Comment ouvrir une franchise en restauration rapide ?

L’ouverture d’un restaurant franchisé est loin d’être quelque chose de simple. Au premier abord, il serait facile de croire que la franchise répond à de nombreuses questions et interrogations. C’est vrai ! La franchise permet de soulager le candidat entrepreneur d’un certain nombre de fardeaux. Le cahier des charges étant très précis, il suffit de le suivre à la lettre pour avoir l’aménagement idéal, les emplacements et le matériel. Mais, on oublie souvent que la franchise nécessite donc aussi des investissements spécifiques. Parfois pas les meilleurs marchés. De plus, le service et la production sont en franchise. Cela signifie qu’il faut respecter des consignes et faire preuve d’un certain savoir-faire dans ce domaine ainsi que dans celui du management, qui peut être prouvé par la possession d’un diplôme.

Qu’est-ce qu’une franchise en restauration rapide ?

La franchise, de manière générale, est un contrat conclu entre une personne, le franchisé, et une entreprise, le franchiseur.

Le franchisé est un candidat entrepreneur qui souhaite créer un magasin au nom d’une enseigne bien spécifique. Cela peut être une pizzeria, une chaîne de poulet frit, etc.

Le franchiseur de fast food est l’entreprise qui possède les droits incorporels, c’est-à-dire le nom commercial, les marques, les licences, les brevets.

La rencontre de ces deux personnes crée l’apparition d’une franchise, par le biais d’un contrat. Ce dernier donne le droit au franchisé d’utiliser les droits (noms, marques, enseigne) du franchiseur contre rémunération. A titre d’exemple, McDonald, KFC ou les pizzerias Pizza Hut sont des entreprises qui possèdent un savoir-faire et une image (marketing, logo, réputation, etc.) Pour pouvoir ouvrir un magasin au nom d’une de ces enseignes, il faudra conclure un contrat avec l’entreprise et payer une redevance. Souvent, cette dernière s’apparente à un pourcentage prédéterminé du chiffre d’affaires.

Concurrencer Pizza Hut ou franchiser
Concurrencer Pizza Hut ou lancer sa franchise ?

Entre burger, kebabs et pizzeria, comment choisir le bon concept?

En matière de franchises de fast food, il existe presque tous les concepts possibles. IL revient donc au créateur d’entreprise de choisir celui qui lui convient le mieux. Mais de manière générale, aucune franchise n’est meilleure qu’une autre. Elles ont chacune leurs atouts et leurs faiblesses et répondent à des besoins différents. Ceci dit, certaines sont plus faciles à exploiter que d’autres et c’est principalement le cas dans la restauration rapide. Notamment, parce qu’il est :

  • facile de trouver une surface commerciale adaptée
  • que les préparations sont simples et rapides
  • que la franchise s’apparente à un contrat de location-gestion

Mais encore faut-il trouver le bon filon parmi tous ceux qu’il existe : franchise vegan, salade, kebab, coffee shop, restaurant, bar, etc.

Le plus important ? L’approbation du franchiseur

L’étape la plus difficile et la plus cruciale pour le candidat sera d’obtenir l’approbation d’un franchiseur en vue de l’ouverture d’un magasin. Même si le choix de l’entrepreneur s’est arrêté sur une marque, cela ne signifie pas que cette dernière acceptera les yeux fermés.

Une marque joue toujours très gros lorsqu’il s’agit de conclure un contrat avec un franchisé. Tout simplement parce qu’à chaque signature, elle met son nom et son image en jeu. Il est donc crucial d’arriver à répondre à toutes les attentes et exigences d’un franchiseur. Et de pouvoir le rassurer sur la viabilité du projet.

En outre, les franchiseurs de fast food ne sont pas prêts à tout. Certains, voire beaucoup, demandent à ce qu’il y ait un apport personnel. Il s’agit d’un manière de s’assurer que le candidat est sérieux et capable de s’investir dans son projet. En outre, cela rassure, car de l’argent est investi par l’entrepreneur. Parfois, le cahier des charges reprend des exigences sur l’emplacement qui doit forcément être dans un lieu fréquenté. Autant d’éléments qui peuvent jouer sur l’acceptation du projet et dans la viabilité du business plan.

Enfin, même si le professionnel répond à toutes les attentes, le franchiseur ne sera pas forcé de vous prendre. Pourquoi ? Parce que plus qu’un gestionnaire, le franchiseur recherche quelqu’un qui peut développer sa marque. Il faut donc se montrer conquérant et prouver que le chiffre d’affaires sera évolutif et fera gagner des parts de marché. La possession d’un diplôme est souvent un atout.

Ceci dit, il ne faut pas nécessairement se rabattre sur les enseignes moins prestigieuses simplement parce qu’elles sont moins regardantes. Opter pour une marque dont le succès et la réputation n’est plus à faire, cela renforce la viabilité du projet !

