Salaire d’un architecte

Le métier d’architecte passionne et éveille le côté artistique en chacun. Très prometteur et considéré comme un métier d’avenir, il attire de plus en plus de jeunes. Voici la fiche complète concernant ce travail incluant les qualités, les compétences, le parcours universitaire, mais surtout le salaire et son évolution ainsi que les différents débouchés possibles.

Description du métier d’architecte

Le métier d’architecte consiste à créer des plans et à coordonner la réalisation des travaux de construction des habitations et des immeubles. Globalement, il étudie la faisabilité d’un projet, s’assure du respect des normes de sécurité et autres standards liés à sa construction et supervise les travaux jusqu’à ce que tout soit terminé.

Salaire d’un architecte
Le métier d’architecte consiste à réaliser un plan de construction et coordonner sa mise en oeuvre.

Être architecte revient à être à la fois un artiste pour le côté créatif, et technicien pour le savoir-faire. Il ne peut pas travailler seul, mais nécessite d’être en constante collaboration avec d’autres personnes, notamment des professionnels dans la réalisation d’un projet de construction.

Le travail d’un architecte se divise généralement en plusieurs étapes. La première consiste à étudier la faisabilité du projet. Par exemple, il analyse la fiabilité du terrain, est-il possible de bâtir sur la zone et en combien d’étages ?

Ensuite, il va établir un devis approximatif à son client, incluant son salaire ou sa rémunération. C’est après avoir obtenu l’aval de ce dernier qu’i va commencer à établir les plans de construction. Il se base sur les demandes du client pour réaliser cette étape tout en se conformant aux critères comme les normes à respecter, le budget dont dispose le client et les spécificités du terrain.

Toutes ces étapes constituent la première partie de son travail. Il va ensuite contacter les professionnels qui vont intervenir dans la construction proprement dite de la maison ou du bâtiment. Pour cela, il sollicite divers techniciens tels que les maçons, les électriciens, les plombiers et les peintres. Les clients laissent généralement le soin à l’architecte de choisir avec qui il va travailler pour faciliter le déroulement des travaux.

Une fois qu’il a réglé tous ces détails, il peut communiquer au client le coût final et précis du projet, dont son salaire, ainsi que la durée précise de l’exécution des travaux. Le dossier complet est envoyé par ses soins aux autorités locales afin d’obtenir un permis de construire ainsi que l’autorisation d’urbanisme.

Lorsque le chantier commence à prendre forme, l’architecte est chargé de surveiller le déroulement des travaux. Sa disponibilité sur place est primordiale afin de régler dans les plus brefs délais tout imprévus qui s’immiscent dans la construction. Étant donné l’aspect technique du métier d’architecte, il faut suivre une formation spécifique pour embrasser cette profession.

Quelles compétences pour devenir architecte ?

Le métier d’architecte demande avant tout d’être polyvalent. Il est indispensable de posséder de nombreuses compétences supplémentaires à part le savoir-faire en tant qu’architecte. Il faut, entre autres, maitriser le dessin à la perfection. En effet, c’est grâce au talent de dessinateur (artistique ou technique) qu’il est possible de puiser son inspiration pour élaborer les plans des bâtiments.

La maitrise des outils informatiques, plus précisément des logiciels de conception et de dessin via ordinateur, est également obligatoire. Ces plateformes permettent de modéliser en 3D des plans et offrir un aperçu plus clair et plus concret des différents projets.

Une bonne connaissance en histoire de l’architecture est aussi nécessaire afin de mieux appréhender le style architectural typique à la région où l’architecte souhaite réaliser le projet.

Enfin, il est important de connaitre en détail le droit de l’immobilier, permettant de respecter les normes et règles de construction sur les projets.

Salaire d’un architecte
La polyvalence est une qualité adéquate pour le métier d’architecte.

Quelles sont les qualités requises ?

En ce qui concerne les qualités nécessaires pour exercer le métier d’architecte, un architecte doit avant tout avoir un grand sens relationnel. En effet, au cours du travail, il sera amené à collaborer avec une équipe de professionnels qu’il encadrera. Il faut donc savoir faire preuve de travail d’équipe et être apte à diriger convenablement.

Un sens du sérieux et un esprit travailleur sont également indispensables. Un architecte a des délais et un budget à respecter. Il est important que les clients puissent lui faire confiance afin de se forger rapidement une notoriété. Cela passe par le sérieux et la rigueur dont il fait preuve.

Ensuite, il doit être apte à travailler sous pression et à prendre des décisions rapidement. Un bon sens de la réactivité est donc de mise. Face à l’imprévu, c’est le premier responsable auquel l’équipe fera appel. Son calme et son professionnalisme les rassureront et démontreront qu’il maitrise la situation.

Enfin, il doit être capable de travailler dans diverses conditions, de jour comme de nuit surtout si le chantier prend du retard et nécessite d’être terminé dans les délais.

Quelle formation faut-il suivre pour devenir architecte et quels sont les diplômes obtenus ?

