Quel est le salaire d’un chauffeur routier ?

Être conducteur routier est un métier qui passionne de plus en plus de jeunes pour la liberté qu’il offre. Cette profession implique de conduire un camion de plusieurs tonnes sur des milliers de kilomètres le long de la France et de l’Europe. Voici alors une fiche métier qui explique en détail ce qu’il faut savoir sur ce métier, les missions, les qualités requises, les diplômes demandés ou encore le salaire.

En quoi consiste le métier de chauffeur routier ?

Le conducteur routier, communément appelé routier, est une personne chargée de transporter et de livrer des marchandises à bord de camions de plus de 3,5 tonnes. Il achemine les containers et autres cargaisons sur des distances plus ou moins longues, allant d’une zone régionale, nationale, jusqu’à traverser l’Europe toute entière.

Salaire Chauffeur-routier
Le chauffeur routier achemine des marchandises dans des engins de plus de 3,5 tonnes

Durant ses missions de livraisons, le chauffeur routier est soumis à des délais et des réglementations qu’il se doit de respecter sous peine d’être sanctionné. Non seulement il se charge de superviser les opérations de chargement et de déchargement des marchandises, mais il prend également en main le côté administratif, tel que les factures les bons de livraison et les autorisations de circuler.

Le conducteur routier peut être salarié au sein d’une entreprise possédant sa flotte de véhicules ou exercer dans le milieu libéral et disposer de son propre camion. Il existe diverses spécialisations auxquelles un chauffeur routier peut s’orienter afin d’augmenter davantage son salaire.

Le métier de conducteur routier se divise en plusieurs catégories selon ses compétences dans le transport de frets spéciaux, du type de véhicule qu’il est apte à conduire et de la distance qu’il peut parcourir.

Ainsi, il y a le grand routier, capable de voyager sur de très longues distances à l’international, le conducteur de courte distance qui livre des marchandises sur une zone régionale et le livreur qui effectue des livraisons sur de très courtes distances. En France, 1 routier sur 5 est affilié à des missions internationales, et la majorité des conducteurs effectuent des livraisons supérieures à 150 km de leur domicile.

Quelles sont les missions du chauffeur routier ?

Le chauffeur routier se charge de nombreuses missions qui sont les suivantes :

  • Conduire son camion d’un lieu donné à un autre selon les termes de son contrat ;
  • Superviser le chargement et le déchargement des marchandises ;
  • Être le responsable de l’état des marchandises jusqu’à la livraison ;
  • Respecter les conditions imposées aux camionneurs, notamment la durée de conduite autorisée ;
  • Respecter les délais de livraison imposés par les clients ;
  • Se charger des paperasses autour des marchandises à livrer, à savoir les bons de livraison, les factures et autres documents légaux ;
  • Faire signer les bons de livraison aux clients ;
  • Mettre les documents de bord à jour ;
  • Entretenir et s’assurer du bon fonctionnement de son véhicule.

Quelles sont les qualités requises pour devenir un chauffeur routier ?

Le métier de chauffeur routier exige d’être polyvalent et de justifier de certaines qualités. En effet, il est souvent livré à lui-même sur la route. De ce fait, il devra posséder un esprit débrouillard et avoir un excellent sens de l’analyse. Une réactivité face à des problèmes est aussi primordiale.

Responsable de son camion, il sera également amené à effectuer des réparations et des entretiens de son véhicule. Il devra donc disposer de connaissances plus ou moins poussées en mécanique automobile.

Salaire Chauffeur-routier
Le métier de chauffeur-routier exige des qualités spécifiques

Le métier de chauffeur routier nécessite aussi une excellente condition physique. Réparer un engin de plusieurs tonnes n’est pas une tâche facile. De plus, il sera amené à conduire son véhicule de nuit et dans des conditions météorologiques extrêmes. Il ne doit souffrir d’aucune pathologie cardiaque, visuelle ou auditive afin de ne pas mettre sa vie et celle des autres en danger lorsqu’il conduit.

