Motivation

Lancer une startup : possible de gagner de l’argent ou risque inconsidéré ?

Loin d’être un simple défi, la création d’une startup marque un tournant dans la vie d’un jeune entrepreneur. En effet, un tel projet nécessite du savoir-faire, des buts bien précis et une furieuse envie de réussite tout en travaillant dans un esprit novateur, loin des codes imposés dans le secteur traditionnel.

Mais pour que le lancement de votre petite entreprise soit un succès, vous devez apprendre à peser le pour et le contre, connaitre les atouts et les faiblesses de votre projet et déterminer si vous arriverez ou non à le mener à bien. 

Qu’est-ce qu’une startup ? 

Traduit en « jeune pousse », startup renvoie à une jeune entreprise qui démarre et qui est définie comme « organisation temporaire à la recherche d’un business model industrialisable, rentable et permettant la croissance » d’après Steve Blank, une personnalité de renom de la Silicon Valley. Le principe d’une startup consiste donc à expérimenter un business model innovant et de prendre le temps de le tester sur le marché. Ce n’est qu’après une phase d’expérimentation concluante que la startup sera considérée comme une entreprise à part entière disposant d’un modèle économique bien déterminé, d’un service ou de produits à commercialiser. Pour faire en sorte que votre startup soit rentable sur le long terme, vous devez donc privilégier la perspective d’une forte croissance, mettre en place et exploiter une nouvelle technologie et trouver le financement adéquat. 

Les solutions de financement pour une startup 

Entre la culture, l’intelligence artificielle mise au service de la santé, le FoodTech, la Silver economy, le sport ou la religion, bien de domaines sont exploitables pour lancer une startup. Mais, quel que soit le projet qui vous tient à cœur et que vous avez pris le temps d’étudier en matière de faisabilité et de rentabilité, vous aurez toujours besoin de solutions de financement pour vous lancer, ce qui est tout à fait faisable parce que 10 startups de la FrenchTech ont réussi à lever plus de 150 millions d’euros en mars 2020. Parmi les sources exploitables pour trouver le capital initial d’une startup, vous avez par exemple vos fonds propres, à condition d’avoir réussi à épargner et de disposer de la somme nécessaire pour mieux rassurer les bailleurs de fonds potentiels. Et si vous avez l’art de la persuasion, n’hésitez pas à en parler à vos familles, à vos proches et aux fans qui suivent déjà vos pages sur les réseaux sociaux pour les inciter à participer à l’aventure et à cotiser pour vous. Sachez aussi que les jeunes entrepreneurs peuvent bénéficier d’aides publiques (subsides) sous forme de bourses pour promouvoir l’innovation ou la préactivité, ou encore des formules de crédits ou de financements participatifs. 

Lancer sa startup

Pour financer le lancement d’une startup, vous pouvez aussi gagner de l’argent avec ce site, ou vous tourner vers les banques pour obtenir un prêt aux conditions avantageuses d’autant plus que vous disposez d’un plan d’entreprise fiable qui garantit une situation financière stable. Le crowdfunding ou la levée de fonds sur votre plateforme web qui vous permet aussi de faire appel à un système de financement participatif en échange de services rendus, de produits ou d’obligations. Pour promouvoir les jeunes entreprises ne disposant pas de cash-flow positif, des fonds de capital-risque proposent un capital initial ou un capital d’amorçage fourni par des business angels qui sont des entrepreneurs expérimentés qui croient à votre idée, des sociétés publiques ou des fonds de capital-risque privés. 

Créer sa startup : les pièges à éviter 

Parce que vous n’en êtes qu’à la phase de démarrage de votre startup, vous vous exposez à différents pièges que vous devez apprendre à prévoir et à éviter. D’autant plus que créer son entreprise en 2020 nécessite de s’adapter aux tendances du marché. Pour vous aider, voici la liste des erreurs à éviter pour lancer une entreprise. 

L’effet buzz 

Parmi les faux pas récurrents chez les fondateurs de startup, l’on cite l’utilisation prématurée de l’effet buzz de la presse. Avant de faire parler de votre projet dans la presse, commencez par vous poser les bonnes questions, comme « pourquoi » avez-vous besoin de cette médiatisation, si vous êtes réellement prêt à vous lancer ? Et ce n’est qu’au moment où vous disposerez de toutes les réponses à vos problématiques que le soutien de la presse vous aidera à lancer votre business. 

La levée de fonds 

Si vous ne disposez pas d’économies, la levée de fonds sera indispensable pour réunir le capital nécessaire pour lancer votre startup. Mais si cette action est faite trop tôt et que les investisseurs n’hésitent pas à croire en vous, vous aurez tendance à ne plus revoir vos priorités et dépenser cet argent inutilement. Au contraire, profitez-en pour étudier votre business model pour l’améliorer et mettez tout en œuvre pour gagner en autonomie financière. 

Réunir les équipes

Travailler seul 

Certes, l’idée de la startup vient de vous, et en tant que fondateur, vous aurez tendance à vouloir tout gérer vous-même. Cependant, faites gaffe au stress et au burn-out, car la gestion d’une entreprise se doit toujours d’être déléguée avec des cofondateurs et des conseillés expérimentés qui seront ravis de partager la charge de travail. En agissant ainsi, vous arriverez à mieux gérer votre temps et à multiplier les réunions avec vos collègues pour trouver des idées intéressantes. Toutefois, apprenez aussi à limiter le nombre de cofondateurs, car vous risquez de vous retrouver avec des personnes qui ne prendront même pas le temps de faire leur part de travail. 

Quoi qu’il en soit, pour que le lancement de votre startup soit une réussite, faites preuve de persévérance même si vous semblez faire du surplace, ce qui n’est pas rare en début d’activité, travaillez votre communication, prenez le bon côté de critiques pour qu’elles soient constructives et apprenez à voir plus grand. Pour mettre toutes les chances de votre côté au lancement de votre startup, faites en sorte que votre idée soit adaptée au marché que vous visez, aidez vous d’associés fiables, exploitez différents supports de communication, préparez un cahier des charges, développez votre prototype et présentez-le à vos prospects et influenceurs, trouvez les solutions de financements adéquats, mettez en place la structure de l’entreprise, créez un nom commercial, utilisez un logiciel de comptabilité, recrutez pour constituer votre équipe, améliorez votre image et votre présence sur le web et multipliez les partenariats pour gagner en notoriété et faire parler votre startup. 

Laisser un commentaire