Un cursus spécifique est requis pour les étudiants souhaitant devenir architecte. D’une manière générale, les étudiants souhaitant devenir architectes doivent être titulaires d’un diplôme de baccalauréat général de la filière scientifique. En poursuivant dans les écoles supérieures et les universités, l’étudiant obtient ensuite un premier diplôme à la fin des 3 années d’étude. Il s’agit du Diplôme d’Etude En Architecture ou DEEA.

En continuant le cursus universitaire, il empoche la maitrise et devient alors architecte. Les diplômes qu’il reçoit selon les écoles qu’il a fréquentées sont :

  • Le Diplôme d’Architecte d’État ou DEA qu’il peut obtenir dans plus de 20 écoles d’architecture dans toute la France ;
  • Le Diplôme d’architecte de l’École Spéciale d’Architecte de Paris ou ESA ;
  • Le Diplôme d’architecte de l’Institut National des Sciences Appliquées de Strasbourg (INSA) ;
  • Le Master en Architecture dispensé dans de nombreuses universités de France.

Il est possible de continuer son parcours et obtenir l’Habilitation à la Maitrise d’œuvre en son Nom Propre ou HMONP à la fin de la sixième année d’étude.

Enfin, il existe encore 2 diplômes à empocher en huitième année, à savoir le Diplôme de Spécialisation et d’Approfondissement en Architecture et le Diplôme propre aux Écoles d’Architecture.

Le premier le spécialise en projets urbains, patrimoine, risques majeurs et en maitrise d’ouvrage. Le second, quant à lui, lui ouvre la voie vers la spécialisation en design, en architecture navale, ou en scénographie.

Salaire d’un architecte
Il existe un cursus universitaire spécifique pour devenir architecte.

Quels sont les débouchés du métier en architecture ?

Le principal avantage du métier d’architecture, c’est que les offres de projets sont en constante augmentation. Particuliers ou professionnels font systématiquement appel à un architecte pour tout projet de construction.

De ce fait, les architectes trouvent facilement du travail. D’ailleurs, 38 % des nouveaux diplômés trouvent un emploi avant même d’avoir complètement fini leurs études ; 33 % obtiennent un emploi qui leur convient dans le trimestre suivant l’obtention de leur diplôme et 85 % dans les 6 mois (Source : https://diplomeo.com/formations-metier-pour-devenir-architecte).

Un autre avantage lié au métier d’architecture, les jeunes diplômés peuvent trouver du travail dès l’obtention de la fin de la troisième année. En effet, ils peuvent intégrer les agences et les bureaux d’étude et devenir salariés sans pour autant privilégier du titre d’architecte.

C’est uniquement à la fin de leur cinquième année qu’ils peuvent exercer en tant qu’architecte salarié travaillant dans le secteur privé. La majorité évolue dans un cabinet qui regroupe de nombreux professionnels. Ces agences permettent de se forger rapidement une bonne réputation aux yeux des clients.

Après la sixième année, il est désormais possible de travailler en milieu libéral et en s’inscrivant à l’Ordre des Architectes.

Un architecte peut également se reconvertir dans la fonction publique en réussissant au concours d’architecte et urbaniste d’État. Ainsi, il sera amené à gérer des immeubles en copropriété. Néanmoins, il aura peu de chance d’intégrer cette branche, puisque la fonction publique recrute rarement.

Quel est le salaire d’un architecte ?

Le salaire d’un architecte évolue au fil de sa carrière. Un architecte débutant travaillant au sein d’une agence perçoit en moyenne 2 200 € de salaire brut. C’est en fonction de son expérience acquise, de son poste et de ses responsabilités que sa rémunération va augmenter au fil du temps, pouvant atteindre les 6 000 € par mois.

Les revenus perçus par un architecte travaillant à son compte sont, par contre, très variés. Ils dépendent généralement de la taille de son agence, de sa réputation ainsi que du nombre de sa clientèle. Il peut gagner entre 3 000 et 6 000 € par mois.

Quel est le futur du métier d’architecte ?

Quelle que soit l’évolution technologique à laquelle le monde fera face, le métier d’architecte demeurera toujours. En effet, son savoir-faire et ses conseils sont des atouts qu’aucun logiciel ni aucune machine ne pourra remplacer sur terrain.

C’est un métier qui évolue avec son temps, mais ne sera jamais délaissé. Les connaissances de l’architecte sont mises à jour régulièrement suivant les nouvelles tendances créatives et architecturales du moment et les matériaux les plus en vogue dans la construction.

Ainsi, le métier d’architecte trouvera toujours des débouchés tant que l’Homme continuera à bâtir et les jeunes diplômés à la recherche d’emplois pourront toujours être sûrs qu’ils en trouveront.

En élargissant ses connaissances sur l’architecture du monde, il peut également ne pas se contenter de travailler en France, mais s’exporter aux quatre coins du monde et déployer son savoir-faire. Globalement, ce métier ne risque pas d’être saturé, même après des décennies.

Au final, c’est un très beau métier d’avenir qui éveille à la fois e côté artistique et créatif de chacun tout en mettant en avant les capacités à travailler en groupe.

Laisser un commentaire