Comment ouvrir une salle de sport ?

Depuis quelques années, les salles de sport connaissent un boom partout sur le territoire. Des salons voient le jour, de nouvelles tendances et de nouveaux sports également. Chaque année, le secteur invente de nouvelles pratiques et de nouvelles machines pour continuer à fidéliser toujours plus de clients. S’il existe une telle tendance, c’est pour une bonne raison… Le sport est devenu un secteur d’activité rentable, voire très rentable. Et c’est pour cette raison que de plus en plus de personnes ouvrent une salle de sport. Mais comment s’y prendre pour tirer le meilleur parti d’une salle de sport sans perdre de l’argent ?

Une salle de sport, c’est avant tout des chiffres. Parfois à vous faire tourner la tête…

  • 400.000 €, c’est le budget moyen nécessaire pour ouvrir une salle de sport.
  • 200.000 €, c’est le chiffre d’affaires moyen qu’on peut espérer pour une salle de sport.
  • 2,5 milliards d’euros, c’est le chiffre d’affaires du secteur d’activité. Un chiffre qui augmente d’année en année.
  • 3500, c’est le nombre de salles de sport en activité sur le territoire français.

Ouvrir une salle de sport, un projet en plusieurs points

Avant toute chose, quelles sont les questions à se poser ?

Se lancer dans un projet de cette ampleur est souvent un projet de vie. Avant toute chose, il faut donc être sûr que l’on veuille passer du temps dans une salle de sport et y investir beaucoup d’argent et de temps… Ainsi, mieux vaut se demander si :

  • vous êtes vraiment motivé à ouvrir une salle de sport
  • votre choix de vie professionnel et votre vie privée vont pouvoir être compatible
  • vous avez réellement les compétences pour gérer une salle de sport et une entreprise (les deux sont indissociables)
Matériel pour salle de musculation
Une salle de fitness ne nécessite pas le même matériel qu’une salle de musculation

Comment se démarquer ?

A l’heure actuelle, ce qui fait la réussite ou l’échec d’une salle n’est plus ses machines. C’est son concept. Il y a 10 ou 20 ans, les salles se ressemblaient et il n’y avait pas de différence. Aujourd’hui, il y a presque autant de concepts que de salles… Tout simplement parce que le public s’est élargi et que chacun veut y trouver son compte. Le culturiste n’ira pas chez un franchisé et le sportif du dimanche ne trouvera pas sa place dans certains cercles fermés.

Votre choix de salle de sport devra donc étudier l’offre actuelle dans la région pour pouvoir répondre aux attentes, sans pour autant être trop éloigné de votre profil et de ce que vous désirez.

L’étude du marché, une étape essentielle ?

Comme il a été dit précédemment, une salle de sport n’est pas différente d’une autre entreprise. Le sport et les machines sont le service vendu et pour lequel les gens paient. A ce titre, il faut que le service soit à la hauteur du prix. Il faudra donc passer par une étude de marché sérieuse qui reprend les points forts et les points faibles d’un projet. Une fois cette étape réalisée, il est possible de réfléchir au business plan. Comment s’y prendre ? Il faut faire le topo de ce qui existe dans la zone de concurrence directe. Pour ce faire, il est possible d’obtenir des informations sur les salles de sport sur le site internet de l’INSEE, sur les sites d’institut de sondage ou dans la presse. Avec ces informations, il est possible de créer une ébauche d’offre et de se positionner en matière de prix pour ne pas être trop au-dessus de ce que le marché accepte.

Cependant, il faut tenir compte de ce que le public attend…  Le public a des attentes au niveau :

  • du type de sport pratiqué : musculation, cardio, fitness, etc.
  • des points forts comme un prix attractif, du matériel neuf, des cours communs, etc.
  • des points faibles comme un prix trop élevé, un manque de notoriété de la salle, etc.

En fonction des réponses, vous pouvez déterminer le client-type. Et donc son profil de client (qui est-il, homme ou femme, âge, etc.) ainsi que sa consommation du service (après le travail, en soirée, en journée, etc.)

A ce stade, il est déjà possible de déterminer si un projet est viable ou non et s’il faut réorienter son projet.

Salle de fitness
Lancer sa salle de sport, c’est lancer une entreprise

Salle de fitness

Comment choisir son emplacement ?