Une autre qualité importante : un excellent sens relationnel. Étant donné qu’il devra superviser le chargement et le déchargement des marchandises, il devra être en contact avec les clients et d’autres ouvriers sur l’aire de chargement.

Enfin, une excellente capacité de concentration est vitale. Conduire sur des centaines de kilomètres est lassant et une perte de concentration ne serait-ce qu’une fraction de seconde peut entrainer le pire. Il doit, donc être apte à rester focalisé sur la route et son véhicule à tout moment.

Quels sont les diplômes et formations nécessaires pour exercer ce métier ?

Pour ceux qui souhaitent devenir un chauffeur routier complet, il faudra passer par des formations et disposer de diplômes reconnus par l’État.

Diplômes

Il est parfaitement possible d’accéder au métier de chauffeur routier sans aucun diplôme ni expérience. Toutefois, il est préférable d’obtenir des diplômes pour faciliter la recherche d’emploi et l’obtention de marchés pour ceux qui veulent travailler dans le milieu libéral.

Dès la classe de 3è de l’enseignement général, il est possible de préparer le CAP Conducteur Routier de Marchandises qui dure 2 ans. Pendant cette période, les candidats suivent une formation qui leur permet de passer leurs permis B, C et E.

Cette formation comporte également des cours d’enseignement général comme le français, les mathématiques et autres matières, ainsi qu’un enseignement technique orienté sur le secteur de la logistique. Cette branche les initie à la préparation du transport ou les réglementations en vigueur concernant ce domaine.

Toujours après la troisième, une seconde option s’ouvre aux futurs chauffeurs routiers. Il s’agit du Bac Pro Conducteur Transport Routier Marchandises. Ce cursus dure 3 ans. Comme le CAP, la formation dispense des cours de l’enseignement général et de l’enseignement technique abordant les sujets du transport et de la logistique.

Formations

À part les diplômes de CAP et de Bac Pro, de nombreuses autres formations relativement brèves peuvent être suivies par les futurs conducteurs routiers afin d’accumuler de l’expérience. Il existe, entre autres, le Titre Professionnel de Conducteur du Transport Routier de Marchandises sur Porteur ou CTRMP accessible à condition d’être titulaire d’un permis B et d’être majeur. Cette formation dure environ 385 heures, initie le candidat au métier et lui délivre, par la suite la FIMO ou Formation Initiale Minimum Obligatoire.

Pour information, la FIMO est obligatoire pour les personnes qui souhaitent conduire des camions de transport de marchandises dépassant les 3 500 kg.

Tout chauffeur routier doit également suivre un stage Formation Continue Obligatoire à la sécurité ou FCO tous les 5 ans. Cela lui permet de mettre à jour ses connaissances sur le monde du transport routier.

Salaire Chauffeur-routier
Le chauffeur-routier doit suivre des formations spécifiques pour exercer son métier

Il existe aussi des formations spécifiques aux natures de la marchandise à transporter, ouvrant de nombreuses voies au conducteur. Ces formations sont la spécialisation en citernes, en produits pétroliers, en matières explosives, en transport de denrées périssables, d’animaux vivants et bien d’autres.

Enfin, des formations sont dispensées afin de pouvoir conduire dans des conditions particulières, comme la capacité à conduire en montagne ou en zones accidentées ou le permis CE super-lourds.

Quel(le) salaire/rémunération pour un chauffeur routier ?

Le chauffeur routier peut travailler en tant que salarié au sein d’une entreprise privée ou exercer une profession libérale et percevoir sa propre rémunération. S’il est salarié, il perçoit comme salaire en tant que débutant 1 600 € bruts par mois, les primes non incluses. Au fur et à mesure qu’il engrange de l’expérience, son salaire augmente et peut tourner aux alentours de 3 000 €.

S’il décide de travailler en tant qu’indépendant pour son compte, il est libre de fixer sa rémunération selon ses envies. Néanmoins, un conducteur expérimenté peut percevoir plus de 4 000 € mensuel. Il est, néanmoins à noter que les dépenses en entretien et en réparation de son camion sont à sa charge.

Laisser un commentaire