Quel est le salaire d’une esthéticienne ?

Les jeunes femmes ont presque toutes une passion commune : se faire belle et prendre soin de leur corps. Alors, pourquoi ne pas en faire son métier et devenir esthéticienne ? Néanmoins, c’est une profession qui ne s’improvise pas. Pour celles qui souhaitent exercer comme esthéticienne, voici une fiche complète sur ce métier, incluant sa description, les missions et les qualités requises, les études à effectuer ainsi que le salaire que perçoit une esthéticienne.

En quoi consiste le métier d’esthéticienne ?

L’esthéticienne est une professionnelle chargée d’effectuer des soins du corps et du visage. Elle offre à sa clientèle divers conseils de beauté et fait preuve d’une totale maitrise de son domaine et des règles d’hygiène.

Salaire esthéticienne
Une esthéticienne prodigue des soins au corps et au visage

D’une manière générale, le métier d’esthéticienne est quasiment réservé aux femmes. Il n’est recensé que moins de 1 % du sexe masculin exerçant dans ce domaine. C’est la raison pour laquelle le terme employé est féminisé. Qu’il s’agisse donc d’homme ou de femme, on l’appelle « esthéticienne ».

L’esthéticienne peut travailler en tant que salariée au sein d’instituts de beauté, de spa ou de salons de coiffure. Néanmoins, même si elle travaille pour son compte, elle peut également posséder son propre établissement. Il est également fréquent qu’elle propose des prestations à domicile et se rende directement chez ses clientes pour leur prodiguer des soins de beauté.

Une esthéticienne connait à peu près toutes les techniques de soins pour le corps et le visage. Ainsi, les soins capillaires, les massages relaxants, les gommages et autres méthodes pour le bien-être sont maitrisées de bout en bout. Elle met régulièrement ses connaissances à jour pour s’aligner par rapport aux dernières innovations technologiques et cosmétiques : la lumière pulsée, l’ionophorèse, la balnéo-esthétique…

Enfin, l’esthéticienne peut être l’ambassadrice d’une marque précise de produits de beauté. Elle va promouvoir cette enseigne en ne proposant que ses produits aux clientes. Elle leur informe sur les nouveautés et les conseille sur les gammes qui leur conviennent.

Quelles sont les missions d’une esthéticienne ?

Une esthéticienne accomplit de nombreuses missions dans le cadre de son métier, qu’elle travaille en tant que salariée ou pour son compte. Voici ses principales missions :

  • Accueillir les clientes en s’assurant de les mettre à l’aise ;
  • Prodiguer divers conseils beauté aux clientes afin que ces dernières les appliquent chez elles ;
  • Déterminer le type de peau de chaque cliente et leur conseiller les produits qui leur sont adaptés ;
  • Effectuer des épilations sur diverses zones du corps ;
  • Apporter les soins adéquats à la peau et au visage de chaque cliente ;
  • Effectuer des gommages ou des peelings ainsi que d’autres soins pour nettoyer la peau des clientes ;
  • Pratiquer quelques démonstrations sur certains produits afin de montrer aux clientes leurs avantages et leurs bienfaits ;
  • Effectuer divers types de massages comme le massage relaxant, tonifiant, amincissant… ;
  • Procéder au maquillage des clientes en respectant leur demande et en les conseillant selon divers critères (forme du visage, carnation, type de peau…) ;
  • Faire de la manucure et de la pédicure complète, du limage des ongles à la pose du vernis.

Quelles sont les qualités requises pour devenir esthéticienne ?

Durant ses heures de travail, une esthéticienne est souvent amenée à travailler en équipe au sein d’un institut de beauté. La première qualité dont elle doit disposer est donc sa capacité à collaborer avec les autres. Au fil des années, elle sera plus expérimentée que les nouvelles. Elle devra leur inculquer son savoir-faire et faire preuve de pédagogie.

Salaire esthéticienne
Le métier d’esthéticienne exige des qualités spécifiques

L’esthéticienne est également en contact permanent avec sa clientèle. Un grand sens relationnel est donc primordial. Une excellente capacité d’écoute est aussi de mise afin de prendre en compte avec minutie les demandes de chaque cliente.