L’emplacement est un des paramètres de réussite d’une entreprise et a fortiori d’une salle de sport. Elle doit être proche de la demande pour permettre aux personnes de s’y rendre facilement. L’emplacement doit donc être optimisé en tenant compte de plusieurs points :

  • une facilité d’accès
  • la facilité pour se stationner à proximité
  • avoir une demande suffisamment forte dans les alentours

De plus, le local sera important. Toutes les surfaces commerciales ne sont pas adaptées à la pratique du sport. D’une part, il faut réaliser des travaux d’aménagement. Ils peuvent être importants et représenter un coût qui aurait pu être évité. D’autre part, il doit répondre à des normes d’hygiène et de sécurité, sans parler de l’attente des clients par rapport aux autres salles. De manière générale, une salle de sport doit :

  • avoir une grande superficie pour que les sportifs aient une sensation d’aisance et puissent se déplacer de zone en zone. Cela permet également de prévoir des vestiaires suffisamment grands, des zones de douche, etc.
  • avoir du volume. Les gens n’aiment pas pratiquer une activité physique où ils se sentent oppressés. De haut plafonds, des baies vitrées donnent de l’espace.
  • être isolée et insonorisée. Isolée pour une température ambiante correcte en été comme en hiver ; et pour éviter les factures en gaz (chauffage) et électricité (ventilateur, conditionnement d’air). Insonorisée, car le voisinage peut ne pas apprécier les séances de sport en soirée si la salle ouvre tard (certaines salles ont un accès 24/7).

Comment choisir son statut juridique ?

S’il y a une chose qui est difficile, c’est bien celle-là. Choisir son statut. Certaines personnes peuvent vous orienter (des coachs en entreprise) ou alors le choix se fait en fonction de la taille de votre entreprise et de ses besoins. Cependant, comme le soulignait le président de la Chambre de Commerce belge, « il faut choisir un statut juridique dans lequel on se sent à l’aise, même si ce n’est pas celui qui nous est conseillé. » De manière pragmatique, il existe trois formes juridiques possibles pour créer une salle de sport :

  • La SARL (société à responsabilité limitée) : c’est la forme la plus répandue quand on désire ouvrir une salle de musculation. Elle doit être composée au moins de deux associés. C’est une forme idéale quand on désire par exemple ouvrir son entreprise avec son conjoint. L’entreprise créée sera alors une personne morale qui sera assujettie à l’IS (impôt sur les sociétés). Le capital social de la salle de sport est constitué par les apports des différents associés. Dans le cas où l’entreprise se retrouverait en faillite, vous ne serez engagé qu’à la hauteur de votre apport au capital. Autrement dit vos biens personnels ne pourront pas être saisis (sauf si vous avez réalisé une faute de gestion grave). Attention, vous devrez procéder chaque année à une assemblée générale avec les associés pour faire le bilan de l’année.
  • L’EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée) : il s’agit d’une SARL avec les mêmes caractéristiques. Cependant, comme son nom l’indique, il n’y a qu’un associé.
  • La SAS : (société par actions simplifiée) les membres fondateurs déterminent librement au cours de la rédaction des statuts le capital social et la réglementation de la société. Ce statut oblige la nomination d’un président, figure représentative de la société vis-à-vis des tiers. C’est la forme juridique qui offre le plus de flexibilité.

L’entreprise individuelle est une entreprise qui est gérée seul, mais qui se fond dans le patrimoine personnel. Ce n’est plus une société. En cas de faillite, les biens privés peuvent être saisis pour rembourser les dettes de l’entreprise (qui n’en est pas une). D’un autre côté, les bénéfices réalisés par la salle de sport font partie des revenus et sont donc soumis à l’impôt sur le revenu.

Cho

Séance collective de sport
Plusieurs statuts sont possibles pour créer votre salle de sport

indispensables pour ouvrir une salle de sport

Les règles en matière d’hygiène et de sécurité sont-elles respectées ?

Une salle de fitness doit répondre à certains critères en matière d’hygiène et de sécurité. Pour savoir quelles sont les règles à respecter, il existe les règles ERP du service public. La salle doit en outre disposer d’une trousse de premiers soins et d’un moyen de contacter les premiers secours en cas de besoins. Issue de secours, marquage, accès pompiers sont autant de règles qu’il ne faut pas mettre de côté.

