Créer une boutique e-commerce sans connaissance : voici la solution

Actuellement, la possession d’un e-boutique devient un « must » pour les commerçants. À la différence d’un magasin physique, un site permet de cibler des milliers de clients 24 h sur 24 et 7 jours sur 7. En plus, il est moins onéreux. D’ailleurs, sa création est à votre portée. Tout le monde peut s’y mettre à condition de bien s’y préparer. Mais concrètement : de quels préparatifs parle-t-on ? Quel type de site doit-on créer ? Le service d’un professionnel est-il nécessaire ? Explications ici !

1re étape : déterminer le type de site à créer

Quel que soit votre statut (artisan ou commerçant), vous devez posséder un site, du moins si vous souhaitez promouvoir votre activité. Une boutique en ligne vous aide à engorger plus de profits. D’après les chiffres, les 192 000 sites e-commerces en France ont obtenu environ 10,4 milliards d’euros en 2019. 

Mais avant de vous lancer, déterminez d’abord le type de site que vous souhaitez posséder. Vous pouvez choisir entre les options suivantes :

  • Un site marchant proprement dit permettant à votre clientèle d’acquérir et de payer en ligne. Sur ce point, pensez à des solutions de paiement en ligne
  • Un extranet dont l’accès est réservé à votre clientèle. Il met à sa disposition vos offres, vos produits et la possibilité de passer des commandes.
  • Un site vitrine mettant à la disposition de vos clients des produits ou prestations, mais sans la possibilité de passer des commandes. 
  • Une page disponible sur un réseau (Facebook…), destinée à la promotion de vos offres commerciales. 

Avez-vous du mal à vous décider ? La solution consiste à vous baser sur les critères vous semblant essentiels, comme votre client cible (professionnel, particulier, retraité…), votre budget, le temps à consacrer…

2de étape : choisir la bonne solution e-commerce

Ça y est ! vous avez trouvé le type de site à créer. Il est désormais temps de choisir la solution e-commerce. Évidemment, si vous êtes membre d’une plateforme de vente déjà existante, il suffit de créer votre compte professionnel.

Par contre, si vous souhaitez créer votre propre site marchand, il faudra choisir entre deux options. La première consiste à louer une solution e-commerce clé en main, communément appelée « software as a service » (SaaS) chez un prestataire. À part la création d’un site, elle offre à votre disposition de nombreux services, comme la personnalisation du design, la formation sur le e-commerce…

Vous avez le choix entre plusieurs solutions e-commerce ou plateformes payantes ou gratuites. Mais avant de prendre votre décision, consultez cet avis détaillé sur Wizishop.

La seconde solution e-commerce, appelée « open-source » vous invite à télécharger le code source librement et gratuitement. Cette faculté permet de créer vous-même votre propre design, contenu, etc. Sa gestion et son hébergement nécessitent dans ce cas de compétences techniques. C’est la raison pour laquelle, seuls 1 à 3 % des e-commerces choisissent l’open source.

Créatrice de boutique en ligne

3ème étape : l’évaluation de votre futur site internet

Pour créer votre boutique en ligne, n’hésitez pas à évaluer l’avis de votre clientèle. Vous devez vous mettre à sa place en vous posant les questions suivantes :

  • Passerais-je une commande dans ce site ?
  • Le paiement sur cette boutique est-il sécurisé ?
  • Est-ce que j’ai accès à des informations sur le produit à acheter ?
  • Etc.

Il s’agit d’une liste de questions non exhaustive. À vous de la compléter en fonction du type de produit ou de prestation que vous souhaitez mettre en ligne.  

Dans tous les cas, établissez une bonne stratégie marketing surtout si vous envisagez de créer votre marque de vêtement. Sinon, agissez rapidement et surtout faites appel à un professionnel, si vous avez des difficultés à vous en sortir. 

Laisser un commentaire