Comment réaliser l’ouverture d’une franchise de restaurant rapide ?

Une fois un accord trouvé entre le franchiseur et le franchisé, il convient de créer la société et le magasin et de montre un business plan sérieux

Pour ouvrir un magasin, tout comme une société, il faut d’abord la créer. Pour cela, le créateur d’entreprise devra faire le choix de son statut juridique. Opter pour une SARL ou une SAS ? Avant de se décider, il faut lire ce qui est également demandé par le franchiseur. En effet, certains d’entre eux imposent la création d’une société sous une certaine forme, le nombre d’associés minimums, et même le montant d’apport personnel minimum.

Ceci dit, le franchisé en fast food reste indépendant au niveau juridique et doit donc se conformer à la législation aussi bien qu’aux obligations qu’il a contracté avec le franchiseur dans le cadre des obligations franchiseur – franchisé.

Franchise en restauration rapide, comment bien choisir son emplacement ?

La franchise, comme toute entreprise commerciale, fonctionnera plus ou moins bien selon son emplacement. Il est donc important de le choisir avec précision et en y réfléchissant bien. Outre le fait que le cahier des charges impose peut-être la localisation des emplacements, il faut se rappeler que la visibilité jouera un rôle cruciale dans le développement et la rentabilité.

Il faut également tenir compte des enseignes à proximité afin d’éviter une trop grande concurrence entre les lieux de restauration rapide.

Et enfin, il faut connaître la population qui sera amenée à fréquenter l’établissement. Pour cela, il faut connaître le quartier et la population qui est susceptible de s’arrêter dans la franchise. Est-ce une population qui travaille à proximité ? Si oui, il s’agit d’une population qui fréquentera l’établissement le midi et en début de soirée. Est-ce une population y habitant ? Le flux sera plus régulier et viendra également le week-end. Mais aussi quel est le temps passé en moyenne sur place ? Quel est le budget alloué à l’alimentation ?

Pour répondre à toutes ces questions, il faut réaliser une étude de terrain. Pour cela, il existe des franchiseurs qui offrent une aide, un soutien et une grille d’étude. Cela permet d’avoir un équivalent entre toutes les franchises du groupe. Il est donc important de prendre ce paramètre en compte lorsqu’on choisit le concept et le franchiseur avec qui travailler.

Devenir le roi de la pizza
Devenir le roi de la pizza

Mais alors, comment déterminer le bon franchiseur de restaurant rapide ?

Chaque enseigne, chaque franchiseur a une méthode de travail différente, suivant les professionnels qu’elle encadre. Le concept est différent, même légèrement, l’approche de la clientèle ou du réseau également. Le savoir-faire est unique et souvent jalousement gardé.

La meilleure des tactiques est de ne pas se limiter à un seul franchiseur en fast food… Mais d’établir un concept clair au préalable. Pourquoi ? Parce qu’avec un concept clair, bien établi et solide, il est possible de démarcher n’importe quelle enseigne pour lui vendre un projet. Un professionnel connaît son budget et ses capacités financières. Quitte à effectuer de légères modifications pour coller un peu plus à l’image de la marque, pizzeria ou autre.

Ainsi, avec un concept solide, il est possible pour le futur franchisé de cibler trois franchiseurs ou plus. Cela offre une marge de manœuvre, mais surtout, il sera possible de choisir celui qui aura le plus convaincu. Que ce soit en terme de compétences, de réactivité, de qualité des produits, ou même d’affinité.

Un point important dont il faut tenir compte, c’est l’accompagnement. La plupart des franchiseurs en fast food offrent un accompagnement pour les jeunes franchisés. Ils les aident à s’installer et à démarrer l’activité, depuis le choix de l’emplacement jusqu’au démarrage de l’activité (au travers de la transmission du savoir-faire). Cela peut notamment se faire par une aide au recrutement et la formation du personnel aux techniques.

Enfin, le document pré-contractuel est également crucial. Il contient toutes les contraintes et toutes les demandes du franchiseur. Cela permet de se faire une idée sur les difficultés pour ouvrir une franchise en restauration rapide et la manière de faire. C’est aussi un bon aperçu des pré-requis financiers qui seront demandés, tant en termes d’investissements sur la surface commerciale, sur le matériel que sur le personnel.

Une franchise fast food, des démarches administratives identiques

Que l’on ouvre un restaurant classique ou un restaurant rapide, ou toute autre entreprise, cela s’accompagne de démarches administratives longues et parfois fastidieuses. Parfois, le franchiseur de restaurants fast food aide ou s’occupe lui-même des formalités, mais en général, c’est aux franchisés de faire le nécessaire.