L’agencement a-t-il été réfléchi ?

Rien n’est pire qu’une salle de sport où on ne s’y retrouve pas. Il est donc indispensable de bien penser l’agencement afin d’optimiser l’espace et de faire en sorte que le client se sente comme chez lui avant d’ouvrir une salle de sport. Il est également possible de prévoir une zone de vente derrière le comptoir pour mettre en avant certains produits stimulants ou d’aide à la musculation. Il s’agit là d’une belle façon d’arrondir les fins de mois tout en proposant quelque chose d’autre par rapport aux salles de sport concurrentes. L’agencement passe aussi par l’aménagement puisqu’il faut caser deux vestiaires (homme et femme), ainsi que des douches, des toilettes, un espace d’accueil et un espace privatif pour les affaires qui permettent l’entretien de la salle de sport.

L’assurance est-elle en ordre de cotisation ?

Un accident est vite arrivé dans une salle de sport… Avant d’ouvrir une salle de sport, il faut penser à l’assurance responsabilité civile qui couvrira les éventuels dommages. L’attestation du contrat d’assurance doit être affichée dans un endroit visible de la salle !

Comment augmenter son public ?

Ouvrir une salle de sport nécessite de penser au nombre de personnes qui la fréquenteront. Pour maximiser les chances de rentabilité, il faut utiliser tous les moyens possibles. Le bouche-à-oreille fonctionne très bien, mais n’est pas suffisant. Il faut penser sport 2.0 et utiliser le web comme une vitrine de la salle de sport. Les réseaux sociaux sont également une bonne manière de lancer le buzz dans le quartier et de se créer une communauté de fans.

Les coachs ont-ils des diplômes ?

C’est un point important. Dans le monde du sport, il faut être professionnel. Si les employés ont des diplômes, il est intéressant d’en faire part au public. Par exemple, les accrocher à l’entrée de la salle. Le professionnalisme est un gage de qualité qu’il ne faut pas sous-estimer.

Que faire si les apports sont insuffisants pour ouvrir une salle de sport ? Une franchise ?

Comme il a été dit plus haut, ouvrir une salle de sport nécessite pas mal d’investissement. C’est aussi un risque que le porteur de projet prend. Pour diminuer ces risques, il existe un cadre plus facile, celui de franchisé. Le franchisé est une personne qui a recours à une société externe pour ouvrir sa propre société sous le nom de la société-mère. Il existe des avantages comme des inconvénients à ce type d’ouverture.

Dans les points positifs, on peut citer le renom de la marque et sa notoriété. Cela influence énormément les clients et ceux-ci savent déjà où ils mettent les pieds puisqu’un cahier des charges est à respecter. Devenir franchisé, c’est aussi bénéficier de l’expérience d’un autre. En général, une personne accompagne le candidat franchisé pour lui montrer ce qu’il y a à faire. Les jalons sont mis et grâce au cahier des charges, on sait exactement dans quoi investir. L’investissement n’est ni trop élevé ni trop faible.

Par contre, le point négatif principal est qu’en étant franchisé, on n’est jamais vraiment chez soi. La salle de sport n’a pas d’image propre (c’est celle de la marque), elle n’a pas d’identité, etc. Il n’est pas non plus possible d’axer la salle de sport sur tel ou tel type d’entraînement. Au niveau financier, les franchisés sont tenus de respecter les prix de la marque, les promotions de la marque et doivent verser une franchise annuelle pour l’utilisation du nom. Cela peut grever un budget, mais tout n’est qu’une question de calcul et de savoir si l’entrepreneur s’y retrouve.

Coach en salle de sport
Se faire accompagner d’un coach

Sources :

https://agence-juridique.com/articles/comment-ouvrir-une-salle-de-sport

https://www.creer-mon-business-plan.fr/actualites/ouvrir-entreprise-salle-sport-fitness-comment-se-lancer.html

https://www.lecoindesentrepreneurs.fr/ouvrir-ou-reprendre-une-salle-de-sport-fitness/

https://fr.wikihow.com/ouvrir-une-salle-de-sport

Youtube: Comment choisir son local pour ouvrir une salle de fitness?

https://www.observatoiredelafranchise.fr/fiches-pratiques/comment-devenir-franchise-fitness.htm

https://be.ac-franchise.com/page/franchise-sport-et-fitness

Laisser un commentaire