Une fois que vous avez trouvé un acheteur pour votre terrain viabilisé, il va falloir effectuer quelques démarches administratives. En effet, il faudra faire parvenir certains documents au notaire afin qu’il puisse conclure la vente. Il s’agit des/du :

  • Pièces justificatives d’identité et de situation personnelle (carte d’identité, livret de famille, contrat de mariage, etc.) ;
  • Titre de propriété (acte de vente, acte de succession, acte de donation, attestation de propriété, etc.) ;
  • Descriptif du terrain (documents afférents aux travaux de viabilisation).

Cependant, des documents supplémentaires tels que le dernier avis de taxe foncière, l’analyse des risques naturels peuvent être demandés si le terrain viabilisé présente quelques particularités. Si vous désirez obtenir plus d’informations sur le coût de la viabilisation, cette page vous sera d’une grande aide. Aussi, l’obtention de ces documents peut être assez contraignante lorsque vous n’entamez pas les démarches à temps. La meilleure solution que vous pourriez adopter est de commencer à les réunir lorsque vous vient l’idée de mettre en vente votre parcelle.

Laisser un commentaire