Comment devenir policier

Comment devenir policier ?

Le métier de policier est polyvalent. En effet, il existe plusieurs corps au sein de la Police, dont les agents assurent une multitude de fonctions. Un agent de police, quelle que soit sa place dans la hiérarchie, a le devoir et la responsabilité de maintenir l’ordre, tout en considérant les droits des citoyens. Il doit s’assurer que la loi est respectée dans la société.

Devenir policier n’est pas donné à tout le monde. Il faut avoir certaines qualités, être diplômé, réussir son concours, suivre des formations avec stages à l’école de police et s’engager à servir l’État pendant plusieurs années. Voici tout ce qu’il faut savoir pour faire carrière dans les Forces de l’Ordre.

Quelles sont qualités requises pour travailler dans la police ?

Les policiers sont fréquemment exposés à des situations dangereuses, plus particulièrement les agents de terrain. La maîtrise de soi, le sang-froid et la gestion de stress sont donc nécessaires à chaque intervention. La prise de décision est de rigueur aussi dans ce métier à risque pour éviter d’être dépassé par l’événement. Un bon agent évite d’être emporté par la compassion et agit uniquement à l’égard de la loi.

Comment devenir policier
Le policier est un agent de l’Etat qui assure la protection des personnes et des biens.

Pour les policiers enquêteurs, la curiosité, la persévérance et la capacité à analyser les faits sont des qualités primordiales. Dans le cadre de leurs investigations, ils sont amenés à collecter des informations variées et vérifiées et rester patient dans la recherche des vrais coupables.

Quels sont les différents corps de Police ?

Les policiers appartiennent soit à la police judiciaire soit à la police technique et scientifique. Chaque agent assure des missions spécifiques en fonction de sa spécialité. Ainsi, certains enquêteurs travaillent uniquement sur les dossiers liés à la cybercriminalité, d’autres sur les situations de collisions, sans oublier ceux qui sont affectés aux affaires de meurtres. Pour les agents de terrains, la plupart s’occupent de la circulation et de la patrouille routière. Les interventions sont principalement assurées par les instructeurs de tir et les maîtres-chiens.

Comment devenir gardien de la paix ?

Il faut passer un concours pour devenir gardien de la paix. Celui-ci implique des épreuves de connaissances générales et d’endurance physique. L’examen comporte aussi des tests de langues, d’orthographe et de calcul. Le candidat répond ensuite à des questionnaires permettant de déterminer sa personnalité et passe un entretien pour mesurer sa motivation.

Les examinateurs font aussi passer une épreuve de gestion de stress avant d’attester l’aptitude du candidat à exercer le métier de gardien de la paix. Si le concours est un succès, le futur policier est admis à l’école de police qui lui octroie des formations théoriques et pratiques et des stages en service actif. La rémunération mensuelle pendant ces années de formations est de 1 379 €.

Lorsque l’élève gardien de l’État est confirmé, il s’engage au service de l’État pour 4 ans en assurant la sécurité publique et les affaires de la police judiciaire. II travaille donc en tant que fonctionnaire dans un commissariat, aux frontières, ou au sein d’une compagnie républicaine de sécurité en fonction de son affectation. À noter que la rémunération augmente au fil de l’évolution du Gardien de la paix et peut atteindre 3 533 € (salaire maximal du responsable d’une unité locale de Police).

Quels sont les conditions et diplômes requis pour participer au concours de gardien de la paix ?

Il faut être majeur et avoir une bonne condition physique pour s’inscrire au concours de gardien de la paix. Les étrangers et personnes ayant des antécédents judiciaires risquent de voir refuser leur candidature. Le candidat doit aussi être en bonne santé pour participer à toutes les épreuves. Concernant les diplômes requis, les titulaires d’un CAP, d’un BEP ou d’un autre brevet homologué de niveau IV sont acceptés au concours. En 2019, 1 115 postes ont été ouverts aux concours externes de gardiens de la paix.

Comment devenir policier
Il existe plusieurs corps dans la police: la police judiciaire et la police scientifique et technique.

Comment devenir officier de police ?

Le poste d’officier de police est également accessible par voie de concours. Le candidat est confronté aux épreuves d’admissibilité composées de culture générale, questionnaires sur l’actualité et le droit, résolution d’un cas pratique. Avec une bonne appréciation, il peut passer aux épreuves de pré-admission qui comportent une série d’exercices physiques. Si le candidat est autorisé à continuer le concours, il participe aux épreuves d’admission qui lui permettent de devenir élève officier. Des épreuves de mise en situation individuelle et de gestion du stress marquent cette troisième partie du test. Le futur policier doit aussi faire ses preuves avec un test de langue à l’oral après les séries de tests psychotechniques. Une entrevue directe avec le jury termine le concours.

