Racheter ses crédits immobiliers, est-ce toujours rentable ?

Racheter ses crédits immobiliers est une opération qui peut vous permettre de réaliser des économies substantielles. Vous pouvez en effet économiser jusqu’à 60% du montant de vos mensualités, si vous effectuez l’opération en sélectionnant les bons prestataires. Mais savoir à qui s’adresser dans un secteur particulièrement concurrentiel n’est pas toujours simple. Les simulateurs de rachat de crédit sont en général un outil très efficace et apprécié.

Qu’est-ce qu’un rachat de crédit immobilier ?

Attention, le terme « racheter ses crédits » n’a pas tout à fait la même signification que le terme « rachat de crédit immobilier ».

  • Regrouper ses crédits, comme son nom l’indique, permet de diminuer ses mensualités, en groupant ses crédits en un seul.

En groupant ses crédits, l’avantage est immédiat : en effet, on diminue le montant de ses mensualités de façon très sensible. Mais il faut être vigilant car l’allongement de la durée du crédit conduit parfois à une augmentation de son taux global.

  • Le rachat de crédit immobilier a une signification légèrement différente : il consiste à faire racheter son prêt par un autre établissement bancaire (comme Vousfinancer par exemple) : en négociant efficacement, il est possible d’obtenir un taux beaucoup plus intéressant.

En effet, selon la loi, vous avez la possibilité de changer d’établissement bancaire en cours de crédit sous réserve de respecter certaines conditions.

La mobilité bancaire

Bon à savoir : une grande partie des établissements bancaires qui acceptent le rachat de crédit imposent également le transfert de la totalité de vos revenus dans leur établissement.

Depuis février 2017 et le vote de la Loi Macron, la mobilité bancaire est considérablement simplifiée. Les démarches administratives pour changer d’établissement bancaire sont en effet très allégées.

Vous pouvez vous contenter de remettre un rib à votre nouvel établissement bancaire. C’est votre nouvelle banque qui prendra en charge la totalité des démarches nécessaires pour que le transfert soit réalisé dans son établissement.

Cette loi ne s’appliquait initialement qu’aux comptes courants ; une ordonnance de juin 2017 a élargi son champ d’application.

Il est maintenant possible de profiter de la mobilité bancaire d’une façon très simplifiée pour les personnes qui ont souscrit à un emprunt avant 2017.

En plus d’une économie substantielle, le rachat de crédit immobilier vous permet de simplifier considérablement vos démarches administratives.

Pourquoi faire appel à un courtier en crédits ?

En faisant appel à un courtier en crédit, vous bénéficierez d’une double prestation :

  • Une prestation de conseil : un conseiller dédié étudiera votre dossier soigneusement en tenant compte de différents paramètres. Il étudiera avec vous votre situation et vous accompagnera dans l’élaboration d’un dossier de financement.
  • Une prestation de sélection : votre conseiller démarchera pour votre compte les établissements bancaires, et vous mettra en relation avec l’établissement le plus adapté à votre profil d’emprunteur. Cette prestation représente un gain de temps réel, et un allègement considérable des formalités administratives.
Regroupement

Quelles démarches pour effectuer un rachat de crédit immobilier ?

Sur des sites de courtage en ligne tels que Vousfinancer, les démarches sont très simples à effectuer, et vous pouvez les réaliser en quelques clics.

  • Dans un premier temps, il vous faudra répondre à quelques questions :
  • Vos coordonnées (nom, date de naissance, adresse)
  • Votre statut ; êtes-vous propriétaire, locataire, occupant à titre gratuit … ?
  • La définition de votre crédit : est ce un crédit immo résidence principale, un crédit immo résidence secondaire, ou un crédit immo investissement locatif ?
  • Le montant restant dû de votre emprunt immobilier
  • Le montant de vos mensualités dans votre établissement actuel
  • La date de fin de votre crédit immobilier actuel
  • La répartition du crédit (faites-vous cette opération seul ou à deux ?)
  • Votre situation professionnelle ; montant de vos revenus nets, prime éventuelle, treizième mois …
  • Votre profession : êtes-vous salarié du privé, salarié du public, commerçant, travailleur indépendant … ?
  • Votre type de contrat
  • Les autres revenus du foyer : bénéficiez-vous des allocations familiales, d’une pension alimentaire, d’autres revenus mensuels ?
  • Les éventuelles charges régulières perçues sur votre compte : êtes-vous tenu de verser tous les mois une pension alimentaire ?

Un conseiller prendra rapidement contact avec vous par mail ou téléphone pour étudier votre dossier.

Cette opération peut apporter une réelle rentabilité à votre projet de crédit. En mettant en concurrence les établissements de crédit, vous pourrez en effet diminuer sensiblement les taux.

Laisser un commentaire