Gel hydro alcoolique

Coronavirus : comment certaines entreprises se mobilisent-elles pour le bien de tous ?

Le monde vit un contexte de crise inédit, actuellement. Une crise causée par un ennemi commun : le COVID-19. Pour aider à mieux faire face à la situation, les particuliers, les start-up, les multinationales ainsi que les petites entreprises se mobilisent et prennent des mesures exceptionnelles. Venant en aide aux personnels soignants, à la population défavorisée ou encore aux personnels de leurs entreprises, chacun y va de sa part de responsabilité pour éviter, au maximum, l’impact de cette crise sanitaire. Voici les décisions et les mesures prises par certaines entreprises pour assurer « le bien de tous ». 

Aider à la production de gel hydro alcoolique

Parmi les gestes barrières les plus importants pour lutter contre le COVID-19, il y a l’utilisation, de manière régulière, du gel hydro alcoolique. C’est principalement pour cette raison que l’offre n’arrive plus à surpasser la demande. Pour preuve, l’un des grands fabricants de gels hydro alcooliques, en France, annonce avoir écoulé 1.7 millions de gels en six semaines, contre 800 000 en une année, l’année dernière. À cause de cela, nombreux sont ceux qui n’ont pas accès au gel hydro alcoolique.

Et pourtant, c’est un risque à prendre à chaque sortie indispensable.  Afin de palier à ce problème de taille le groupe LVMH se mobilise pour fabriquer gratuitement du gel hydro alcoolique en grande quantité au profit de l’AP-HP. Si ce numéro un mondial du luxe a pour habitude de fabriquer du parfum, quatre de ses usines françaises ont été mobilisé pour la fabrication, uniquement de gel hydro alcoolique. Et si cela n’est pas suffisant, le groupe a promis de faire tourner la production « le temps qu’il faudra ».

Offrir des masques

Les particuliers comme les professionnels, et même le corps médical, se plaignent d’un manque important en matière de masques FFP2. Et pourtant, depuis que le monde est passé au cap de 60.000 morts, le port du masque est devenu un indispensable. Les entreprises qui veulent apporter leur soutien sont donc nombreuses à offrir des masques FFP2 pour les professionnels de la santé et autres. Ici, encore, LVMH a réussi à tirer l’épingle du lot. En effet, la maison mère de Louis Vuitton, Christian Dior et Guerlain met, également, à disposition dix millions de masques (dont 7 millions de masques chirurgicaux et 3 millions de masques FFP2) pour la France. Un don d’une valeur de cinq millions d’euros mais qui, compte tenu de la situation actuelle, est un don inestimable.

Certaines entreprise, comme RS Components, une antenne française d’une société de distribution de matériel électrique et électronique basée à Beauvais, apportent leur aide en fournissant des masques directement aux hôpitaux de leurs régions.  Mais tous les jours, des entreprises, petites et grandes, se mobilisent pour la fabrication maison de masques qui suivent les normes internationales. Plusieurs particuliers se sont, également, mis la main à la tâche. 

Masque contre le coronavirus

Donner des dons en numéraires 

Outre les dons de masques ou de gel hydro alcoolique, les entreprises multiplient, également, les dons en numéraires. Le fondateur d’Alibaba, Jack Ma a, par exemple, donner par le biais de sa fondation près de 14 millions de dollars pour soutenir les recherches et la lutte contre l’épidémie qui sévit, actuellement, le monde entier.

Dans le même contexte, le géant de l’informatique, Apple, a également fait un don important à toutes les personnes qui sont sur le terrain pour la lutte contre le COVID-19. Au total, l’on peut comptabiliser plus de 100 millions de dollars d’aide, venant des entreprises étrangères. Mais les entreprises locales sont également de la partie. Ce qui multiplient les aides pour faire face à la maladie et pour aider le plus de personnes possible. 

Commander des respirateurs 

En cas d’hospitalisation, les personnes touchées par le virus ont besoin d’un respirateur. Bien évidemment, les lits d’hôpitaux se remplissent très rapidement. Résultat : les respirateurs ne répondent pas toujours à la hausse des demandes. C’est dans cette optique que le groupe L’Oréal a décidé de commander du matériel médical en grande quantité, dont plusieurs centaines de respiratoires pour les Français. Cette grande entreprise a, par ailleurs, affirmé que le chômage partiel tout comme le report de charges ne sont pas envisagés. Une bonne nouvelle pour tous les employés. 

Laisser un commentaire