Faire le point sur son offre de formation

Diriger un organisme de formation est loin d’être aisé. Entre la gestion administrative et le développement de l’offre, la tâche peut devenir fastidieuse surtout lorsqu’on ne bénéficie pas d’un accompagnement professionnel. Découvrez dans cet article comment faire le point sur la situation de votre centre de formation afin de pouvoir booster vos activités.

Comment faire un bilan de l’évolution d’un organisme formateur ?

Pour savoir si vos activités fonctionnent comme vous le souhaitez, il est indispensable de faire un point annuel aussi bien sur le plan administratif que financier. Ce sera l’occasion de revoir les objectifs de votre organisme formateur, les modalités d’évaluation, les programmes, les tarifs…

Pour ce faire, le centre de formation doit remplir son bilan pédagogique et financier, un document qui retrace l’exercice comptable sur l’année écoulée. Il vous faudra fournir les informations suivantes :

  • Le chiffre d’affaires réalisé ;
  • Les charges financières ;
  • Le type de stagiaires accueillis et leur nombre ;
  • Le type de formation dispensée…

La réalisation du BPF est obligatoire sous peine d’amende et d’annulation de la déclaration d’activité de votre centre. Pour cela, n’hésitez pas à vous faire accompagner par un professionnel.

besoins formation entreprise

Les méthodes pour développer votre activité de formation

Il est évident qu’un organisme formateur aura du mal à se développer s’il n’a pas une bonne visibilité et s’il ne fidélise pas sa clientèle existante. Voici quelques stratégies que vous pouvez mettre en œuvre pour booster vos activités.

Optimiser l’accessibilité de votre offre

Pour développer un organisme de formation, il faut surtout que l’accès aux offres soit simple pour les nouveaux clients. La solution la plus simple pour faire cela est la digitalisation des formations. C’est aussi une manière parmi tant d’autres de se différencier de la concurrence. La digitalisation de vos prestations est avantageuse non seulement pour les stagiaires, mais aussi pour vous. Vous améliorerez vos performances et cela vous permettra d’augmenter votre chiffre d’affaires.

Proposer une formation certifiée

En plus du numéro de déclaration d’activité, les certifications et les labels sont très importants pour un organisme formateur. Ce sont des gages de qualité et de confiance. Pour commencer, vous pouvez rendre votre offre éligible au CPF (compte personnel de formation). Cela implique un dépôt de demande d’enregistrement d’une certification professionnelle. Cette option vous permet d’avoir votre propre certification et d’être plus facilement référencé dans le DataDock (base de données des organismes formateurs qui répondent aux exigences légales de qualité). À défaut de cela, vous pouvez nouer un partenariat avec un centre déjà certifié afin de profiter de son expertise. L’obtention d’une certification RNQ QUALIOPI est également envisageable.

Créer des formations qui répondent à des besoins obligatoires

Il est possible de développer les activités d’un organisme formateur en proposant des offres qui répondent à des besoins obligatoires. Par exemple, toutes les entreprises ont l’obligation de respecter la réglementation de la sécurité incendie afin de protéger leur personnel. Une offre de formation dans ce domaine (sécurité incendie, manipulation d’extincteurs, évacuation…) aura donc plus de chance de réussir qu’une offre qui ne répond pas à un besoin existant. C’est aussi le cas avec la sécurité informatique qui est toujours d’actualité.

Que retenir ? Pour faire le point sur la situation de votre centre de formation, il suffit de bien réaliser votre bilan pédagogique et financier annuel. Cela vous permettra de savoir si des actions sont nécessaires pour booster vos activités. N’hésitez pas à faire appel à un professionnel pour bénéficier d’un accompagnement personnalisé.

Laisser un commentaire