L’admission à l’école de police requiert l’engagement immédiat au service de l’État pendant 5 ans. Elle permet aussi à l’élève officier de suivre une formation de 18 mois rémunérée à 1 354 € par mois. À la fin de la formation, l’élève officier travaille en tant que fonctionnaire dans un commissariat. Les meilleurs élèves seront affectés dans une unité spécialisée comme la brigade criminelle, la brigade des stupéfiants, la brigade financière, la direction du renseignement intérieur… Il est possible de suivre un cours préparatoire au concours d’officier au sein même de l’École Nationale Supérieur de la Police.

Quels sont les conditions et diplômes requis pour devenir officier de police?

Il faut avoir une licence universitaire ou un diplôme équivalent de niveau bac + 3 pour devenir officier de police. Les étudiants en droit ont plus de chance d’être admis au concours. En plus des conditions physiques et du bon état de santé, le critère d’âge est également très important pour pouvoir passer les épreuves. Les exigences y afférentes sont comme suit :

  • Âge du candidat sans charge : au plus 35 ans au 1er janvier de l’année du concours ;
  • Âge du candidat ayant un enfant ou une personne handicapée à charge : au plus 36 ans au 1er janvier de l’année du concours ;
  • Âge du candidat ayant deux enfants ou deux personnes handicapées à charge : au plus 37 ans au 1er janvier de l’année du concours ;
  • Âge du candidat ayant élevé pendant neuf ans un ou deux enfants encore âgés de moins de 16 ans : 35 ans + 1 an par enfant au 1er janvier de l’année du concours

48 postes ont été ouverts aux concours externes d’officiers de police en 2019.

Comment devenir commissaire de police ?

Il est possible d’augmenter la chance de devenir commissaire de police en suivant les cours octroyés dans la classe préparatoire intégrée au sein de l’ENSP. Ce qui permet de passer le concours avec la confiance en soi. Les épreuves sont presque similaires à celles des candidats officiers : test de langue étrangère, culture générale, compostions en droit, tests psychotechniques, mises en situation individuelle et collective, épreuves physiques. Il passe aussi une épreuve de gestion de stress et une entrevue directe avec le jury.

En cas d’échec au concours, seules 2 autres tentatives sont acceptées. Si le candidat est admis, il suit 2 ans de formation rémunérée à 1 500 € par mois. À la fin de la formation, l’élève commissaire passe un examen final où il doit chercher à figurer parmi les meilleurs élèves de sa promotion. Son rang compte beaucoup pour son affectation en unité spécialisée ou en commissariat. Après sa confirmation, il doit s’engager à servir l’État pendant 7 ans.

Comment devenir policier
Des formations spécifiques sont nécessaires en fonction des échelons et grades.

Quels sont les conditions et diplômes requis pour devenir commissaire de police?

L’âge limite pour participer au concours de commissaire de police est de 35 ans au 1er janvier de l’année du concours. L’école est réservée aux citoyens français ayant un master II ou un diplôme équivalent de niveau bac + 5. Les candidats ayant suivi une formation universitaire dans la filière juridique sont prioritaires. Pour 2019, 32 postes de commissaires de police ont été ouverts aux concours externes.

L’adjoint de sécurité participe-t-il aux concours et formations ?

L’adjoint de sécurité ou ADS est recruté sur dossier et sans critère de diplôme. Il s’engage au service de l’État pour 3 ans renouvelables. Il peut travailler dans n’importe quelles composantes de la police nationale en tant qu’assistant du gardien de la paix lors des patrouilles. Après un an de service, il peut participer à un concours spécial pour devenir élève gardien de la paix. Le recrutement annuel donne chance à environ 4 000 adjoints de sécurité.

Quels sont les grades admis dans la police judiciaire ?

Il est possible de devenir membre de la police nationale avec l’un des grades suivants :

  • Groupe d’intervention ;
  • CRS ;
  • Enquêteur judiciaire ;
  • Formateur en activités physiques ;
  • Brigade anti-criminalité ;
  • Brigade des stupéfiants ;
  • Brigade de la protection de famille ;
  • Brigade fluviale de Paris ;
  • Brigade équestre ;
  • Spécialiste en sauvetage en montage ;
  • Agent de renseignement opérationnel ;
  • Agent du relevé des traces et indices ;
  • Motocycliste ;
  • Service de protection rapprochée.

Quels sont les éléments de la police technique et scientifique ?

La police technique et scientifique assure l’identification des circonstances et auteurs d’infractions à partir des traces et indices. Les agents sont catégorisés en :

  • Agents spécialisés de la police technique et scientifique ;
  • Techniciens de la police technique et scientifique ;
  • Ingénieurs de la police technique et scientifique.

Conclusion

La police nationale assure la sécurité publique dans les zones urbaines et périurbaines en protégeant les personnes et leurs biens. Avec ses pouvoirs juridiques, elle arrête les auteurs de l’infraction après avoir réuni les preuves nécessaires à leur accusation. Elle apporte l’affaire en question devant les tribunaux. La police peut travailler avec la gendarmerie pour agir sur tout le territoire de la République.

Laisser un commentaire