Est-il vraiment possible de se passer d’une banque ?

La crise financière de 2008 nous a montré que le système bancaire n’est pas infaillible. Malgré leur expérience et leur renommée, de grandes institutions bancaires ont vu leur empire chuter à cause de cette crise, mettant ainsi en péril l’économie mondiale et la fiabilité d’un système qui a fait l’unanimité jusqu’ici. Effrayés par la situation et les risques qu’ils encourent dorénavant, mais surtout fatigués par le monopole et les sollicitations incessantes des banques, beaucoup de gens s’interrogent de plus en plus s’il est possible de sortir de ce « système ». Sans aller jusqu’à l’extrême de l’éradication des banques et de leurs services, découvrons ensemble dans cet article comment envisager la vie sans banque et quels sont les obstacles auxquels on peut se heurter en se passant d’une banque.

Les différentes possibilités d’envisager la vie sans compte bancaire

Monopole bancaire, agios trop élevés, frais cachés, vulnérabilité du système… de nombreuses raisons poussent les gens à se poser la question s’il est possible de se passer d’une banque. Dans une société où tout est bancarisé, difficile d’envisager une telle éventualité. Différentes alternatives existent cependant pour ceux qui souhaitent échapper au système bancaire actuel.

Les moyens de paiement alternatifs

À moins de vivre en autarcie totale dans les bois, ne détenir aucun compte bancaire est pratiquement impossible. Il faudra prévoir un moyen de payer ou de recevoir de l’argent. Il existe aujourd’hui différents moyens de paiement alternatifs qui permettent de se passer de la banque, dont le compte hors banque.

Contrairement à ce que beaucoup pensent, qui dit compte bancaire ne dit pas forcément compte en banque. Il est aujourd’hui possible d’ouvrir un compte sans banque grâce à des systèmes comme VeraCash. Ce dernier, qui est en réalité une fintech, propose une alternative crédible à ceux qui souhaitent ouvrir un compte sans passer par le système bancaire. Cette société propose un compte et une carte de paiement garantis par des valeurs refuges, c’est-à-dire adossés à des métaux précieux, qui sont l’or et l’argent. Ces derniers sont stockés en coffre-fort et restent la propriété exclusive du détenteur du compte. Ce qui signifie qu’en cas de crash bancaire, le capital ne sera pas touché. Celui-ci est indépendant de la conjoncture.

Pour payer ou retirer de l’argent, la fintech met à la disposition de ses utilisateurs une carte de paiement rattachée au réseau MasterCard. Outre le fait que la monnaie de ce type de comptes est stable comme les lingots d’or, et plus souple que les cryptomonnaires, elle est aussi disponible à tout moment et n’importe où grâce à la carte de paiement et à l’application qui permet de réaliser différentes opérations, comme le transfert instantané. Contrairement aux virements bancaires classiques, l’envoi de monnaie est instantané. En quelques secondes, elle est disponible.

Fintech

Il existe d’autres alternatives aux moyens de paiements bancaires. Parmi elles figure le mobile money. Mais, ce système est encore rare, et les solutions qui existent sont encore associées pour la majorité à une carte bancaire.

Les alternatives à l’épargne bancaire

Aujourd’hui, épargner sur un compte bancaire est pratiquement inutile. Les taux d’intérêt sont beaucoup trop bas. À ceci s’ajoute le possible effondrement du système bancaire qui pourrait tout faire perdre aux épargnants. À la place, de nombreuses possibilités existent pour ceux qui veulent épargner sans compte bancaire : l’investissement dans le tangible (immobilier, objets précieux comme l’or…), l’épargne en bitcoin, etc.

Les alternatives au crédit bancaire

Certaines dépenses ne sont pas forcément couvertes par l’épargne ou ne peuvent pas attendre qu’elle soit constituée. Dans ce cas, il est utile de se faire avancer de l’argent, c’est-à-dire de contracter un crédit, qu’on remboursera plus tard. Mais comment faire sans passer par le système financier traditionnel ? Plusieurs possibilités existent pour obtenir un crédit sans passer par la banque. Parmi elles figure le prêt sur gage. C’est un prêt accordé par des établissements spécialisés où l’on donne en garantie un objet précieux. La valeur de celui-ci doit être supérieure au montant prêté.

Si vous en avez une, il vous est aussi possible de demander une avance de votre assurance-vie. Cette dernière va donc servir en quelque sorte de garantie au montant prêté. Seul bémol, ce type de crédit se rembourse en une seule fois. Il n’y a pas de mensualités.

Le crowdfunding est aussi un système de financement très répandu de nos jours. Il consiste à obtenir un crédit sous forme de financement participatif pour un projet quelconque.

Il est aussi possible d’envisager le prêt par un particulier. Attention, la plupart des prêteurs particuliers qu’on trouve sur internet sont des arnaques.

Se passer de la banque : quels sont les obstacles ?

Bien que, légalement, avoir un compte bancaire ne soit pas obligatoire, vivre sans banque n’est pas non plus aussi simple, surtout quand les modes de paiement fournis par les banques sont actuellement dominants. Voici quelques exemples des obstacles vous pouvez vous heurter en choisissant de ne plus passer par le système bancaire classique :

  • Percevoir le salaire

Sans compte bancaire, il vous est impossible de percevoir votre salaire si vous gagnez plus de 1 500 €. En effet, à partir de ce montant, vous ne pouvez plus demander à votre employeur de vous payer en espèces ou par chèque.

  • Percevoir les prestations sociales

Les aides sociales, telles que les aides au logement, les minima sociaux ou l’indemnité de chômage, sont versées par virement. Elles nécessitent alors de posséder un compte bancaire. Il en est de même pour les remboursements de frais médicaux.

  • Payer les gros achats

La loi interdit de payer en espèces un professionnel pour tout achat supérieur à 1 000 €. Si pour l’achat entre particuliers, il n’y a pas de limite légalement, vous risquez d’être accusé de blanchiment d’argent en cas de paiement supérieur à 3 000 €.

payer factures

  • Régler les factures

Si certains fournisseurs acceptent le paiement en espèces, d’autres peuvent refuser.

Bref, vivre sans compte bancaire, c’est possible, mais peut être un véritable parcours du combattant, surtout pour faire face aux dépenses courantes. À l’heure où internet a transformé les modes de vie actuels, acheter en ligne peut être difficile sans compte bancaire. En effet, la plupart des établissements de vente en ligne proposent comme moyen de paiement la carte bancaire. Et les alternatives proposées, comme PayPal, nécessitent elles aussi d’avoir un compte bancaire pour associer le compte.

Laisser un commentaire