Créer sa marque de vêtement

Créer sa marque de vêtement est un projet ambitieux dont la réussite implique l’acquisition de connaissances essentielles, notamment sur comment créer votre entreprise, et le respect de certaines étapes. Face à une concurrence accrue, l’entrepreneur va devoir être minutieux dans la concrétisation de son projet. Il peut se faire accompagner par LegalPlace pour toute la partie juridique.

De l’étude de marché jusqu’au choix du statut juridique, focus sur les démarches à effectuer pour concevoir sa marque de vêtement.

La réalisation d’une étude de marché

Avant de créer sa marque de vêtement, il convient de s’assurer que le projet peut être rentable financièrement. Pour cela, l’entrepreneur doit réaliser une étude de marché, c’est-à-dire se renseigner un maximum sur le secteur d’activité concerné par sa marque et sur la clientèle visée. Il doit connaître :

  • La réglementation en vigueur ;
  • Les caractéristiques du marché (perspectives d’avenir, taille, concurrence, etc) ;
  • Les fournisseurs présents ;
  • Les demandes des consommateurs et les offres actuelles.

Cette étude de marché permettra à l’entrepreneur d’affiner l’identité de sa marque (nom de la marque, choix du logo, charte graphique), de savoir sur quel type de vêtement (luxe, casual, streetwear …) et sur quels modèles il va se positionner pour les premières collections.

L’établissement d’un business plan

Le business plan est un dossier qui présente en détails le projet de création de la marque de vêtement. L’objectif principal de l’établissement d’un business plan est de montrer la viabilité financière de la marque de vêtement afin de susciter l’intérêt d’investisseurs et d’obtenir des financements. De plus, il permet à l’entrepreneur d’avoir une première prévision sur 3 ou 5 ans de l’évolution de son activité.

Le business plan doit contenir :

  • Un exposé attrayant du projet ;
  • Une présentation du créateur de la marque et de son équipe (s’ils sont plusieurs) ;
  • Le bilan de l’étude de marché ;
  • Le business model ;
  • La stratégie retenue ;
  • Le chiffre d’affaires prévisionnel ;
  • Les moyens nécessaires (financiers, humains et en matériel) ;
  • Le plan de financement initial et à moyen terme ;
  • La rentabilité espérée ;
  • Une partie juridique avec un descriptif de l’entreprise.
Lancer sa marque de vêtements

Le choix du statut juridique

L’entrepreneur souhaitant commercialiser des vêtements de sa propre marque va devoir au préalable créer une entreprise. Ainsi, il va être amené à choisir la forme juridique la plus adaptée en prenant en compte plusieurs critères :

  • Le nombre d’associés dans la société (associé unique ou société pluripersonnelle) ;
  • Les obligations légales émanant de chaque type de société ;
  • Les conséquences sociales et fiscales.

S’il souhaite exploiter seul sa marque de vêtement, l’entrepreneur a le choix entre l’EURL, l’Entreprise Individuelle (EI), l’EIRL, ou encore la micro-entreprise. En revanche, si sa volonté est de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale avec d’autres associés, c’est vers une SARL ou SAS qu’il est préférable de se tourner.

Le dépôt de la marque

La marque de vêtement créée, il faut maintenant la protéger juridiquement pour que personne ne puisse l’utiliser sans l’accord de l’entrepreneur.

Pour acquérir la propriété d’une marque de vêtement, il faut la déposer auprès de l’INPI. En outre, les logo, dessins et modèles doivent aussi être déposés.

Attention : avant de déposer sa marque de vêtement, il faut s’assurer que celle-ci est disponible.

Une fois le dépôt effectué, l’INPI va le publier au Bulletin Officiel de la Propriété Industrielle.

A noter : la marque de vêtement sera protégée pour 10 ans dès le dépôt.

Laisser un commentaire