Le respect de la réglementation pour sécuriser son entrepôt ?

Parmi les locaux d’entreprise les plus dangereux pour un employé, les entrepôts sont de loin ceux qui présentent le plus de risque. C’est pour cette raison qu’un important dispositif de réglementation et de normalisation a été mis en place pour limiter les accidents de travail. Nous allons voir dans quelle mesure la signalisation et le marquage au sol jouent un rôle primordial.

Indiquer la présence de zones ou de produits dangereux

L’une des premières causes d’accident de travail dans les entrepôts, c’est le stockage de produits dangereux (produits inflammables, toxiques ou acides…). Lorsque vous entreposez ce type de produit, il faut veiller à deux choses :

  • Évitez de les stocker à côté d’une matière ou d’un objet hautement inflammable ou conducteur.
  • Indiquez la présence de ces produits à l’aide d’un élément de signalisation tel que des panneaux et des pictogrammes de danger.

La norme européenne EN ISO 7010 a été introduite en 2003 puis mise à jour en 2012. Elle permet d’harmoniser les règles de signalisation et notamment la forme, la couleur, et les pictogrammes utilisés, notamment sur les panneaux de danger. Les professionnels de la vente d’équipements de signalisation professionnels proposent des panneaux conformes aux normes en vigueur. Vous trouverez également des panneaux de porte pour indiquer un local électrique ou une pièce de stockage de produits dangereux. 

Définissez les règles de circulation

Dans un entrepôt, ce qui est une réelle source de danger pour les ouvriers, c’est de travailler dans un environnement où circulent différents types de véhicules, notamment les engins de levage, les véhicules de manutention ou de transport (comme dans les plateformes de distribution par exemple). Le marquage au sol dans les usines et dans les entrepôts doit aussi répondre à des normes définies dans la loi. Là encore, il s’agit d’harmoniser la signalisation en entreprise au niveau professionnel. La loi définit également des formes et un code couleur pour les marquages au sol. Cela permet d’éviter les accidents avec les engins et de mieux garantir la sécurité des employés. 

Panneau de danger

Protégez les obstacles

Les installations que l’on trouve dans les entrepôts ont parfois tendance à déborder sur les voies de circulation. Il est important de protéger les obstacles et de faciliter le passage. Dans ce cas, l’entreprise a deux possibilités. S’il s’agit d’un obstacle temporaire, celui-ci peut être indiqué par un panneau de danger ou par une barrière de sécurité. S’il s’agit d’un obstacle permanent, il peut être indiqué par un marquage au sol (un zébra par exemple) ou il peut être protégé par une infrastructure métallique. 

Évitez les chutes 

Dans certains secteurs d’activité, il est indispensable d’investir dans des équipements de sécurité destinés à limiter les chutes, notamment celui du personnel. Par exemple, un sol antidérapant permet de diminuer les risques si sur le sol se trouve de l’eau ou des résidus de graisse. Un escalier pourra également être sécurisé avec des nez-de-marche et des garde-corps (tout comme les mezzanines et les passages en hauteur et les échafaudages). Dans un second temps, il est également nécessaire d’éviter les chutes d’objets sur les employés en les équipant de casques, de vêtements et de chaussures de sécurité. 

La sécurité incendie

Investir dans un dispositif de lutte contre les incendies et devenu obligatoire dans les usines et les entrepôts depuis de nombreuses années déjà. Dans les entrepôts, la présence d’extincteurs et de lance incendie est préconisée, mais dépendra du type de produits stockés. Ensuite, il est nécessaire d’investir dans des panneaux de sécurité aux normes pour indiquer la présence d’un équipement de lutte contre les incendies ainsi que le plan d’évacuation. 

Laisser un commentaire