Librairies traditionnelles : une année 2020 catastrophique en vue ?

Selon les statistiques du Ministère de la Culture, le secteur du livre totalise en France plus de 80 000 emplois. C’est important dans la mesure où cela représente 20 % des emplois dans le domaine culturel. 

Néanmoins, les librairies traditionnelles connaissent depuis le début d’année 2020 une crise sans précédent. En effet, à cause des avancées des librairies numériques ainsi que du nouveau coronavirus, les chiffres d’affaires s’effondrent. Selon une estimation réaliste, l’activité des libraires a chuté d’environ 90 %. Focus donc sur une année 2020 catastrophique. 

Qu’est-ce qu’une librairie traditionnelle ? 

Support physique 

Une librairie traditionnelle s’oppose aux librairies numériques qui ont fait leurs apparitions avec l’avènement d’Internet. 

Concrètement, il s’agit donc d’un endroit consacré aux commerces du livre ainsi que des ouvrages techniques. 

La librairie existe déjà depuis le moyen âge. Elle avait la forme de petites échoppes qui vendaient des manuscrits produits par les copistes. 

Vente, location d’ouvrages 

Les librairies traditionnelles proposent diverses prestations comme : 

  • La vente d’ouvrages, de livres, de roman, de bande dessinée 
  • La location 
  • L’organisation d’événements basés sur les livres

Les raisons des pertes des librairies traditionnelles 

Avancée importante des librairies numériques 

Investissement important d’Amazon et de Google 

Le web a chamboulé le monde des livres. En effet, des géants du numérique comme Google ou encore Amazon ont lancé des plateformes sur lesquelles il est possible d’acheter des ouvrages en version numérique. Avec la force de frappe de ces grandes sociétés, ils ont conquis de millions d’internautes. De plus en plus de personnes achètent donc les ouvrages dans ces librairies 2.0. 

Pour s’en rendre compte, presque 10 % des ventes de livres des éditeurs se passent désormais sur Internet. Cela représente presque 250 millions d’euros. Cela risque encore d’augmenter en raison des souhaits de Google d’enrichir son catalogue d’ebooks.   

Pourquoi le public se détourne des librairies traditionnelles ? 

Certes l’implication des grandes sociétés comme Google ou Amazon a fait avancer les librairies numériques. Mais il existe d’autres causes qui poussent le public à se détourner des librairies traditionnelles. Voici quelques explications à ce sujet : 

  • L’utilisation d’un support numérique est avantageuse, car il est moins encombrant. Par exemple, il est possible de mettre des centaines de livres dans une tablette ou un téléphone. C’est impossible d’emmener une dizaine de livres papier à cause du poids. 
  • La disponibilité des ouvrages, selon les statistiques, on compte plus d’un million d’ebooks dans les librairies en ligne. En quelques clics, on peut trouver le livre qui convient. 
  • La rapidité et la facilité d’accès. Quand on veut un livre, on va dans le store et on recherche l’ouvrage. Cela se fait en quelques minutes. Vous n’aurez donc plus besoin de vous déplacer pour acheter le livre. 

Avec ces avantages, ce n’est pas étonnant qu’une partie du public se détourne des librairies traditionnelles.

Devanture de librairie

La crise du coronavirus 

Fermeture des libraires à cause du confinement 

Depuis le début de l’année 2020, le nouveau coronavirus s’est répandu dans tous les pays du monde. La maladie est à l’origine de plus d’un million de décès jusqu’à maintenant. En outre elle a également paralysé l’économie mondiale toute entière. Tous les secteurs d’activités ne sont pas épargnés. Selon les prévisions, on devrait connaître la pire récession depuis la Deuxième Guerre mondiale. 

Les librairies sont particulièrement touchées par cette crise sanitaire. En effet, pour endiguer la propagation du virus, le gouvernement français a décidé d’instaurer un confinement. Ainsi, tous les commerces non essentiels ont été fermés pendant quelques mois. Il en résulte une chute impressionnante des chiffres d’affaires des librairies. 

Le deuxième confinement qui achève les librairies 

Après le premier confinement au début mars. Les autorités publiques françaises instaurent un deuxième confinement qui va rendre difficile encore la situation des librairies traditionnelles. Ces mesures ont été prises à la suite d’une recrudescence de nouveaux cas de coronavirus en France. 

C’est indispensable pour réduire le nombre de patients, mais cela a un impact très important sur l’activité économique de nombreuses sociétés.

L’avenir des librairies en France 

Une reprise de l’activité après la fin de la crise sanitaire 

L’année 2020 est morose pour le secteur du livre. En effet, les conditions n’étant pas réunies pour une relance de l’activité. Les librairies accusent une perte allant de 30 à 70 % de chiffres d’affaires. Certaines de ces entreprises ne pourront plus rouvrir à cause de ce déficit financier. 

Cependant, l’annonce d’un vaccin contre le coronavirus permettra de mettre un terme à cette crise sanitaire. Aussi, il est probable de tabler sur une reprise des activités des librairies en début d’année 2021.   

Librairies traditionnelles : intensifications des prestations en ligne  

En 2020, le confinement a contraint beaucoup de librairies à fermer, les autorités françaises essayent de les aider en mettant en place un dispositif numérique permettant aux librairies traditionnelles de poursuivre leurs activités en ligne. 

De plus, l’État va prendre en charge les frais d’envoi des livres à leurs clients. Cette aide est la bienvenue, mais elle est loin d’être suffisante face aux pertes. 

Les solutions financières pour passer la crise

Selon les spécialistes, l’aide la plus appropriée concerne un octroi de prêt d’argent avec un taux intéressant. En d’autres termes, l’État par l’intermédiaire de ses partenaires propose une disponibilité financière aux librairies traditionnelles à la fin du confinement.

Cela permettrait ainsi à ces commerces d’entamer la reprise de l’activité en toute quiétude. En attendant, les librairies traditionnelles peuvent toujours demander des solutions de financement via les établissements spécialistes.

Le prêt personnel en ligne peut également être une alternative pour combler la trésorerie. Il faut toutefois faire attention à son taux d’endettement pour ne pas être surendetté.

Pour obtenir un prêt rapidement, nous pouvons vous conseiller les comparateurs de crédits, qui propose d’obtenir un prêt facilement. En cliquant ici, vous aurez plus d’information sur la question. 

Industrie du livre

Conclusion 

En résumé, l’année 2020 est une année morose pour de nombreuses sociétés notamment les librairies traditionnelles. Cela s’explique par la crise du coronavirus ainsi que par l’avancée des différentes librairies numériques. Face à ce constat, le gouvernement propose des aides pour ces entreprises comme la prise en charge des frais de livraison. Mais cela ne suffit pas à combler les énormes pertes. 

Toutefois, l’année 2021 semble être l’année de la reprise. Selon des projections optimistes, la vente d’ouvrage et de livre connaitra un rebond important à la fin du confinement.  

Laisser un commentaire