Comment réagit le cours de l’or depuis l’arrivée du Covid ?

Le marché de l’or n’a pas échappé aux effets néfastes de la crise sanitaire liée à la pandémie du coronavirus. La demande d’or a en effet subi une très forte baisse depuis l’année 2009. Cela vient principalement de la baisse du pouvoir d’achat, mais aussi d’une nouvelle tendance auprès des demandeurs. Beaucoup ne veulent plus miser sur cette « valeur refuge » et préfèrent réaliser des investissements plus risqués, mais plus rentables. En même temps, avec cette baisse de la demande, on remarque un curieux phénomène. Si le prix de ce métal précieux devait diminuer, c’est l’inverse qui se produit. 

Augmentation des ventes d’or

Pour beaucoup de gens en France et aussi à travers le monde, le coronavirus a entraîné une grosse perte de revenus. Le confinement et la perte d’emplois les poussent à vendre leurs objets en or pour pouvoir joindre les deux bouts. Cela a entraîné une hausse de la valeur de l’or. En 2019 par exemple le prix du kilo a augmenté de 20 % et de 25 % en 2020, peu importe le carat. Si l’on observe l’évolution globale de la valeur de ce précieux métal, en dix ans seulement on est passé de 10 000 euros le kilo à 50 000 euros. Il est évident qu’en période de pandémie, il est difficile de se constituer une réserve et investir dans l’or.

Si on globalise la demande mondiale d’or en 2021, celle-ci est passée en dessous de 4000 tonnes, c’est-à-dire 3759,6 tonnes. Ensuite au début de l’année 2021, elle a encore baissé de 30 %, ce qui ne présage rien de positif jusqu’à la fin de l’année. 

Baisse des achats de bijoux en or 

La demande d’or a baissé surtout à cause de la diminution des achats de bijoux en or. Le marché n’en a écoulé que 1420 tonnes environ en 2019. Or en 2018, on se rapprochait de la barre des 2000 tonnes. Les consommateurs préfèrent miser dans les produits qui sont indexés à l’or. Les ETF permettent de profiter de cette hausse de prix tout en évitant de se ruiner. Ceux-ci connaissent une augmentation record en bourse.

Or

Dans le domaine des nouvelles technologies en outre, l’utilisation de l’or dans la confection de pièce est en baisse. Durant l’année 2020, cette diminution est de l’ordre de 7 %. Le Conseil mondial de l’or (CMO) a en outre constaté que les banques centrales des principaux pays importateurs d’or on réduit leurs achats de 50 %. 

Il faut noter cependant que cette baisse de la demande n’est pas forcément une mauvaise chose pour l’économie. De nombreuses entreprises d’achat et de revente d’or ont ouvert leur porte. Quelques-unes ont établi leurs locaux à Auxerre. Il n’est donc pas encore recommandé d’acheter de l’or en ces périodes. Même si on constate de nombreuses prouesses dans la lutte contre la pandémie, celle-ci risque encore d’engendrer des séquelles sur le marché. L’or subit des fluctuations et a perdu pour le moment sa qualité de valeur refuge. Actuellement l’once de l’or dépasse les 1500 euros. 

Laisser un commentaire