Vendre son terrain

Comment mieux vendre son terrain ?

Vous êtes propriétaire d’une terre agricole ou d’un terrain à bâtir ? Vous souhaitez mettre en vente une partie ou la totalité de votre bien ? Du bornage à l’estimation du prix, découvrez nos conseils et les étapes à ne pas négliger afin de mieux vendre votre terrain.

Déterminer le statut de son terrain

Loin d’être anecdotique, le statut juridique de votre terrain peut multiplier son prix de vente par 10, voire par 100 ! En fonction de la zone dans laquelle il se trouve, votre bien peut être “constructible”, “non constructible” ou “potentiellement constructible”. Cette dernière option signifie qu’il se trouve dans une zone à urbaniser ultérieurement, généralement en périphérie de la ville.

Pour bien vendre votre terrain, vous devez donc savoir dans quelle zone il se situe. Pour cela, vous pouvez consulter le plan local d’urbanisme (PLU) ou le plan d’occupation des sols (POS), disponibles en mairie. Si ces documents n’existent pas dans votre commune, vous pouvez vous référer à la carte communale ou au règlement national d’urbanisme (RNU).

Profitez de votre présence en mairie pour vous renseigner sur les éventuelles servitudes liées à votre terrain (droit de passage, servitude de vue, etc.) et les modalités de raccordement aux différents réseaux publics.

Attention, les règles d’urbanisme ne sont pas fixes. Un terrain situé en zone constructible aujourd’hui peut devenir “non constructible” quelques mois plus tard.

Vous souhaitez vous faire accompagner dans vos démarches ? N’hésitez pas à contacter nos conseillers City&You pour leur faire part de votre projet !

Mesurer son terrain

Avant de vendre votre terrain, vous devez également en connaitre précisément la superficie. Si vous souhaitez mettre en vente une partie du terrain sur lequel vous résidez ou diviser un bien en plusieurs parcelles, il vous faut faire appel à un géomètre-expert.

Ce professionnel intervient, dans un premier temps, pour effectuer un relevé de la surface à détacher en fonction de vos souhaits et des possibilités accordées par le PLU de la commune. Il met ensuite en place des piquets ou des pierres afin de borner le terrain, et donc, d’en définir les limites.

Si votre bien est entouré de propriétés privées, le géomètre-expert doit effectuer un bornage contradictoire. Pour cela, il réunit les titres de propriété, les plans joints aux actes de vente ainsi que les déclarations orales de l’ensemble des voisins.

Si le terrain que vous souhaitez vendre est indépendant, le recours à un géomètre n’est pas obligatoire. Il est, cependant, vivement conseillé afin d’éviter tout problème de voisinage ultérieur.

Estimer la valeur de son terrain

Pour bien vendre son terrain, il est essentiel d’en connaître la valeur ! Pour cela, différents paramètres sont à prendre en compte :

  • superficie ;
  • forme (les terrains rectangulaires se vendent mieux) ;
  • inclinaison ;
  • orientation ;
  • vue ;
  • environnement ;
  • nature des sols ;
  • servitudes éventuelles ;
  • accès aux réseaux d’eau potable, électricité et téléphone ;
  • possibilité de raccordement au gaz de ville et au tout-à-l’égout ;
  • etc.

Nous vous conseillons de confier l’estimation de votre bien à un professionnel de l’immobilier. Celui-ci prendra en compte les différents critères énoncés ci-dessus et définira un prix au mètre carré en comparaison des biens similaires sur le marché local.

Terrain

Mieux vendre son terrain en le valorisant

Pour mieux vendre votre terrain, nous vous conseillons de le valoriser au maximum avant de passer votre annonce immobilière. Un bien propre et facilement accessible est, en effet, bien plus attractif qu’un terrain vague.

Rendez votre bien agréable : débroussaillez-le, coupez les arbres morts, tondez la pelouse, ôtez les épaves et gravats en tout genre. N’hésitez pas à apporter du remblai afin de consolider le chemin d’accès.

Un terrain viabilisé attire généralement plus d’acheteurs potentiels. Ces travaux ont un coût non négligeable (entre 5 000 € et 15 000 €, en fonction de l’accessibilité), mais peuvent vous permettre de déclencher une vente rapide. C’est donc une option à laquelle vous pouvez réfléchir.

N’hésitez pas à prendre de jolies photos pour votre annonce immobilière. Choisissez une journée au temps clair et un horaire auquel votre terrain est ensoleillé afin que les acheteurs se projettent plus facilement.

Vendre son terrain à un promoteur

La solution incontestable pour mieux vendre son terrain est de contacter (ou d’être contacté) un promoteur immobilier. En effet, ce type de vente entraine généralement une hausse du prix de vente de l’ordre de 30 % ! Pourquoi ? Tout simplement parce que cet expert de l’immobilier prend en compte l’ensemble du potentiel constructible du bien avant de faire son offre.

Après avoir analysé les différents aspects juridiques liés à une parcelle (emprise au sol maximale, surface de plancher autorisée, hauteur maximale des bâtiments, existence, ou non, de servitudes ou tout autre élément pouvant avoir un impact sur les constructions), il est en mesure d’envisager différents projets immobiliers.

Votre terrain est compatible avec une opération qui génèrerait d’importants bénéfices ? Le promoteur sera, sans aucun doute, prêt à vous proposer un prix très attractif afin de s’assurer de l’obtenir !

Vous souhaitez vendre votre terrain à un promoteur immobilier ? Depuis plusieurs années, nous accompagnons les propriétaires qui le souhaitent à chaque étape du processus de vente : estimation immobilière, mise en relation avec des promoteurs, analyse des offres d’achat et suivi du dossier jusqu’à la signature finale. Contactez-nous !

Laisser un commentaire