Ainsi, c’est à ce dernier de créer et d’immatriculer une société à son nom auprès du Registre du Commerce. Pour que sa société soit reconnue, il lui faut un numéro de TVA, une immatriculation, une caisse sociale pour ses employés, etc. Il doit donc :

  • faire des démarches auprès du Registre du Commerce et des Sociétés
  • se faire attribuer un numéro de SIREN auprès de l’INSAE
  • se déclarer à l’ASSEDIC et l’URSSAF

Avec cela, il aura le droit de demander une licence pour un restaurant.

Comment avoir une licence alcool ?

Une licence obligatoire s’il y a vente de boissons alcoolisées. De licences, il en existe plusieurs types selon l’établissement (restaurant, commerce, etc.), le type d’alcools vendu et le type de vente effectuée (au comptoir ou à consommer). En règle générale, la franchise en restauration rapide doit détenir une petite licence restaurant, car il n’y a pas de vente d’alcools forts.

Les démarches pour l’obtention de la licence dépend du type de licence à obtenir. Les licences dites restreintes nécessitent une autorisation de la part des autorités. C’est ce que recherchent les restaurants de type fast-food. Dans le cas de la vente d’alcools forts, il faut racheter une licence à un autre commerce.

Dans tous les cas, le propriétaire de l’établissement doit suivre une formation de 20 heures qui reprend les règles de prévention, la protection des mineurs, les responsabilités en cas de non-respect, etc. Et, le propriétaire doit faire une déclaration auprès de la mairie au sujet du nouvel établissement.

Les règles d’hygiène

Un restaurant doit être propre. Et pour cela, il doit respecter la loi en vigueur. Pour s’en assurer, des contrôles réguliers sont effectués, conformément à l’arrêté du 9 mai 1995 réglementant l’alimentation. Par ailleurs, la franchise du restaurant rapide doit respecter les normes sanitaires en vigueur. L’entreposage des marchandises d’une pizzeria, leur manutention et leur conservation sont donc soumis à des règles bien précises. En cas de non respect, il y a un risque d’amende, voire de fermeture temporaire de l’établissement. Et, il faut le souligner, ce genre de publicité ne plaît pas au franchiseur… Souvent, c’est indiqué comme une clause de rupture de contrat.

Se lancer dans la restauration rapide avec KFC
Se lancer dans la restauration rapide avec KFC

Les règles de sécurité et d’accessibilité

Quel que soit le type de restaurant, pizzeria, hamburgers, poulet frit, le gérant se doit de respecter un certain nombre de règles de sécurité. Parmi celles-ci, par exemple, l’existence de sorties de secours et leur marquage afin d’aider les gens en cas de problème. Il faut également prévoir une trousse de premier soins, un système d’extinction de flammes en cas de départ de feu dans les cuisines de la pizzeria en restauration rapide, etc. Ces règles sont nationales, mais diffèrent parfois selon l’implantation de la franchise du restaurant rapide. Pour connaître toutes les mesures de sécurité, il faut se rendre à la mairie ou à la préfecture de police. Un passage des sapeurs-pompiers peut également être nécessaire.

Dans tous les cas, il existe de nombreuses normes de sécurité relatives à la configuration des locaux. Mais cela dit, la plupart des franchiseurs en ont déjà tenu compte dans leur brochure précontractuelle. Le plus grand risque vient de l’ensemble électrique prévu en cuisine pour la préparation des aliments, qui nécessite souvent un système annexe de désenfumage, i.e. un extracteur de fumée.

Les horaires d’ouverture d’une franchise en restauration rapide

Les horaires d’ouverture des commerces sont fixés par arrêté préfectoral. Le jeune franchisé n’est donc pas libre de choisir ses heures d’ouverture en dehors de la plage prévue.

Cependant, il est toujours possible de demander une dérogation, bien que celle-ci n’est pas nécessairement accordée.

A noter que certaines zones ou certains quartiers bénéficient de dérogations. C’est le cas pour les centres-villes, certaines zones commerciales ou touristiques qui disposent d’heures d’ouverture plus larges ou de l’ouverture le dimanche. Un point à ne pas oublier lorsque le jeune franchisé est à la recherche d’un emplacement. En effet, le dimanche est souvent un jour d’affluence pour la restauration rapide et donc une bonne manière d’augmenter son chiffre d’affaires.

Sources :

https://www.observatoiredelafranchise.fr/questions-reponses/acquerir-une-franchise-de-restauration-rapide-2554.htm

https://be.ac-franchise.com/annuaire/franchise-secteur-restauration-rapide-fast-food

https://www.petite-entreprise.net/P-820-134-G1-comment-ouvrir-une-franchise-de-restauration-rapide.html

https://www.lesechosdelafranchise.com/restauration-rapide/comment-ouvrir-sa-franchise-dans-la-restauration-rapide-4096.php

https://www.legalstart.fr/fiches-pratiques/metiers-restauration/franchise-fast-food/

Laisser un commentaire