Ensuite, une esthéticienne doit faire preuve d’une tenue quasiment irréprochable. Les clientes viennent la consulter pour se faire belles, elle doit donc être l’image de ce qu’elles recherchent. Une coiffure bien soignée, un beau maquillage, manucure et pédicure au top, une hygiène impeccable de son salon… voilà des détails qui sont obligatoires chez elle.

D’autres qualités sont également à prendre en compte, notamment sa douceur, sa délicatesse ainsi que son doigté lorsqu’elle va prendre soin de ses clientes. Elle doit avoir un sens du perfectionnisme et un goût du travail bien fait.

Enfin, elle doit faire de ce métier une passion. Cet amour pour son travail lui permettra d’apporter des innovations à ses prestations, de rester informée sur les nouvelles méthodes et nouveaux produits de cosmétique…

Quels sont les études et les diplômes nécessaires pour devenir esthéticienne ?

Devenir esthéticienne est accessible grâce à différentes formations. Que ce soit après la classe de troisième de l’enseignement général, après le CAP ou après le bac, les voies sont ouvertes à celles qui rêvent de faire ce métier.

Après la classe de troisième

Il est possible d’intégrer une formation aboutissant au diplôme CAP Esthétique, Cosmétique, Soins, Conseils et Ventes. Elle dure deux ans et se déroule à temps plein au sein d’un établissement privé ou d’un lycée professionnel.

La formation englobe des enseignements généraux tels que les cours de langue, et de mathématiques, mais également des enseignements professionnels qui initient les étudiantes au monde de l’esthétique et de la cosmétique.

Après l’obtention du CAP

Après avoir validé le diplôme CAP, il est possible de poursuivre ses études en optant pour un bac pro Esthétique, Cosmétique et Parfumerie qui inclut des enseignements approfondis concernant la parfumerie, les soins du visage et du corps et la gestion d’entreprise pour celles qui souhaitent monter leur propre business.

Cette formation dure deux ans et les candidates doivent posséder au moins deux ans d’expérience avant de l’intégrer. Grâce à la formation, les connaissances sont perfectionnées et élargies dans un plus vaste domaine.

Après le bac

Les titulaires bu bac série S, SMS et STG peuvent s’inscrire à une formation aboutissant au BTS Esthétique Cosmétique. Elle enseigne aux étudiantes les bases technico-commerciales autour du domaine de l’esthétique et de la cosmétique et leur confère le titre d’esthéticienne hautement qualifiée. La formation dure deux ans.

Salaire esthéticienne
Il existe des diplômes et études spécifiques à suivre pour devenir esthéticienne

La formation se divise en trois grandes catégories, à savoir la partie professionnelle, gestion et développement de l’entreprise, et scientifique. La première se base sur les méthodes employées dans le domaine de l’esthétique, les conseils ainsi que les techniques de vente.

La seconde est focalisée sur le côté marketing, comptable et la promotion des services et des produits. Tandis que la troisième met un accent sur le côté scientifique de la cosmétique et de l’esthétique, notamment la biochimie ou la cosmétologie.

Quel(le) salaire/rémunération pour une esthéticienne ?

Une esthéticienne salariée au sein d’un institut de beauté gagne en moyenne le SMIC au tout début de sa carrière. Avec les années, son salaire augmente peu à peu jusqu’à atteindre une moyenne de 2 000 €/mois.

Si elle travaille pour son compte en effectuant des prestations à domicile ou en montant son propre établissement, sa rémunération est beaucoup plus conséquente qu’en tant que salariée. Il est difficile de fixer une moyenne, puisque de nombreux critères influent sur sa rémunération, notamment la localisation de son institut, la densité de la population de la région, sa notoriété…

Les possibles évolutions de carrière

Une esthéticienne débute généralement sa carrière comme salariée au sein d’un institut de beauté. Avec le temps et de l’expérience, elle peut se mettre à travailler pour son compte et ouvrir son propre établissement de beauté.

Si elle décide de rester salariée, elle peut devenir gérante d’institut de beauté et être à la tête des nouvelles esthéticiennes. Elle peut également s’orienter comme démonstratrice pour une marque spécifique de produit de beauté, conseillère en cosmétique, professionnelle du relooking ou maquilleuse professionnelle.

Laisser un commentaire